The Guilde


PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un départ qui démarre mal ( Quête de mis a prix ) [ Solo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mélodia
avatar

Messages : 3
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Un départ qui démarre mal ( Quête de mis a prix ) [ Solo ] Jeu 11 Fév - 5:05

Son voyage entre les mondes laissait encore quelques séquelles en elle. Il n’y avait pas longtemps qu’elle était encore dans son lit, a peine âgée de 8 ans. Maintenant, la voila âgée 17 ans. Son corps n’était plus le même. Ses muscles s’étaient raffermit, sa poitrine avait un volume désirant, ses courbes était attirante, son visage était mature et sa démarche était parfaitement droite et élégante. Son caractère avait lui aussi changé. Elle ne voyait plus les choses de la même manière. A l’exception d’une chose : dans son regard, la flamme de l’imagination rodait toujours. Il lui arrivait même de suivre du regard les jeunes hommes qui passent. Elle se surprenait à les admirer et même à regarder leurs fesses.

C’était encore tout nouveau pour elle. Ça ne faisait que deux jours qu’elle était dans ce monde étrange ou toute créature fantastique avait sa place, comme tout animal commun qu’elle avait déjà vu, dans son monde d’origine. Ce qui l’étonnait le plus, c’était la similarité entre elle et le personnage qui avait autre fois, encore dans cet autre monde, habiter sa tête. Le compagnon la suivait partout. Il répondait toujours à ses questions par la pensée, tel était sa façon de communiquer.

Cette bête était de petite taille mais elle était trompeuse. Ses muscles étaient étonnamment puissants comme de l’acier. Il pouvait facilement fracasser un arbre avec un simple coup de tête. Il pouvait déchirer n’importe quel peau animale avec ses griffes ou ses crocs. Seulement, il ne mangeait pas de viande. Tout sauf ça ou des feuilles. Il mangeait habituellement des fruits, des légumes, du pain ou du fromage. Le pain était d’ailleurs la seule pâtisserie qu’il voulait manger. Il ne voulait rien savoir des autres malgré leurs odeurs attirantes.

Sur un chemin de terre battue, recouverte de sable, Mélodia marchait, son compagnon a ses côtés.

‘’ Tu ne veux pas que je te transporte? ‘’

Il répétait toujours ça en la regardant s’essuyer de front a cause des longues marches et du soleil plombant.

- Non, allez, lâche prise un peu. J’en ai marre de t’entendre dire cette phrase tout le temps.

Il tourna simplement la tête vers le chemin, devant. Un village se dessinait devant eux. Le dragon huma l’air et repéra celle du fromage. Excité, il balaya l’air de sa longue queue sans frapper sa maîtresse avec celle-ci. Il avait faim, tout simplement. D’ailleurs, le ventre de la jeune fille gargouilla, laissant savoir a son compagnon qu’elle avait tout aussi faim que lui mais ne pouvait pas humer l’odeur attirante de la nourriture au village.

Ce ne fut qu’après une bonne trentaine de minutes qu’ils atteignirent ce village. Maintenant qu’elle y pensait, elle pouvait faire apparaître tout ce qu’elle voulait. Tant qu’elle y pensait fort. Elle passa donc à coté de marchand de diverses nourritures, dont la plupart lui était inconnu. Elle s’isola à l’écart des autres regards, contre le mur d’une maison près de la foret. Elle fit apparaître du pain frais et du fromage odorant pour son ami. Pour elle, c’était tout autre. Dans ses mains, elle tenait un croissant avec du jambon, du fromage fondu et une tranche de laitue. Elle adorait en manger depuis qu’elle pouvait en manger. Il était encore fumant mais pas assez pour lui brûler la langue.

Une fois repu tout les deux, ils se levèrent. Seulement, tournant le dos a un arbuste, une main la retint par l’épaule. Un garde, qui l’avait sûrement espionner. Elle se retourna vers lui. Sentant le danger a travers le regard de Mélodia, le livre de son imagination se changea en un bouton, s’agrippant a sa ceinture. Pour ne pas être séparé d’elle. Par chance, le garde n’avait rien vu. La lame de l’épée de celui-ci se mit sous le menton de la jeune fille.

- Veillez me suivre et ne bronchez pas. Vous êtes recherchée.

Il lui montra une affiche avec un portrait assez mal réussis de son visage. Une prime très haute se trouvait au bas de l’affiche. Elle se fit embarquer dans une charrette, accompagnés, elle et son compagnon, de cinq gardes. Le museau de son dragon de voyage avait été attaché et il se retrouvait dans une cage munie de roue et d’un long manche avec une poignée pour le tiré. Elle, elle avait les mains dans des menottes de fer sans chaîne, collé l’une contre l’autre. Ses pieds étaient libres. Elle fut par la suite conduite dans une prison. Elle y était seule, étrangement. Son compagnon avait été gardé ailleurs. Elle se surprit à s’en faire pour lui.

Elle reposait maintenant, ses genoux repliés contre elle, sur un tas de paille, assise dans le coin de sa cellule. L’un des gardes passa et arrêta en la regardant. Il retira son casque aux allures froid. Sous celui-ci, se trouvait un jeune homme aux cheveux bruns. Ses yeux émeraude la regardaient. Il approcha, abandonnant son casque sur un banc contre l’autre mur.

- Comment une jeune fille comme toi peut-elle être accusée de sorcellerie et de meurtre?

Mélodia releva la tête vers lui. La peur habitait son regard. C’était la première fois qu’elle se retrouvait dans un tel endroit. Sentant qu’elle était fébrile, il entra dans sa cellule et la referma derrière lui. Il prit place près d’elle et la regarda.

- Pourquoi cette peur dans ton regard?

Elle baissa la tête et ne répondit pas. Elle mordit sa lèvre et releva la tête vers lui.

- Je suis perdue. A peine ici qu’ont me chasse déjà pour des crimes dont je n’ai même pas connaissance.

Sentant sa détresse, il passa sa main, malgré qu’elle fût dans un gant de fer, sur son dos. Il frottait doucement celle-ci, pour la réconforter.

- Une fille comme toi, ça m’étonne. C’est la première fois. Tu es la plus jeune emprisonnée.

Elle n’afficha pas l’ombre d’un sourire. La jeune fille se rappelait avoir lu que, dans les temps médiéval, pour la sorcellerie surtout, il brûlait les coupables sans perdre de temps. Peut être que son bûché était en train d’être monter sur la place publique? Inquiétant…
Revenir en haut Aller en bas

Un départ qui démarre mal ( Quête de mis a prix ) [ Solo ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Guilde :: Amstri-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit