The Guilde


PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

[fini]Quête : l'ermite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: [fini]Quête : l'ermite. Lun 28 Sep - 17:27

Eden marchait tranquillement dans la forêt. Tranquillement, c'était à dire avec un rictus sadique ( il ne savait pas pourquoi, mais sadique ) plaqué sur sa face, en trainant son épée qui pesait largement plus lourd que lui sur le sol et en hurlant comme un animal quand il en avait envie. Tranquillement, quoi. Cette dernière étant maudite, il n'y voyait bien entendu pas plus loin que le bout de son nez. En plus, ça sentait franchement pas net et y'avait comme qui dirait des bruits bizarres, voir pas nets. Du genre le bruit que fait un animal qui prédate avant de vous sauter dessus. Bien entendu, dans la seconde qui suivit un féroce... truc, hybride de chien, de loup, de lion et d'un autre truc poilu lui sautait dessus. Eden tapa sur sa tête. Fort. L'animal fut quitte pour être gentiment assommé. Le guerrier se trouva un coin dégagé, et après avoir prévenu les alentours qu'il mordait si on le dérangeait pendant son repas, il commença à se tailler une part dans ses rations. L'animal lui serait sans doute utile, alors il décida, dans son infinie clémence, d'épargner « Provision d'urgence » pour le moment. En tout cas, il avait froid, le bas de son pantalon était pleine de bout de bois, sa pompe droite était crotté, et il avait des feuilles dans les cheveux. Il détestait les feuilles. C'était toujours plein de parasites pas recommandables et vecteurs de maladies. Mais comment diable était-il arrivé là, à se geler en plein milieu de nulle part, dans un bois inhospitalier ?...

Quelques jours plus tôt...

« Eden, tu dois accepter la quête du vieil ermite !

-N'afout, c'trop loin.

- Ca paye bien...

-C'est tipar...

-Silence, jeune insolent, ou il t'en coutera cher. Bien, je m'en vas retourner à mes occupations ! »

En y repensant, Eden aurait du sentir venir la couill... L'embrouille. Un ermite, c'était pas le genre de bonhomme qui attirait l'argent, et il espérait sincèrement pouvoir s'en faire rapidement, de l'argent. C'était tout ce qui le motivait. L'argent, la célébrité et le pouvoir. Et l'un commandant les deux autres, il savait qu'il fallait bien commencer quelque part. A moins que l'ermite ne soit une jeune femme attirante. Dans ce cas, il lâcherait provision d'urgence, et elle s'offrirait à lui, languissante et gémissante, après qu'il l'ait sauvé d'un mouvement ample et gracieux de son épée. Un grognement le tira soudain de sa rêverie. Le bestiaux se réveillait, tel la rose qui s'éveille à la rosée du matin... Ouais. Le stupide animal gémit un petit coup, et se rendit compte qu'il lui manquait un ou deux chicots. Voyant Eden, il se rappela l'expérience douloureuse qu'il venait de subir et tenta de s'enfuir, mais un mouvement assuré de la main de celui-ci le persuada de rester. La bête de nouveau étendue sur le sol, le guerrier tenta, au prix d'un effort surhumain, de devenir un minimum sérieux. Il voulait devenir une légende, un héros dont le nom résonnerait à travers les âges comme le synonyme d'une mort lente et douloureuse. Se plongeant dans des pensées pour une fois dramatiques, il repensa à ses proches. Morts, assassinés, mutilés avec sauvagerie. Et avec une certaine élégance, Eden devait le reconnaître. Même s'il avait lu il ne savait plus où qu les héros étaient des gens torturés par un lourd passé, Eden avait du mal à avoir des remords. Ou de la compassion. Il ne savait pas pleurer face à la lui en gémissant sur sa mère morte égorgée/éventrée/brûlée, le destin du monde ou le prix des chips. Il ne répondait au profil type du héros, en fait... Le jeune homme partit d'un rire sardonique, et se coucha dans son sac de couchage, en ayant prit soin de ligoter son nouveau meilleur ami à quatre pattes et d'avertir la cantonade qu'il était de mauvais poil au réveil, histoire d'éloigner les éventuels prédateurs.... Et il s'endormit comme une pierre.


Dernière édition par Eden Waterfall le Ven 6 Nov - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Quête : l'ermite. Ven 6 Nov - 11:38

Il faisait jour depuis longtemps déjà, et Eden dormait tranquillement, inconscient des multiples dangers qui guettaient l'imprudent en ces lieux. L'animal était lui debout depuis longtemps, et son cerveau malingre hésitait entre la fuite et la soumission. Car il était dans l'ordre naturel des choses de suivre le plus puissant, le mâle alpha. Or, il se trouvait qu'Eden, bien qu'original, faisait un très bon mâle alpha. Et quand celui-ci se réveilla, le bestiaux montait la garde à ses pieds. Le jeune homme ne put réprimer un grognement de satisfaction à la vu de son premier... sujet. Il s'étira, faisant craquer la mécanique de son corps, prenant conscience de chaque fibre de son être, assouplissant ses mouvements. Une machine précise et huilée, voilà ce qu'il devait être. Il ramassa ses affaires, refit son paquetage, recouvrit de terre les cendres du feu et se mit en route, se demandant comment localiser la cabane de l'ermite, quand un bruit étrange attira son attention. Une ombre de petite taille sans doute un singe. Non, il n'y avait pas de singes dans cette région. Trop sec. Le guerrier localisa sa cible, courut vers elle et d'un bond magistral lui atterrit dessus, verrouillant d'une clé assurée le premier de ses membres qu'il attrapa. Une petite fille. Cheveux noirs, corpulence moyenne, une dizaine d'années. Un môme dans une forêt pleine de prédateurs ? Ou alors, la gosse de l'ermite. Le guerrier la souleva par le pieds qu'il avait verrouillée, ne se préoccupant des insultes et des couinements de protestation qui fusaient de la bouche de la gamine. Il leva son visage à la hauteur du sien, et dit, sa voix résonnant à travers son masque :

" Tu sais où se trouve l'ermite, qui doit être ton père, ta mère, ou je sais pas vraiment trop quoi. Donc, on va aller le voir. Et si tu es sage t'aura... Des sucreries.

- Mon papa m'a toujours dit de pas obéir aux psychopathes !

- Ca tombe bien, j'en suis pas un. Mais je vais le devenir si tu ne me guide pas à ton papa, qui t'as toujours dit d'être gentil avec les gens "

Eden posa la fille à terre, qui se releva, s'épousseta, et commença à marcher le guidant dans les bois vers ce qui était sans doute la demeure de l'ermite. il semblait déjà à Eden qu'il reniflait la délectable odeur de l'argent. Oh oui. Et il marchait tranquillement vers les ennuis, sans le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Quête : l'ermite. Ven 6 Nov - 14:33

Une bâtisse vétuste, en bois, possédant de nombreuses brèches colmatées avec du torchis. Un champ petit, mais bien entretenu. Une cheminée qui fume. Ca ressemblait bien à la cahute d'un ermite. Eden regarda la gosse. pauvre petite, elle ne savait pas ce qui l'attendait. Bah, c'était la vie. Le guerrier plaça sa main sur la tête de l'enfant. Un murmure, un mot de pouvoir. Son âme unifiée à celle de la petite. La peau du gosse qui pâlit, ses cheveux qui noircissent encore, ses yeux qui deviennent pâle, son ombre qui se tord. Elle ressemble à Eden. Normal, il sont unis. Le nécromancien jouit de cet instant. Il voit clair dans la gamine. Il sait tout sur elle. Elle est bien la fille de l'ermite. Et elle ne lui sert plus rien. Son corps inanimé tombe, sans vie. Pas un bruit, pas de sang, pas de témoin pour raconter la scène. C'est comme si elle n'avait jamais existé. Le jeune homme défonce la porte. le temps se ralentit. L'ermite demande à sa fille si se sont des manières. Elle s'appelle Jeanne. Mignon. Eden regarde le vieillard. Un silence. Ce dernier crie, se rue vers son épée. Trop tard. L'homme prend son envol et frappe. Le vieux s'écarte. Rapide pour un vieux débris. Eden lui lance son arme et va dehors. Un combat loyal. il peut au moins faire ça pour respecter l'esprit guerrier du vieillard. Le vieux sort. Une armure légère trop grande pour son corps décrépit. S'en serait comique si ce n'était pas aussi tragique. Eden prend la parole :

" Je ne te dirais pas de n'y voir rien de personnel. J'aurais en effet pu prendre ce que je cherche sans causer de dégâts à une petite fille et à son sorcier de grand-père...

- Si j'étais un sorcier me croirais tu si je te disais ceci : tu es puissant et fort. j'ai appris à lire dans les auras. tu es un seigneur, un conquérant. Mais tu n'es pas seul. A côté de toi marche quelqu'un, quelqu'un de patient...

- Vieillard, tu ferais mieux de te taire.

- Tu es jeune, mais la jeunesse s'en va. Oh, ton corps est bien plus âgé que le mien, mais ton âme et ton esprit son usés... Par ton ombre, patiente et lente, qui te dévore et t'entraîne dans la folie...

Eden regarda l'étrange petit vieux un instant, avant d'éclater de rire :

- Mais dis moi, la loque, crois tu que cela me dérange de sombrer dans la folie ? Je baigne dedans depuis bien longtemps ! Et je ne m'en porte pas plus mal, en fait, comme tu peux peux le voir... Allez place à la baston, j'm'emmerde... "

Le jeune homme inspire et souffle. Un souffle nauséeux, souillé, qui sort des filtres de son masque comme un miasme pestilentiel sortirait des entrailles d'une charogne crevé. un gaz qui trouble à peine l'air qui le reçoit, qui l'alourdit à peine, répandant une odeur sucrée et enivrante. Un poison horrible et lent, qui alourdit les sens. Car Eden ne vas pas le tuer en un coup, oh non. il va le faire souffrir lentement. Le guerrier sort son arme de son fourreau et jette son paquetage en arrière. Une épée puissante, lourde et dentée. une arme faite pour tuer, sans fioriture, laide. Il tire sur une poignée auxiliaire. l'arme émet un crachotement, puis se met en branle. Une tronçonneuse à mouvement répétitif. Il saute vers sa proie, et c'est la mort qui prend son essor...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Quête : l'ermite. Ven 6 Nov - 15:04

Et la mort est un corbeau, elle tombe toujours sur ce qu'elle sait être un bon repas. Un corps mort, mais pas encore informé de cet état de fait. Eden frappe violemment, tenant son arme d'une main pendant que de l'autre il cherche la poitrine de son adversaire, paume tendu en avant. frapper les centres vitaux, déstabiliser l'adversaire et unir son âme à la sienne. La base du combat pour lui. Mais trop, le vieux pare le coup d'épée et saute en arrière. beaucoup de ressources pour un cadavre. Il se concentre, Rassemble ses forces. L'animal blessé est toujours le plus dangereux. Et le choc puissant l'a suffisamment secoué pour qu'il comprenne qu'il est l'animal blessé. Il se tape la poitrine de la paume, prononce une ou deux paroles, et son regard semble changer. De la magie, ou un truc approchant. Peut-être une concentration de ki. Le vieil homme sourit. Et disparaît. Eden est abasourdi, mais réagit. un déplacement accéléré. Il va frapper l'arrière de son corps. De sa main libre, il attrape la poignée de l'épée et exécute un demi-tour rapide, faisant siffler le lourd morceau de métal. Ou plutôt vrombir, car le souffle de l'attaque est si puissant qu'il arrache l'herbe et la terre sur son passage. Antique technique de guerrier, une des premières qu'il a appris. Effectivement, le vieillard est pris dans le souffle de l'épée et recule de quelques pas. il aurait du carrément décoller et s'écraser lamentablement contre le premier obstacle venu, mais il résiste. Il semble plus grand, plus imposant. l'armure dans laquelle il flottait auparavant lui va maintenant comme un gant. Eden s'appuie sur ses jambes puissantes, et se jette sur lui. Aucun style de combat. Aucun style académique, en tout cas. il est comme une tornade de rage qui dévaste tout sur son passage, sans se préoccuper de ce qu'il fauche. le vieillard par les coups, mais recule. La force de leurs esprits guerriers entrés en résonance fait trembler les fondations même de la forêt. Eden doit se battre, il le sait. Et il le fait, et si on avait pu voir à travers son masque, on aurait pu le voir sourire. car il contrôle la situation. le gaz qu'il rejette à chaque respiration empoisonne de plus en plus l'atmosphère. Les yeux du vieil homme pleurent. Et Eden tranche, profitant du simple battement de ses cils. Un pied. Il a gagné, et son adversaire s'écroule dans un dernier râle.

Et Eden profite de ce moment, savoure son bonheur. Un pas de plus vers la grande lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Quête : l'ermite. Ven 6 Nov - 15:18

Eden parle au mourant, d'une voix douce. Ce dernier va lentement se vider de son sang, et mettra bien dix minutes avant de mourir. De quoi entretenir une bonne bavette.

" Et oui, vieil homme, tu es trop faible pour moi... M'enfin t'aura été drôle cinq minutes. "
Le sang rougit l'herbe, coulant lentement de la plaie, le vaincu est étendu sur le sol, incapable de se tenir debout, son épée à côté de lui, son moignon sanguinolent agrippé dans ses mains. Eden lui crache au visage, avant d'écraser ce dernier de sa botte, et de dire :

" Alors l'artefact ? Hop hop hop, ne refuse pas encore de me dire où il est. Comme tu le vois j'ai injecté mon âme en elle, et un grand conflit la ravage de l'intérieur. Un conflit létal, et rapidement. Mais en utilisant ce qui te reste d'essence vitale comme matériau, je peux la sauver. En échange dis moi ou est l'artefact.

- Pourquoi te croirais-je ?

Eden attrapa la tête de l'agonisant, et la tourna vers sa fille.

- Parce que Jeanne, tu vois, elle va crever. Je peux la sauver, veiller à ce qu'elle reçoive une éducation, et en faire quelqu'un d'heureux. Ca sonne bien, non ? Choisis... De toute façon je finirais par trouver l'artefact.

- Très bien, mais si tu me mens...Je te hanterais à jamais...

Dans un dernier souffle, le vieillard pointe du doigt un vieux chêne, et s'écroule. Il a pas tenu dix minutes, en fait. Dommage, le guerrier voulait encore taper dedans. Il le repousse de sa botte, et transmute rapidement son âme dans le corps de sa fille, et retire la sienne. Elle est sauvée, et vivra. Mais pour l'heure, elle dort, ses essences trop affaiblies pour faire quoi que ce soit. Le guerrier sort un objet de sa poche, et fait un signe de la main à provision d'urgence, qui tire déjà le corps du vieillard dans les bois sombres. Car tel est l'ordre des choses. L'objet en question est une sorte de breloque, un globe pendu à une chaînette. Il brille d'un léger éclat, et répond à la présence de l'artéfact. Eden le déterre. il ne sait pas ce que c'est, l'objet est dans un petit coffre. En fait il s'en fout. Il va vers la fillette, la réveille et la regarde. il aime son regard, et il sait à quoi elle va lui servir. Il parle :

" J'ai tué ton père. je n'en suis pas désolé. mais je vais respecter ses dernières paroles. Je vais te donner un avenir. En fait, tu vas faire ton premier grand choix. Tu peux vivre une vie heureuse et abandonner toute idée de vengeance. Je t'amène alors dans la vie la plus proche et je te dégote de bon parents. Ou tu peux grandir, croître parmi la guilde, devenir une guerrière ou une mage puissante, et marcher sur le chemin de la vengeance pour me tuer un jour... Ou mourir en essayant. Regarde moi bien, car c'est ce chemin que j'ai choisit, et je ne souhaite à personne d'avoir ma vie... Alors.

- Je te tuerais.

Les yeux d'Eden s'assombrissent. mais c'est le choix de la petite, et la seule lumière encore brillante dans les noirceurs qui composent ce guerrier, c'est son amour de la liberté. Il acquiesce Lentement, et prend la main de la petite. Le sceau de la guilde est activé, et il se retrouve dans un hall sombre et triste. Un hall dédié à la formation des meilleurs assassins et tueurs du monde. Il lâche la main de la gamine et la pousse vers le maître, tout en lançant vers cet hideuse créature l'artefact. Il prend sa récompense, et s'en va. Sa mission est terminée, une autre l'attends...


[ Bin voilà, ma première quête est finie. J'en suis tout ému, tiens... ]
Revenir en haut Aller en bas
Master
avatar

Messages : 972
Age : 107
Localisation : Dans les tréfonds de la Guilde entrain de mater des photos d'Azrya *-*
Emploi/loisirs : Maître(esse) de la Guilde ... et ... fan d'Azrya




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [terminé]Quête : l'ermite Dim 8 Nov - 19:46

Quête validée, tu obtiens 230 pièces d'or, 5 points , 100 d'XP et 250 de bonus maléfique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [fini]Quête : l'ermite.

Revenir en haut Aller en bas

[fini]Quête : l'ermite.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Guilde :: Lasham-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit