The Guilde



 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Dim 14 Fév - 16:41

Master m'avait convoqué pour une autre quête dans le royaume d'Hadès, sauf que cette fois, on ne se contenterait pas de rester à l'entrée mais on irait visiter le Tartare, l'idée même de retourner là-bas ne me plaisait guère, l'entrée était déjà peu accueillante alors je n'imaginais pas à quoi ressembler l'intérieur où se trouvait les criminels et autres. Le fait qu'il m'informe que Rook m'accompagnait pour cette mission me remplit de joie et je ne pus m'empêcher de sourire et de dire à Master que je partais sur le champ. J'étais retournée dans ma chambre et avait pressé Claire de faire son sac pendant que je faisais le mien, elle m'avait posé des questions comme "où est-ce qu'on allait ?" ou encore pourquoi se pressait alors qu'on vient de rentrer. Je lui avais répondu qu'on retournait dans le Royaume d'Hadès pour aller chercher un livre et que Rook viendrait. Elle avait tiré une tête ressemblant étrangement à point d'exclamation et avait commencé à se plaindre en disant : "on vient juste de revenir de là-bas qu'il faut déjà repartir, surtout avec cet éner...". Je ne lui avais pas laissé le temps de finir sa phrase que je m'étais retournée et m'étais approchée d'elle avec un regard noir laissant entendre que même venant d'elle, je n'appréciai pas ce genre de remarque. Elle avait ensuite baissé la tête et s'était excusée pour aller enfin faire son sac.
Une fois que les sacs étaient fait et qu'on avait vérifiée qu'on avait rien oubliée, nous avions pris le téléporteur pour arriver dans un endroit encore pire que l'entrée. On avait atterrit en plein cœur d'un marécage et j'étais dans la boue jusqu'aux genoux. Sans parler des moustiques qui nous assiégés et de l'odeur horrible, la journée commençait bien.


-J'ai déteste cet endroit, c'est encore pire que l'endroit où on était la dernière fois.
-Je suis du même avis, trouvons un endroit où on ne pataugera pas dans la boue, il doit bien avoir cela plus loin.
-On prendra un bon bain chaud ensuite.
-Ne rêve pas trop, on devra enlever la boue quand elle sera sèche.
-Génial et où est-ce qu'on doit aller ?
-Tu vois le gros bâtiment devant nous et bien c'est notre destination.
-Je suis pressée d'y être, histoire de sortir de cet enfer.
-Je ne crois pas qu'une fois à l'intérieur on aura quelque chose de plus clément.

On continuait de marcher ainsi un moment, le palais semblait encore bien loin et quand je vis devant nous une sorte de sentier qui allait dans la même direction que nous, je décidais de sortir de ce marécage et me dirigeait vers le sentier. Une fois sortie, je cherchais du regard Claire qui devait être derrière moi. Je constatais avec horreur qu'il était entrain de s'enfoncer dans la boue, était-il possible qu'il y ait des sables mouvant ici ? En tout cas, elle paniquait et hurlait à l'aide, j'étais sûre qu'on était maintenant repérée sur plusieurs kilomètre minimum.

-Arrête de hurler et calme toi sinon tu vas t'enfoncer plus rapidement !

Elle se calma et attendit, bien que je voyais qu'elle avait peur et attendait de moi que je la sorte de ce pétrin. Je cherchais dans mon sac une corde et une fois que je la trouvai, je lui lançai en lui criant "attrape et accroche toi bien". Elle attrapa la corde que je lui lançais et je la tirais jusqu'au bord pour la ramener, je ne suis pas pendant combien de temps j'ai luttais pour la sortir de cet enfer mais cela me paru interminable et une fois qu'elle fut à mes côtés. Je m'assis par terre essoufflée, puis je me mis à rire en la regardant.


-Tu as couverte de boue, tu ressemble à je sais pas quoi et on risque de tomber sur je ne sais quel bestiole du coin avec le bazar que tu as fait, le côté discrétion : zéro.
-En quoi s'est drôle ?
-En rien, je ris juste parce que sa va être marrant de tomber sur des bestioles que je vais pouvoir massacrer, s'il y a bien des ennemis ici. Parce que je trouve cet endroit bien vide.
-On fait quoi alors ?
-On reprend notre chemin et on attends devant le palais.
-Qu'est-ce qu'on attendra ?
-Bah, Rook, c'est pas évident.
-Ah, j'avais oublié qu'il venait celui-là.
-Tu lui en veux toujours, je ne comprend pas, il ne t'a rien fais pourtant. Il t'as même sauvé d'ailleurs.
-Il a fait partir Elrohir, je sais qu'il ne reviendra pas et j'ai peur de subir le même sort.

On n'avait pas reparlé du démon depuis, c'était un sujet en quelque sorte tabou.

-Si tu veux tout savoir, c'est moi qui est fait partir Elrohir, Rook n'y est pour rien.
-C'est parce que Rook est arrivé qu'Elrohir est parti, cela reste sa faute. J'aurai souhaité qu'on ne rencontre jamais Rook et qu'Akira accepte Elrohir !

Je giflais Claire, le coup la fis tomber par terre, elle avait mis sa main sur sa joue qui était maintenant rouge, elle semblait choquée? Je l'étais tout autant par ce qu'elle venait de dire.


-Qu'est-ce que tu sais d'Elrohir d'abord ! Je tiens à te rappeler qu'il a voulut te tuer d'abord et qu'il a voulut me faire des choses contre ma volonté, ce n'était d'ailleurs pas la première fois ! Est-ce que tu te rend compte que tu viens de dire que j'avais fait le mauvais choix, je ne crois pas avoir fauté et tu n'as pas à juger les sentiments que j'éprouve envers Rook !
-Les sentiments qu'Elrohir éprouvaient pour vous étaient les même et je ne comprend pas pourquoi vous ne vouliez pas de lui et je ne sais pas qu'elle était ces choses. Expliquez-moi donc !
-Ces sentiments n'étaient qu'à sens unique et cela ne m'étonne pas que tu ne saches pas, ce ne sont pas le genre de chose qu'on explique à une enfant et c'est une autre chose que je devrais t'apprendre, ton ignorance et ton manque d'éducation m'exaspère aux plus au point ! Continue comme ça et tu risques effectivement de partir !

Je pris mon sac et reprit ma route d'un pas rapide, Claire me suivait en silence, l'atmosphère était lourde et pesante, pourquoi elle ne comprenais rien ? Même si je lui expliquais, elle ne comprendrait pas, je m'occuperais de tous cela en rentrant où peut-être dans les jours à venir, je ne voulais pas que Rook assiste à ce genre de scène.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 




Dernière édition par Akira Yumako le Jeu 4 Mar - 14:50, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Lun 15 Fév - 19:51

Nous avons marché plusieurs heures en direction du palais, pourtant, il ne semblait pas être plus près qu'an début, quoique un peu plus grand. Je fus quand même ravie de voir que le paysage changé, on passait de ces marais immonde à une forêt lugubre et sans lumière. Au moins, il n'y aurait plus d'odeur à retourner l'estomac de quelqu'un. J'entrai dans la forêt toujours suivi de Claire et après plusieurs de marche dedans, je voulais voir si Claire me suivait toujours et qu'elle fut mon étonnement quand je vis qu'elle n'était plus là. Je commençais à l'appeler, mais pas moyen de faire sortir un son de ma gorge. Je me demandais comment j'étais devenu muette entre temps, à moins que je sois devenu sourde et que je ne puisse plus m'entendre. Je m'arrêtais et essaya d'entendre du bruit, dans une forêt, il devait bien y avoir des animaux et d'autres trucs dans le genre qui bougeait non ? Mais je n'entendais absolument rien. Ne voulant pas chercher à savoir le pourquoi du comment j'étais devenu sourde ou si ça venait encore d'autre chose, je devais chercher mon apprentie.
Deux possibilités s'offraient à moi, faire demi-tour et la chercher en sachant que si elle m'appelait je ne l'entendrais pas et l'autre possibilité était de continuer pour voir si je ne la trouvais pas. Elle ne devait pas s'être perdu, je pensais plutôt qu'elle s'était fait attrapée ou quelque chose dans le genre. Je n'avais pas très envie de faire demi-tour et je n'avais surtout pas envie de passer la nuit dans un endroit comme celui-ci. Mais laisser seule Claire dans cet endroit me déplaisait tout autant. Je décidais de monter en haut d'un arbre pour voir où je me situais par rapport aux palais, je montais sur l'arbre le plus élevé et une fois en haut, je vis que le palais était plus haut que je ne le pensais et qu'une fois devant, il le serait encore plus.
Je vis alors Claire qui se trouvait emporter par des espèces d'"anges", ils étaient trois au total. Celui qui était au centre était plus gros que les deux autres et étaient armés d'une sorte de lance avec un bout circulaire qui devait pourvoir tourner et scié l'ennemi en deux en temps voulu. L'un des deux autres avait une épée et le dernier un arc. Moi qui pensais que les anges ressemblait à des êtres humains avec des ailes blanches dans le dos, je fus déçu de voir qu'il ressemblait plus à des poulet avec deux ailes blanches dans le dos. Leur sale tronche était caché par des casque, le gros en avait un métal bleu et jaune qui ressemblait à de l'or et les deux plus petit en avait des rouges. Quant à leurs vêtements, le grand portait une sorte de robe bleu foncé avec des motifs et les deux petits avant une sorte de robe blanche qui avait les même motifs que le grand. Ils avaient également une auréole au dessus de la tête.
Je constatai qu'ils volaient assez rapidement et que je devais me dépêcher si je voulais les rattraper. Je commençais à sauter d'arbre en arbre et de branche en branche, manquant plusieurs fois de tomber à cause des branche peu solide qui se brisait sous mon poids. Une fois que je me trouvais à une dizaine de mètre du groupe, j'appelais Claire, je ne m'entendais toujours pas, je commençais à hurler et je constatais que j'arrivais à m'entendre, bien que s'était assez faible. Les trois anges se retournèrent et me firent face, le grand était en retrait et tenait Claire comme s'il s'agissait d'un vulgaire sac à patate. Je dégainai ma faux et m'arrêtai au sommet d'un conifère, l'ange avec l'arc décocha une flèche que j'esquivai en sautant sur un autre arbre. L'autre avec son épée, qu'il enflamma, voulut m'empaler pendant que j'étais en l'air, j'esquivai son coup et pivota pour lui donnai un coup de pied en pleine face. La flèche, bien qu'esquivé, était entouré d'une lumière blanche et bleu et quand elle avait touché le sol, elle avait gelé une partie de cette surface. Je leur criais pour être sûre qu'il m'entende bien :


-Alors mes mignons, comme ça on sait utilisé la magie, mais si tu n'es pas plus précis et rapide, tu ne m'auras jamais. Claire ne bouge pas, je viens te chercher.

Je sautais sur l'arbre de devant et bondit en voulant attaquer celui qui avait l'épée en feu. Ce dernier voulut me trancher en deux à l'horizontal, j'esquivais en me tournant et en faisant une courbe avec mon dos, j'enchainais avec une roulade et je me retrouvais sur les épaules de l'ange. Je l'empalais avec ma faux et j'utilisais son corps qui chutait pour me propulser vers son congénère à l'arc qui s'apprêtait à décocher une flèche. Je ne pouvais pas esquiver alors j'entourais ma lame de ténèbres et tranchais la flèche pour la repousser. Je perdis un peu de ma vitesse et commençais à chuter, maudite gravité. Quoique je pouvais l'utiliser à mon avantage, je voulais essayer quelque chose de nouveau. Je tenais ma faux de façon à pouvoir trancher mon ennemis en deux à l'horizontal et j'entourais ma lame de ténèbres.

-Blade of the dark !

Je tranchais l'air avec ma faux et envoyais les ténèbres qui avant entourait ma faux, l'ange avait décoché une autre flèche, les ténèbres étaient extrêmement tranchantes et rapides, la flèche fut repoussée et frappa l'ange qui tenait Claire à l'épaule et l'ange à l'arc fut coupé en deux sans problème. J'étais plutôt satisfaite de voir que je commençais à m'habituer au maniement des ténèbres. J'atterris sur un arbre et regardai l'ange qui tenait Claire.

-Stupide humaine, tu vas voir ce qu'il va t'arriver pour t'opposer à la volonté du créateur.

Il poussa un cri sur-aigu à vous rendre sourd. Me trouvant prêt de la forêt, son cri fut atténué et je sautais d'arbre en arbre pour me rapprocher de lui. Il arrachait la flèche qui se trouvait dans son épaule et la lança dans ma direction, j'évitais en sautant sur un arbre à gauche. Il battit des ailes pour monter en hauteur et quand je bondis vers lui, il utilisa un sort qui m'envoyait des lasers qui sortait de cercle magique qui l'entourait. J'évitais les lasers en pivotant pour passer entre, pendant que je m'occupais d'esquiver, je n'avais pas vu qu'il préparait déjà son attaque suivante. Il leva son arme, le bout circulaire se mit à tourner et brilla d'une lumière divine, il m'envoya le bout circulaire que je ne pouvais pas l'esquiver. Je mis ma faux devant moi et enveloppa la lame par les ténèbres qui se dissiper en partant de toute part, formant un bouclier circulaire.

-Shield of the darkness !

Le bout circulaire frappa de plein fouet mon bouclier et fut dévier en glissant le long de ce dernier. L'ange ennemi fonça sur moi avec son bâton, je parais son attaque et fut violemment propulser vers le sol. Je frappais le sol et roulais sur plusieurs mètre, je me levais et constatais que j'étais redevenu sourde dans cette forêt, je compris alors que cela venait de la forêt. J'avais un assez gros désavantage, je ne pouvais entendre mon ennemi venir et il pourrait facilement me tuer par surprise, bien que je me demandais s'il arriverait à voler avec toute ces branches. Je me relevais et regardais dans toute les directions pour voir d'où viendrait la prochaine attaque. Je vis avec effroi qu'il y avait sous mes pieds le même cercle magique pour faire sortir des lasers, je fis une roulade avant et esquivai de justesse les lasers qui sortait. Je vis d'autres cercles apparaitre dans les airs et sur les arbres. J'esquivais les lasers du mieux que je pouvais mais je commençais sérieusement à me fatiguer, j'esquivais de moins en moins bien et commençai à être entaillé sur les bras et les jambes.
L'ange s'était posé devant moi et je vis que derrière lui se tenait un garçon pas plus vieux que Claire. L'ange ne s'était rendu compte de rien et se fit empaler sans problème, je récupérais Claire qui se jetait sur moi, je lui caressais les cheveux et en regardant le garçon, je lui fis comprendre que je le remerciai de son aide. Je voulais lui parler mais il me fit comprendre que c'était inutile d'essayer de parler dans cette forêt puisque lui aussi n'entendait pas. Il me fit signe de le suivre et nous reprîmes notre route accompagner d'un jeune inconnu.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 




Dernière édition par Akira Yumako le Lun 22 Fév - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Mer 17 Fév - 13:18

J'étais vraiment heureuse d'avoir retrouvé Rook, bien que j'aurais préféré le revoir dans un autre endroit que celui là. Après avoir quitté la forêt et s'être retrouvé dans la porte qui parlé, on devant trouvé un moyen pour qu'il accepte de s'ouvrir. Rook me dit que j'avais peut-être plus de chance de le faire s'ouvrir.

-Je veux bien essayer un truc, en espérant qu'il n'en demandera pas plus.

Je me rapprochai de la porte et engageai la conversation avec le portier.


-S'il vous plait monsieur le portier, laissez-nous passer, nous avons des choses à faire à l'intérieur et nos affaires ne vous regardent pas.
-Bien essayé en voulant jouer sur la politesse mais ta tenue ne convient pas à une lady.
-Ma tenue, qu'est-ce que vous voulez dire par là ?
-Une femme ne devrait porter que des robes et des corsets.

Mon visage se changea en devenant une espèce de grimace, je pensais "tout mais pas ça, il ne me forcera pas à enfiler un machin pareil"

-Vous êtes moins jolie avec cette tête là. Je ne m'ouvrirais pas temps que vous ne me l'aurez pas demandé comme une lady.
-Je n'ai pas de robe dans mes affaires.
-Ce n'est pas grave, il y en a là.

La tête regardait une petite porte qui se trouvait sur le côté, je poussais la porte et vit avec horreur que la salle était rempli de robe, de maquillage en tout genre, bref, la panoplie complète de la bonne femme bourgeoise. J'entrai dedans et regarda vite fait les robes, il y en avait de toute les tailles, je ne pourrais pas donner l'excuse, elles sont soit trop petites soit trop grandes.


-J'ai pas le choix hein ?
-Exactement, répondit la porte.

Je pris une robe noire qui semblait être à ma taille et me changeai, je demandais ensuite à Claire de venir m'aider pour mettre le corset. Je mis des chaussure à talon et allait sortir quand la porte ajouta :

-N'oubliez pas le maquillage et la coiffure.
-Parce que je dois me maquiller en plus, ordure, je te le ferais payer un jour, marmottais-je.

Je passais un bon moment à me maquiller, je me fis un chignon et rajoutais un chapeau, je ressemblais à la parfaite femme bourgeoise anglaise du XIX siècle. Je ressortais de la pièce, je rougissais énormément, je ne pouvais avoir plus honte. Je me mis devant la porte qui semblait attendre. Il avait intérêt à s'ouvrir après parce que sinon, j'allais le massacrer. Je lui fis la révérence et le dit :

-Pourriez-vous bien nous laisser passer, s'il-vous-plait mylord.
-Bien sûre, lady.

La porte s'ouvrit et nous laissa entrer. A l'intérieur, on se trouvait dans un espèce de hall, il n'y avait pas d'endroit où se changer et la porte s'était refermée après notre passage. J'enlevais le corset qui était beaucoup trop serré, cela m'étouffer, je remis mes autres chaussures, je n'arrivai pas à marcher avec des talons, j'enlevai le chapeau et détachai mes cheveux et j'arrangeai ma robe de façon à ne pas me prendre les pieds dedans et de pouvoir me déplacer librement. Pour le maquillage, je l'enlèverai une fois que je trouverais un coin d'eau.

-Vous savez que ça vous allez bien cette te...

-Un mot de plus et je te trouve le même accoutrement ridicule !
-Compris.
-Bon, on est où là ? Et où est-ce qu'il faut aller ?

De toute façon, on ne pouvait aller que tout droit.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Ven 19 Fév - 13:18

On avait réussi à éviter les poings qui nous bombardait, mais je n'aurais jamais pensé tombé sur ce maudit faucheur qui avait faillit nous tuer la dernière fois. Quand le faucheur lança un sort sur nos autres compagnons, je crus vraiment qu'il les avait tué et je fus soulagé d'apprendre qu'il les avait seulement téléporté, bien que je craignais que Claire et les autres tombent dans un endroit plutôt dangereux. Mais s'il restait ensemble alors cela devrait aller. Je cessais de vouloir détruire la barrière, je ne pouvais pas la briser et ce faucheur était un ennemie trop puissant pour moi. Je répondis alors à mon ennemi :

-Je sais très bien que cela ne me rendra pas plus forte, les ténèbres sont à doubles tranchants et je payes pour chaque utilisation de celle-ci, je me suis certainement affaibli ces derniers temps, ce genre de sentiment comme la tristesse et le désespoir ne devrait pas intervenir dans un combat. Je suis devenu trop sentimental, mon maître me sermonnerait certainement pour cela.

Je ressentis une douleur vive dans la poitrine et cracha du sang. J'essuyais le sang qui coulait de mes lèvres vers mon menton.


-J'en ai assez fait pour la journée, cela m'apprendra à utiliser quelque chose que je ne maîtrise pas vraiment. Mais dis-moi, toi qui semble plus malin que moi, dis moi comment je devrais faire si je ne veux pas perdre tous ce que j'aime si je ne mets pas ma vie en danger lors des batailles.
-Ce n'est pas à moi de te donner cette réponse.
-Je sais, je suis assez grande pour trouver la solution toute seule.

Une fois que j'eus finis ma phrase, il nous téléporta dans une autre zone du palais, nous arrivâmes devant un lac, au fond du lac, on voyait très nettement du souffre. L'endroit était assez ensoleillé, bien qu'il y avait quelque nuage. Je n'aimais pas cette endroit, je ne me sentais pas en sécurité. Je scrutais l'eau du lac et vit une âmes qui baignait là-dedans, une âmes appartenant certainement à quelqu'un qui à était une personne peu honnête et crapuleuse durant son existence.

-Il vaudrait mieux ne pas s'attarder ici, je ne sais pas si un geôlier garde les âmes qui se trouve ici et je ne veux pas savoir si il nous attaquera ou non quand on tombera nez à nez avec lui.
-C'est de moi qu'on parle ?

Je me retournais et vis une salamandre aussi grosse qu'un alligator adulte avec des flamme qui couvrait la majorité de son dos écailleux.

-C'est toi qui garde l'endroit ?
-Exactement et vous n'êtes pas autorisé à être ici. Je vais devoir me débarrasser de vous.

Je me demandais bien comment une salamandre pourrait nous vaincre, on était plus nombreux quelle et je ne voyais pas vraiment comment elle allait nous vaincre. Mais je ne devais pas sous-estimé notre ennemi. La salamandre pouvait bien être un adversaire redoutable. Je me tenais en position de combat, la faux en main, prête à frapper.

-Si tu crois pouvoir me vaincre, tu te trompes grandement. Si je garde cet endroit, c'est pour une raison bien précise, mais vous ne tarderez pas à le découvrir.

La salamandre cracha du feu, ce feu nous encercla et la salamandre rentra dans ce cercle enflammait.

-Dite moi mademoiselle, est-ce que vous savez ce que donne un mélange d'anhydre sulfureux qui se trouve sous vos pieds avec les gouttelettes d'eau qui s'évapore à côté de nous à cause de ce feu.

-La combinaison de ces deux éléments donne une pluie acide.
-Exactement et ici, il pleut une fois par jour et toujours à la même heure. Il pleuvra dans un peu moins d'une heure. Je suppose que vous avez constaté qu'il n'y a pas d'endroit à l'abri de cette pluie dévastatrice.
-Et vous alors ? La salamandre craint l'eau, si le feu qui se trouve sur votre dos venait à s'éteindre, vous mourrez alors.
-Disons que si vous trouvez la solution, vous aurez une chance de pouvoir échapper à cette pluie.

La salamandre se mit sur ses deux pattes arrière et se changea en une femme avec des cheveux de feu. Il semblait qu'on était obligé de la vaincre si on voulait espérer survivre ici. Je forçais les âmes qui se trouvait dans ce lac à sortir et venir attaquer leur geôlier en lançant de l'eau sur les flammes.

-Si tu crois qu'ils pourront éteindre l'eau qui se trouve ici, tu te trompes.

-Je pense que l'âme de ces humains ne pourront effectivement éteindre ce feu, mais je ne suis pas du même avis pour Coéos.
-Comment sais-tu que celui qui pense et enfermé ici ?
-Je le sais parce que je le sens, je ne le contrôle pas parce qu'il est vivant et que même si je voulais le soumettre à ma volonté, je ne peux pas, parce que justement, il sait tous, il sait donc comment se défaire de mon emprise.
-Il ne fera rien, il n'est qu'un penseur. Il ne peut pas s'allier avec vous, il n'a jamais tenté de se rebeller contre moi, alors pourquoi maintenant.
-S'il n'a pas tenté, c'est qu'il savait que cela ne fonctionnerait pas, mais comme tu dis c'est un penseur et il sait que c'est le moment de se réveiller. Tu ne connais pas son autre nom, n'est-ce pas ?
-Il n'a qu'un seule nom et pas d'autre.
-Es-tu du même avis Polos ? Fils de la Terre et du Ciel. Aides nous dans notre quête et je t'aiderais à sortir tes autres frères de cet enfer.

Le Titan sortit de son long sommeil au fond du lac et se leva. Il ne me répondit pas mais je compris qu'il était d'accord puisqu'il disparut ainsi que la lumière que procurait ce faux astre, il était maintenant remplacé par les étoiles.

-Comment cela va t'aider ? Ce n'est pas un combattant mais un penseur comme je me tue à te le dire.
-C'est vrai, mais il fera un excellent stratège. Assez bavassé, viens te battre.

Elle fonça sur moi, ses mains et ses pieds étaient entourées par les flammes. J'eus une sorte de flash qu'elle allait viser ma tête mais quand faite, elle allait me transperçait le ventre. Le Titan me dit par télépathie que je devais la repousser et nous dit que si nous voulions gagner, il fallait l'envoyer dans le lac avant qu'il ne se mette à pleuvoir. Une fois que cela sera fait, il disait qu'il nous guiderait à travers le Tartare pour aller récupérer ses frères, le livre et nos autres compagnons. Je protégeais mon ventre pour parer avec ma faux et la repoussa.

-Mon chéri, tu veux bien m'aider ?

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Jeu 25 Fév - 15:14

Une fois la salamandre décédée, le titan nous envoya un bateau qui s'amarra pas très loin du bord, on nous envoya une échelle et nous montâmes à bord. Quand nous fûmes à bord, on constata que le bateau était vide, je demandai au titan :

-Comment un aussi gros bateau peut naviguer sans personne pour le diriger ?
-Disons que ce bateau a sa propre âme et qu'il est plutôt coopérant.
-Je vois et où est-ce qu'il nous emmène ?
-Il va nous faire quitter cet endroit et nous emmener dans une autre zone où un autre de mes frères est emprisonné.
-Et pour nos compagnons ? Il faudrait aller les chercher avant peut-être, au dernière nouvelle nous sommes encore vivants et certainement pas les biens venus, vos frères ne sont pas à quelques heures ou jours près.
-Vos compagnons ne sont pas dans la zone suivante mais dans celle d'après, on ira les chercher comme prévu, je tiens mes paroles.
-Je l'espère bien, sinon, je vous ferais un enfer pire que celui-ci.

Le bateau commença à bouger et navigua dans la direction d'où il venait, je me demandais à quoi ressemblait la prochaine zone, Polos me répondit sans que je lui demande :

-Une rivière de feu et une terre de pierre noire, voila l'endroit où est emprisonné mon prochain frère : Cronos.

Je ne répondis pas, je m'accoudais à un des bords du bateau et regardait l'eau, certaines des âmes nagées à côté du bateau, d'autre passer et me regardait avant de plonger pour aller plus au fond.

-Et dire que je finirais dans un endroit similaire, voir pire... marmonnais-je.

Une âme qui était descendu remonta rapidement à la surface et sauta hors de l'eau pour essayer de m'attraper et de m'entrainer au fond avec elle. Je reculais, assez surprise ne m'attendant pas à cela, je tombais assise sur le sol.

-Hé l'abrutie, me dit Espoir, reste pas près du bord !

Je me relevais et lui répondit :

-T'en as pas mare de m'insulter !
-C'est pas ma faute si tu es une crétine.

J'avais une grande envie de l'attraper et de lui arracher ses ailes pour lui faire bouffer mais je ne voulais pas entrer dans son jeu, alors je me calmai et allai voir Rook. Je lui dis :


-Je sais que tu ne lui fais pas confiance, mais je lui fais confiance, bien qu'il pourrait faire un coup parce que les gens d'ici sont des criminels. Je ne pense pas qu'il essayera de nous trahir, il doit être enfermé ici depuis un moment et doit avoir envie de sortir, je peux le comprendre, puisque je subirais un sort similaire. Je ne sais pas pourquoi ils sont enfermés ici et je ne veux pas vraiment le savoir, j'ai accepté de l'aider et il nous aidera, alors je pense qu'on peut lui faire confiance.

Après quelques minutes de navigation, la température et les alentour ne ressemblait absolument pas à ce qu'on avait avant. Le bateau naviguait sur du magma et la terre n'était qu'un amas de cendre et de terre noire. Il faisait une chaleur insupportable et l'air était irrespirable, parfois de la lave sortait de trou sur les bord et tombait près du bateau, une montagne s'était formé à force d'entasser la cendre et la lave refroidi, le titan nous montrait du doigt le haut de la montagne qui fumait en nous disant :


-Mon frère est la-haut, nous devons aller chercher, le bateau attendra ici.

Le bateau accosta près d'un endroit où nous pourrons débarquer sans risquer quoique ce soit. Je descendais sur le bord, je mis un bout de tissu pour couvrir mon nez et ma bouche et m'empêcher de remplir mes poumons de poussière et d'autre truc volant en tout genre qui causerait ma perte, je dis aux autres de faire de même s'il tenait à leur vie. Je demandais au titan :

-Juste pour savoir, ya un autre gardien dans le même genre que la salamandre ou pas ?
-Bien sur, il me semble que c'est un golem de feu.
-Ok et vous comptez nous le dire quand si j'avais pas demandé, quand on l'aurait eu en face de nous ?
-Et bien, je ne voyais pas l'intérêt de vous le dire.
-Je vais vous dire l'intérêt, c'est savoir à quoi on a à faire et pouvoir mettre en place un stratagème pour s'en débarrasser.
-Vous le savez maintenant, je vais passer devant si cela nous dérange pas, cela vous évitera de mourir inutilement parce que vous tomberez sur un cratère secondaire qui vous crachera son feu et vous brulera vifs.
-Vous n'avez pas besoin de détailler autant, je pense qu'on avait compris ce qui risquerait de nous arriver.

Le titan commença à monter, je le suivais de près, je ne voulais pas finir comme il l'avait décrit, la montée du volcan était assez épuisant, surtout avec cette chaleur, je transpirais énormément et j'essuyais toute les deux minutes mon front avec la manche de la robe. Je me demandais si Rook n'avait pas raison en disant qu'il voulait nous tuer à la tâche, j'avais plus l'impression de mourir et je regrettais presque de ne pas nous trouver dans un endroit glacial. Le haut du volcan se trouvait encore assez loin de nous, on devrait mettre encore plusieurs heure avant d'arriver en haut, c'est ce qu'avait dit le titan qui ne semblait pas tellement gêner par la chaleur qu'il faisait. Je lui demandais :

-Le golem, tu penses qu'il y a une chance qu'on passe inaperçu ?
-Non, il sait que nous sommes là, il nous attend en haut.
-Génial, il fait trop chaud pour combattre. Tu as une idée pour le tuer ?
-On verra quand on le croisera.
-Je vois.

Le terre se mit alors à trembler, je me baissais et poser mes mains devant moi pour éviter de chuter. Le volcan était en train de cracher de la lave qui descendait assez rapidement à mon gout, le titan pressa le pas pour pouvoir monter sur un coin en hauteur qui se trouvait proche de nous. Une fois dessus et sur le point le plus haut, je lui dis un peu inquiète :

-Vous êtes sur que c'est assez haut ?
-Fais moi confiance, je ne cherche pas à vous tuer ou quoique ce soit, je respecte notre accord alors.
-Ok, désolé.
-On va attendre que la coulée descende jusqu'en bas et qu'on puisse pouvoir monter une fois que ce sera refroidi.
-On fais quoi alors ?
-On mange, s'exclama Espoir qui n'avait pas oubliée qu'il avait faim.
-Tu vas pas t'y remettre quand même ?
-Pourquoi pas.

Il recommença à hurler et à me briser mes tympans, je finis par capituler.

-Ok, t'a gagné. Mais je tiens à te dire que la nourriture est dans le sac et que le sac en question est resté sur le bateau.
-Tu te fous de ma gueule là ?
-Non, dis-je avec un sourire jusqu'au oreille, bien qu'il était caché par le bout de chiffon.

Plutôt satisfaite de la tête qui fit la fée, je m'assis en attendant qu'on puisse reprendre notre trajet, je sortis ma gourde et bus un peu. Je devais en garder pour le reste de la montée et pour la descente. La fée semblait avoir soif, lui aussi, je lui tendis ma gourde et lui dis :

-Tu en veux ?
-Ne m'en propose pas, je sais que même si je te dis oui, tu me diras non.
-Je ne moque pas de toi, je suis sérieuse, disons que c'est pour te remercier de m'avoir soigner toute à l'heure puisque ça te pose problème.
-Sérieux, je peux ?
-Puisque je te le dis, mais ne vide pas tout, il faut économiser.

Espoir commença à boire, en faite, il aurait difficilement vider ma gourde avec la taille qu'il faisait. Je le laissai boire à sa soif, je proposais aussi de l'eau à Rook et quand Polos nous dit qu'on pouvait y aller, je rangeai ma gourde et je me levais. On était à mi-chemin ou presque.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Lun 1 Mar - 21:05

Quand j'arrivai avec Polos au sommet, j'eus juste le temps d'entrer avec lui dans une grotte, j'évitai de justesse la lave qui m'aurait brûler vive.

-Vous auriez pu prévenir quand même, j'ai faillie y rester !
-Vous n'êtes pas morte, c'est l'essentiel non ?

Je le regardais avec des yeux noirs et sortit un "heureusement pour vous", puis nous continuâmes d'avancer, une fois arriver au bout du tunnel, on constatait que le golem de feu se trouvait au centre, il était immense, ses jambes baignées dans la lave jusqu'aux genoux et sa tête arrivait à notre niveau, il se tourna dans notre direction et commença à nous parler ou plutôt nous menacer.

-Tu n'as rien à faire ici vivante, va-t'en ! Je te laisserai en vie si tu m'obéis. Quant à ce titan, je vais devoir m'occuper de le récupérer puisque ma collègue n'a pas était capable de le garder enfermé.
-On fait quoi ? dis-je en regardant Polos.
-Tu t'occupes de lui pendant que je libère mon frère.
-Ok, j'aimerais bien savoir comment aussi, je n'ai pas de moyen pour me rapprocher de lui et s'il me touche, je mourrai sur le coup si j'ai de la chance, sinon, c'est la chute dans le magma ou au mieux dans un rocher.
-Ne t'inquiète pas, tu pourras le battre avec ton ami qui ne tardera pas et quand j'aurai libéré mon frère, il faut juste que tu fasses diversion en attendant.
-Ouai, je ne garantis rien, je t'aurais prévenu.

Polos se mit à descendre des escaliers qui se trouvait à notre gauche, le golem allait l'arrêter quand je ramassais un caillou et lui lançai dans la tête, cela n'eut aucun effet, bien que je recommençai jusqu'à ce que l'un de finis dans son œil gauche ou quelque chose qui y ressemblait, je provoquai alors une vive douleur chez le titan qui poussa un cri avant de décider de s'en prendre à moi.

-Stupide mortel ! tu vas me le payer !

Il leva un de ses bras et abattit son poing sur la corniche où je me trouvais. Je trouvais un endroit sur la droite où je sautais pour éviter de me faire écraser, l'endroit étant un peu loin, j'attrapai le bord avec ma main droite, mais il se brisa sous mon poids. Je chutai dans le vide, je dégainai ma faux et la plantai dans le mur pour ralentir ma chute et m'arrêtai. J'étais descendu de plusieurs mètre, mais il n'avait pas d'endroit où je pouvais attaquer, en tout cas, pas à cette hauteur, il fallait que je descende plus bas et que j'utilise les rochers qui se trouvait au fond du volcan. Je tirai sur ma faux pour l'arracher du mur et me laissai chuter encore, une fois que j'arrivais à une certaine profondeur, j'utilisai le mur pour me propulser vers un rocher. Le golem m'avait tourné le dos entre temps et allait s'attaquer au titan, je remarquais alors que derrière ses genoux, il n'avait pas de protection, je décidais d'attaquer à cet endroit, bien que je ne savais pas comment faire, je ne pouvais pas me rapprocher de lui, il n'y avait pas de zone plus près de lui que la où j'étais. Je devais trouver une solution en vitesse si je ne voulais pas que le titan se fasse tuer, si c'était possible, ou capturer.

"Tu peux utiliser tes ténèbres pour l'entailler le genou, il ne s'occupe pas de toi pour le moment, tu ne pourras pas le louper à cet distance, me dis Polos par télépathie."
"Mes ténèbres, j'ai atteins ma limite, je ne risque pas de me contrôler et je ne veux plus blesser les gens que j'aime à cause de mon incapacité, lui répondis-je en pensant."
"Si tu ne fais rien, ils vont tous mourir, c'est ton problème après tout, mais je tiens à te faire savoir que si tu as un comportement qui fera que tu ne respectes pas ta part du contrat, tu risques de te frotter à moi."
"Des menaces, hein ? Rook a bien raison de se méfier, mais je n'ai pas le choix je suppose, je te préviens que je ne l'utiliserais qu'une seule fois et que tu as intérêt à le libérer rapidement, parce que tu risque d'avoir des représailles si je viens à mourir."

Je me concentrai de façon à refaire la même attaque qui avait tranché à l'horizontal l'ange. Le golem voulait détruire les escaliers ce qu'il fit, mais Polos avait accéléré le mouvement et le trou dans les escaliers fait par le golem ne le gêner pas. Il continua à descendre les escaliers rapidement, il était bientôt en bas et moi, je risquais de me faire tuer par l'autre après ce que j'allais faire.


-Blade of the dark !

J'envoyai la lame d'obscurité qui trancha le derrière du genou, le golem de feu hurla pendant qu'un liquide qui devait être du sang, sortait de l'entaille qui avait tranché le genou à moitié. Je me dis que le mieux pour moi était de me lancer dans une partie de cache à cache avec le golem, il devait avoir une envie de me massacrer à un point assez important. Mais heureusement pour moi, avec la taille qu'il avait et le fait que l'on soit dans un espace clos, bien qu'assez grand pour le contenir, j'avais le temps de me cacher. Il se retournait assez lentement, je sautais sur le rocher qui se trouver derrière moi et descendit de celui-ci, il était assez petit mais il y avait une zone se trouvant sur la lave, je m'assis à dos du petit rocher, écoutant le golem de feu qui me cherchait. Il chercha pendant quelque minute, il ne me trouva pas mais il savait que j'étais vivante et qu'il fallait m'éliminer au plus vite, il perdit donc patience et commença à détruire les rochers qui se trouvaient sur ma gauche en espérant certainement que j'étais dans le tas là. Je jetais un rapide coup d'œil pour voir si qu'il allait faire, je vis qu'il se décidait de continuer à frapper les rochers se trouvant à gauche. Je me levai et sautai sur des rochers qui se trouvait sur ma droite, j'étais assez fatiguer à cause de la chaleur qu'il faisait, sans compter que j'étais obligé d'utiliser une attaque à double tranchant et je n'allais pas tarder à sentir ses effets secondaires.
Je cherchais un moyen de remonter, je vis qu'il y avait une sorte de petite et étroite grotte, j'eus un frisson quand j'entendis le golem de feu auquel j'avais tourné le dos me dire :


-Je t'ai trouvé saloperie. Tu vas le sentir passer crois-moi...

Je ne me retournais pas, je savais que je risquai de me prendre son poing alors je sautais sur un rocher devant moi et ressautai pour entrer dans la "grotte", elle était vraiment petite, je reculais un maximum pour avoir le dos contre le mur du fond et m'assis, de toute façon, je ne pouvais pas me tenir debout la-dedans, j'espérais que la main du golem ne pourrait pas rentrer dedans, parce que si il m'était la main sur moi, j'étais morte.

"Polos, accélère ! pensais-je exaspérée"
"Il me faut encore deux minutes, attend un peu, me répondis-t-il."
"Je serais morte dans moins de tes 2 minutes s'il m'attrape, je ne peux plus fuir et il est assez enragé pour s'occuper d'autre chose que la meilleur façon de me faire souffrir et rendre mon corps méconnaissable, je crois qu'il ne restera même plus rien de mon cadavre."
"Je fais aussi vite que je peux, je ne peux pas accélérer, dit-il sur un ton désolé"

-Rook, viens me sauver... marmonnais-je.

Je me mis à cracher du sang en toussant ou en vomissant, je ne sais pas lequel c'était et je ne voulais pas savoir, je ne pouvais plus bouger mes jambes sans souffrir un martyr et il était de même pour mes bras, j'étais trop fatigué pour cela pour les bouger de toute façon.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Mar 2 Mar - 20:24

J'avais dû m'endormir ensuite, j'étais trop fatigué pour rester éveiller et puis la chaleur qu'il faisait y était pour beaucoup aussi. Quand je me réveillais, j'étais allongé sur le sol et Espoir me dit :

-Enfin réveillé, fainéante !

Je remarquais que j'avais un peu récupéré, je remerciai Espoir pour ses soins, je posais ensuite ma mains sur la main de Rook qui caressait mon visage et une fois que je pus me mettre assise, je l'embrassais sur la joue et lui dit :

-Merci d'être venu me sauver.

Espoir rajouta un "Et moi alors ?!", je lui répondis :

-Tu veux un bisou aussi ?
-Certainement pas, tu as pas intérêt à t'approcher de moi.
-T'inquiète pas, je plaisantais.

Je remarquais ensuite que le golem de feu était mort, je supposais que Polos avait libéré son frère. Je les cherchais du regard, je vis qu'il était en train de venir dans notre direction. Une fois qu'ils furent à nos côtés, j'essayais de me lever, comme je le constatais, je tenais à peine sur mes deux jambes et j'avais la vue qui se troublait de temps en temps.


-Regarde dans l'état que je suis à cause de toi Polos, il faut que je me repose au moins plusieurs heures si je veux combattre normalement. Je n'aurais pas du t'écouter quand tu m'as dit d'utiliser les ténèbres.
-Il n'y avait pas d'autre solution et puis tu pourras te reposer ce soir, ou du moins, quand chez toi c'est l'heure de dormir.
-Je ne tiendrais pas le reste de la journée, tu devras attendre pour tes autres frères.
-Nous avons assez attendu, répondit sèchement Cronos, nous n'avons que faire de l'état d'une mortel et de ses caprices.
-Je ne fais pas de caprices, je dis juste que je ne suis pas en état pour continuer et il me semble que les vivants ont besoin de repos, mais vous ne savez pas ce que c'est vous, après tout, vous êtes des dieux primordiales après tous. Si j'ai accepté de vous aidez, ce n'est pas pour le plaisir mais pour nos intérêts.

Cronos allait répondre quand son frère le devança et répondit :

-Tu auras le temps de te reposer, il y plusieurs heures de trajet en bateau pour sortir de cette zone et pour arriver à la prochaine. Mais commençons par descendre, la chaleur qu'il fait ici semble vous gêner. Quant à mon frère, excuse-le, on a tous envie de sortir après avoir passé autant de temps enfermé la dedans, essaye de le comprendre.
-Ouai, mais je ne risque pas de supporter de tel propos d'une personne qui ne connait pas la fatigue.

Je décidais de commencer à descendre, Polos me suivit et passa devant moi pour faire le guide, bien que le golem de feu était mort, le volcan restait encore actif et chaque pas nous faisait perdre de l'altitude et me soulageait, on mit un certain temps pour arriver au bateau, bien qu'on fut plus rapide que pour la monter. Nous n'avions pas eu de gros problème pour descendre, mis à part quelque secousse de temps en temps et des arrêts pour boire un peu, ce qui semblait exaspéré Cronos, on arriva au bateau. Je m'installai dans un coin tranquille, je m'assis le dos contre un bord du bateau, rapprochai mes genoux vers ma poitrine et m'endormit sur le coup, je dormais d'un long sommeil paisible et je finis par me réveiller que bien plus tard. Je me levais pour voir où on était, d'après ce que je pouvais voir et sentir, on n'était plus dans la zone dans la zone du volcan, mais sur une rivière a peu près normal avec des plaines balayé par le vent autour de nous. Un vent doux vint caressait mon visage, bien qu'il ne faisait plus chaud, j'appréciais ce vent. Cronos vint me dire qu'on arrivait bientôt et qu'il fallait se préparer au combat contre des âmes qui viendraient nous combattre, c'est ce que lui avait dit Polos en tout cas. Je le regardais prendre congé et s'en allait, je ne l'aimais pas trop, même pas du tout, il ne m'inspirait pas confiance du tout contrairement à son frère qui semblait plus "sympathique" et puis il y a avait ses yeux, ses yeux qui ne montraient aucune générosité mais une méchanceté et une envie de voir les gens mourir autour de lui pour ensuite encore souffrir après leurs morts.
Je retournais voir les autres, je tombais nez à nez avec Polos et Cronos dans une discussion qui ne semblait ne regarder que eux, je décidais de les épier, en me cachant derrière un caisse.


-Pourquoi devrait-on s'arrêter ici ? Aucun de nos frères est enfermé ici, continuons, j'en ai plus qu'assez d'attendre.
-On ne peut pas, leur camarades sont ici et ça fait parti de notre marché de les aider également.
-C'est ton marché pas le mien, débrouilles-toi avec eux.
-Tu n'as pas changé d'un pouce après tous ce temps passé, tu ne tiens toujours pas tes paroles et tu es toujours aussi fourbes. C'est désespérant, ajouta-t-il en haussant les épaules. Qu'est-ce que tu en penses, toi qui te caches et nous épies ?

Je sortis de derrière la caisse, rouge de honte comme un enfant qu'on aurait surpris à faire quelque chose de punissable. Mais je répondis à ça question :

-Quand on passe un contrat avec quelqu'un, il faut le respecter, sinon, cela prouve qu'on n'est qu'un couard et indigne de toute confiance, c'est ce que je pense.
-Je n'ai que faire de vos mentalité et moral de mortel, répondit Cronos pour se justifier.
-Alors, vous ne méritez pas le titre de dieu. Les dieux sont censés s'en préoccuper.

La dernière phrase que je lui dis ne lui plus pas, je crus qu'il m'aurait tué sur le champ si son frère ne l'avait pas retenu, en même temps, je l'avais regardé droit dans les yeux, ce qui ne semblait que l'énerver encore plus. Cronos partit voir ailleurs, j'espèrais qu'il ne tenterait rien que moi ou notre groupe.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Jeu 4 Mar - 12:34

Quand Cronos voulut partir, on entendit du bruit à l'avant du bateau, on se précipitai pour voir ce qui se passer et nous vîmes que nous étions attaqués par une fille et un garçon plutôt puissant puisque l'attaque de Cronos n'eut aucun effet sur le garçon au cheveux bleus. La fille aux cheveux roux portant une tenue sortit tout droit de la Grèce antique vint m'attaquer moi et Cronos. Quant à Polos, n'étant pas un combattant, il se mit à l'écart pendant qu'il semblait chercher une solution. L'ennemie nous fit repoussa sans avoir trop de problème, réussissant à me faire tomber en arrière, quand je me relevai, j'eus la mauvaise surprise de voir Rook dans les airs tenue par une tentacule et être ensuite emporté dans les profondeurs. Profondeurs, regorgeant d'âme au passage, qui n'hésiterait pas à l'attaquer si je ne faisais rien. Je m'étais relevée et précipitée vers le bord où il avait été emporté, comme je le craignais, les âmes des morts, très intéressé par le malheureux vivant qui était entrainé dans l'eau, se précipitaient sur lui.

-Ne tourne pas le dos à ton adversaire idiote !

La jeune femme fonça sur moi et faillit me trancher ma carotide quand je me retournais, Cronos lui donna un coup de pieds sur le côté qui l'envoya balader plus loin, il était vraiment enragé et rajouta quelque qualificatif et injure qui me semblait m'être destiné pour ensuite retourné se battre contre les deux intrus. Je regardais l'eau et leva la tête pour voir où Espoir était partie, je vis Claire et les autres qui semblait en mauvaise posture face au tentacule qui voulait les couler. Qu'est-ce que je devais faire ? Je ne savais pas trop, mais le temps que je perdais à réfléchir en vain aller finir par tuer Rook en le noyant. Je lâchais ma faux qui serait plus gênant pour nager qu'autre chose et plongeait dans l'eau glaciale, je crus entendre un "Mais elle est malade" de la part de Polos qui ne semblait pas s'attendre à ce que je l'ai abandonne pour sauver Rook, ces dieux ne comprenaient pas les sentiments humains, ou du moins, on n'en avait pas l'impression. Je nageais du mieux que je pouvais pour aller au fond puisque c'était là où l'avait emmené les racines, comme je le craignais beaucoup d'âmes avaient décidés d'aller voir Rook, certainement pas pour faire connaissance mais pour des raisons peu sympathiques, j'utilisais ma magie pour soumettre les âmes qui l'entourait pour qu'il s'occupe de le détacher et de me protéger pendant que je le remontais puisque d'autre racine semblait être aussi intéresser par moi. Je pris Rook dans mes bras et battait des jambes pour remonter aussi vite que je pouvais, je me doutais que les âmes que j'avais soumis étaient faibles, d'ailleurs, elles ne faisaient que diversion puisque les autres racines ne faisaient que de les frapper puisque les âmes les gênaient, le seul avantage étaient que les racines ne pouvaient les frapper, en tout cas, sans utiliser de sort. Un avantage qui me permettait de remonter sans trop de problème.
Une fois à la surface de l'eau, je nageais vers le bord pour poser Rook, je regardais s'il respirait et si son cœur battait toujours et une fois que j'en étais sûre, je lui dis :


-Repose-toi, je m'en occupe, ils vont payer pour ce qu'ils t'ont fait.

Je me relevais et regardais le bateau, il n'avait pas bougé de toute à l'heure à cause des racines qui essayé de l'envoyer au fond, les âmes que j'avais soumis, s'occuper d'attaquer les racines, leurs attaques n'étaient pas vraiment puissantes mais avec un certain nombre de morsure et de griffure répété, elles arrivaient à couper les racines en deux, bien que cela prenait du temps, je jugeais que je viendrais les aider une fois que la fille et le garçon serait mort ou enfuit. Je me demandais comment j'allais remonter sur le bateau, je n'eus pas vraiment à réfléchir puisque Coéos vint mettre une échelle et me fit signe de monter. Je retournais dans l'eau glaciale et nageait rapidement pour pouvoir monter, une fois de retour sur le bateau, je vis que Cronos, toujours enragé, était en mauvaise posture. Je récupérais ma faux que Coéos me donna et j'allais aider ce dieux du temps au penser fourbe, j'invoquais également ma goule pour qu'elle s'occupe du gars au cheveux bleus. Le gars au cheveux semblait plutôt se battre avec des sort et ne devait pas être aussi doué que la fille pour se battre au corps à corps, si je pouvais l'empêcher de lancé d'autres sorts, cela serait suffisant pour l'instant.
Je me rapprochais de Cronos qui se battait maintenant avec une faux qui manier à plutôt bien, je me demandais si le fait qu'il soit aussi colérique ne lui faisait pas se battre au mieux de ses capacités. Une fois le dernier assaut terminé, Cronos se trouvait à ma gauche et la fille devant nous, je demandais :


-Tu as une idée de comment la tuer ?
-Oui, on la frappe jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien.
-Je parlais d'une stratégie...
-C'est pas moi le penseur et celui qui sait tout, va lui demander toi, il a pas bouger d'un pouce depuis que tu es allé sauver l'autre.

Je me tournais pour faire face à Cronos :

-Comment ça "l'autre" ! C'est quoi ton problème avec mes partenaires !
-Je n'ai pas à me justifier auprès d'une stupide vivante !
-Tu veux te battre contre moi ?!

La fille semblait en avoir assez qu'on l'ignore et finit par crier :

-Non, mais c'est quoi votre délire là ! On est en train de se battre là !

Cronos et moi se tournèrent vers elle et lui répondit :

-On t'a pas sonné toi !

La fille, exaspérée par notre comportement, voulut lui planter son glaive dans le ventre de Cronos qui fit un pas en arrière et voulut la décapiter avec sa faux, pendant que moi, j'essayais de l'amputer les deux jambes. La fille sauta en entre les deux lames pour éviter l'attaque. Je profitai du fait qu'elle nous avait tourné le dos pour l'attaquer, mais elle para mon attaque et me repoussa d'un coup de pied. Cronos se rapprocha de moi et m'aida à me relever, il dit ensuite à son frère :

-Pourquoi ça n'a pas marcher ? Elle aurait du mourir sur le coup.
-Mes prédictions peuvent changer, et eux, ils sont spéciales, vous devrez vous fiez à autre chose que moi pour ce combat.

Le bateau avec le reste du groupe finit par nous rejoindre, il avait réussi à se débarrasser des racines qui avaient entravées leurs progression, le groupe monta sur le bateau et vint nous aider. Le gars au cheveux bleus, après avoir repoussé ma goule, se retrouva à côté de la fille et il lui dit :


-On fait quoi ? Il commence à avoir du monde, tu ne trouves pas ?
-Si, je suppose qu'on peut partir.
-Et vous croyez que je vais vous laissez fuir tranquille peut-être ? répondis-je.
-On se reverra bientôt, à la prochaine, dit la fille.

Je fonçais sur eux, le gars aux cheveux bleus leva sa main et lança un sort, il avait fais apparaître une boule lumineuse qu'il lança sur le sol et aveugla tout le monde en faisant un bruit horrible. Je fus obligé de m'arrêter et de me boucher les oreilles si je ne voulais pas devenir sourde ou aveugle. Quand je rouvris les yeux, ils avaient disparu. Je rangeais ma faux pendant que Claire se jeta sur moi et me fit tomber en arrière.

-Doucement Claire, on se calme, moi aussi je suis contente que tu ailles bien mais ce n'est pas une raison pour me faire tomber en arrière. J'aimerais bien qu'on m'explique c'était qui les deux là.

Je me relevais et tendais ma main à Claire pour qu'elle se lève elle aussi.

-On dois avancer, finit par dire Cronos,on a récupéré tes amis alors allons-y puisqu'on a rien d'autre à faire ici.
-D'accord, je vais juste ramener Rook.

Une fois que j'avais ramené Rook sur le bateau, j'allais me changer, mes vêtements étaient trempé et je risquais d'attraper froid si je restais comme ça, quant aux maquillages que l'autre m'avait fait mettre, il était partit dans l'eau, tant mieux d'ailleurs. Je me dis ensuite que Rook était lui aussi trempé et qu'il risquerait de d'attraper un virus ou une bactérie, je retournais le voir, Intel était à ses côtés, je enlevais le haut de Rook et expliqua à Intel que j'allais le mettre à sécher, quand je revins, j'utilisais ma cape comme couverture et après mettre assise à côté de Rook, je mis sa tête sur mes cuisses pour qu'il s'en serve d'oreiller. Je le regardais dormir paisiblement en passant ma main dans ses cheveux. Je ne savais pas trop où on allait mais pour le moment, ça n'avait pas trop d'importance à mes yeux, du moment qu'on ne m'enlevait pas ce moment avec lui.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Ven 5 Mar - 15:33

Après l'explication sur les deux intrus qui étaient venus nous attaquer et dont je n'aurais jamais soupçonné un quelque conque lien de parenté avec Espoir, il fallait dire qu'il n'avait aucune ressemblance entre eux, nous avions entendit du bruit en haut, on me dit de rester avec Rook et d'attendre pour voir si c'était encore un ennemi ou autre chose. Intel revint et nous informa de la situation, la première question que j'eus était :

-Ils sont gros ? Je veux dire plus grand que ceux qu'on peut trouver chez nous, les notre font 10 cm en moyenne, bien que les plus grand peuvent aller jusqu'à 40 cm.
-Oui, ils sont beaucoup plus grand que cela.
-Je vois, je vais monter et aider alors.

Je pris ma faux que j'avais posé contre un mur et montai les escaliers, je ne pouvais nier que je n'avais pas très envie de me battre contre ce genre de bestiole, déjà que les "petites" étaient dangereuse, leurs morsures étaient assez douloureuse, avec la taille qu'elles faisaient ici, elles pouvaient bien vous arracher un bras ou une jambes si on n'était pas prudent. Bien que la taille qu'elles avaient ne me donner pas envie de les voir, même la version plus "petites", je détestais les insectes et autres bestioles dans le genre. J'avais des frissons rien que d'y penser, mais je n'avais pas le choix, je devais me battre pour protéger ceux qui mettait chère, cet idée me remonta un peu le moral et fit partir ce que je ressentais sur ces répugnantes bestioles.
Pourtant, j'y étais habitué, les cadavres étaient mangé par les vers et autres bestioles rampantes dans le genre après tout, mais cela restait toujours écœurant à mes yeux. Bref, une fois arrivé en haut, je vis que les bestioles étaient assez nombreux et d'après ce que je voyais, quand on en tué un gros, trois petit en sortait, je n'allais pas rester à regarder ces horreurs rampaient devant moi, je décidais d'attaquer assez basique-ment en les tranchant en deux la plupart du temps. J'eus hélas la mauvaise surprise, en tuant une nouvelle vague d'arrivant qui tombaient, que les gros qui était orange explosé, aucun truc vivant n'en sortait mais en explosant, il envoyait un liquide. Le liquide en question, j'en reçu sur la jambe gauche, je n'y avais pas prêté attention au début, mais je sentis une odeur bizarre et je poussais un hurlement de douleurs en voyant de la fumée qui venait de ma jambe qui était en train de se ronger. Je fonçais au bord du bateau et me jeta à l'eau, l'acide partit de ma plaie, mais cela me faisait toujours mal, je remontais avec l'échelle qui n'avait pas bougé de toute à l'heure et une fois en haut, je regardais ma jambe, cette dernière était rongée, on voyait très bien que je n'avais plus d'épiderme et qu'une partie du derme avait était rongé.


-Bande d'ordure, vous allez me le payer.

Claire vint me voir après en avoir finit avec le sien, apparemment, c'était la dernière vague, mais je m'attendais toujours à être attaquer par d'autre truc. Elle commença à s'inquiéter pour moi et me dit qu'on devait immédiatement s'occuper de la plaie, qui faisait une assez grande partie de ma cuisse.

-On finit ce qui reste et en s'en occupe, ok ?
-Mais, si on attend, ça risque de s'infecter.
-Je sais, tu videra une bouteille d'alcool pur dessus, je sens que je vais le sentir passer. Mais il faut se débarrasser du reste, tu imagines si une de ces bestiaux vient nous agresser pendant notre sommeil.
-Ok.

Il ne restait pas grand chose, quelque petit que Claire tuer sans trop de difficulté, quant aux "mille-patte boxeur", il était toujours contre Cronos qui se faisait presque massacrer, je lui demandais :

-Besoin d'aide ?
-Mêle toi de ce qui te regarde !
-Ça me regarde parce que si tu perds, il va s'en prendre sur nous et vu ton état.
-Je ne perdrais pas face à une larve.
-Ok, Polos, s'il tombe inconscient, tu m'appelle et je viens m'occuper de l'autre machin.
-Compris.

En faite Polos ne me rappela pas plus tard, Cronos avait fini par massacrer la bestiole et s'était acharné sur le cadavre, t'en mieux parce que je n'étais pas trop en état avec ma cuisse.

Pendant qu'on vérifiait qu'ils étaient tous morts, je vis une de ces bestioles prendre les escaliers que j'avais monté tout à l'heure. De plus, d'après sa couleur orange, il devait jouer le "kamikaze" en se faisant sauté et en aspergeant ce qu'il l'entourait d'acide.


-Claire, il en reste un ! Fais attention, quand il explose, il envoie de l'acide.
-Je ferrais attention.

Je pris les escaliers que je descendis à la hâte, une fois arrivé en bas, je tombais sur Intel et Rook, la bestiole n'était pas là, portant j'étais sûre de l'avoir vu descendre ici. Je marchais dans la salle en regardant bien sous les lits et derrière les caisses et autres pour être sûre qu'il ne s'était pas caché. Je pensais qu'ils l'auraient bien vu entrer mais comme il n'était pas dans la pièce, je me demandais bien où il était passé. En retournant près de la porte de la pièce, je regardais dans les escaliers et sur les murs, il n'était pas là non plus. Il ne restait qu'à regarder derrière la porte de la salle, avec le pieds, je la fermais et la bestiole, qui ne semblait attendre que ça, se jeta sur moi, elle essayait de me défiguré avec ses mandibules, je me battais pour l'en empêcher avec mes mains et je finis par lui donnait un coup de pieds qui l'envoya balader contre la porte. Elle n'avait aucun moyen de s'échapper et elle le savait, elle semblait avoir décider quelque chose et fonça sur nous, il semblait avoir lancé le "mode auto-destruction", en tout cas, c'est ce que je pensais vu qu'elle virait du orange au jaune, qu'elle gonflait et ralentissait. J'avais attrapé un drap qui trainait sur une caisse et que je venais de remarquer, je criai un "à terre !" et utilisait le drap pour nous protéger des éclaboussures qui traversèrent quand même le drap. Le bestiole n'avait blesser personne, j'étais plutôt soulagé.

-Claire ! C'est bon, elle est morte !
-Ok, j'ai finis le nettoyage ici aussi, répondit-elle dans haut,je viens m'occuper de ta plaie.

Elle nous rejoint après avoir pris sa trousse de soin, elle s'occupa de vider désinfecter la plaie et de me mettre un bandage, je me retins de hurler quand elle désinfecta, à la place je me mordis la lèvre jusqu'au sang qui coula jusqu'à mon menton. La salle bestiole m'avait bien eu. Je décidai ensuite d'informer Rook et Intel de la situation :


-Il n'y a plus de bestiole, enfin pour le moment, je ne sais pas si ils reviendront ou pas, je sais juste que normalement, ils n'en restent pas sur le bateau.

Je n'avais pas vraiment envie de recroiser des bestiaux dans ce genre, en plus avec ma jambe dans cet état. Qu'est-ce que je pouvais haïr les insectes, araignée et compagnie.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Ven 5 Mar - 21:38

-Ne t'inquiète pas, sa va aller, la peaux va repousser, je dois juste faire attention pour qu'elle ne s'infecte pas, lui répondis-je.

En remontant avec Rook, quand Polos nous dit que l'horrible bestiole était morte par une crise cardiaque, je ne pus m'empêcher de rire, un rire qui ne voulut pas s'arrêter, je cachais mon visage entre mes mains et colla ma tête contre le torse de Rook pour cacher l'expression de mon visage. Si l'autre me voyait et apprenait pourquoi la bestiole était morte, il serait capable de me le faire payer en frappant ma blessure. Je mis un certain temps à me calmer mais une fois que cela fut fait, j'évitais d'y penser, sinon, je recommençais à rire, ou du moins, à sourire au minimum. Mais que je voyais la tête de Cronos, je ne pouvais m'empêcher de repenser à ce que je venais d'entendre.
Heureusement que je réussis à me contrôler, car il commençait à se demander pourquoi je n'arrêtais pas de rire ou de sourire en le regardant.
Bref, une fois que je fus calme, Claire poussa un hurlement en voyant la chenille géante, je ne pus avoir la même pensée qu'elle en voyant la bestiole, je me demandais comment on allait s'en sortir avec ce machin qui risquait de nous massacrer, la réponse au problème fut que Astreion s'en occupa avec ce qui semblait être le Prometheus. C'était assez impressionnant de le voir trancher la chenille en deux. Une fois que nous étions en sûreté, pour le moment en tout cas, la prochaine zone était un labyrinthe d'après ce que j'avais compris. C'était aussi l'endroit où se trouvait l'amie de nos aillés, il était d'ailleurs normal qu'ils y aillent, quant à nous, Cronos nous dit qu'on devait continuer puisque cela ne nous regarder pas, mais Rook, me posa une question auquel je répondis :


-Je ne connais pas l'emplacement exact du livre, la seule chose que je sais est qu'il se trouve dans un endroit bien gardé, il serait possible qu'il se trouve dans un endroit comme celui-là et comme tu le dis, s'il y a des trésors, le pillage pourrait m'intéresser.
-Il est hors de question qu'on aille la-bas pour faire du pillage, répliqua immédiatement Cronos.
-Le livre que nous recherchons se trouve peut-être dedans, dois-je vous rappelez pourquoi vous êtes libres et que vous avez un engagement, à moins que vous comptez ne pas tenir parole. Si vous ne voulez pas venir, tant pis, on peut très bien se débrouillez sans vous, après tout ce n'est pas moi qui devra encore attendre pour qu'on vienne me délivrer, il me semble qu'il vous reste encore 3 frères qui sont emprisonné la-dedans.
-Pas besoin de me le rappeler.
-Et je tiens à préciser que j'ai de la nourriture et de l'eau pour un certain temps et que cela m'étonnerait beaucoup que l'on trouve de quoi se nourrir ici.
-Tu as de quoi manger juste là, me répondit-il en montrant le tas de bestiole morte.
-Je refuse de manger des bestioles comme cela, ce n'est pas de la nourriture, pas pour humains en tout cas.
-Je ne veux pas dire, mais elle a raison, ajouta Coéos, c'est bestiole ne doivent pas être très comestible et puis, on a fait un marché, on doit les aider également, que cela te plaise ou non.
-C'est bon j'ai compris, faite ce que vous voulez.
-Voila qui est mieux, Astreion, est-ce que ça te pose problème si on fait un bout de chemin avec toi, comme ça si on rencontre des ennemis, chose qui arrivera certainement, on pourra plus facilement les battre.
-Pourquoi l'autre abrutie devrait venir ? s'exclama Espoir.
-Si vous ne voulez pas, ce n'est pas grave, cela aurait été avantageux pour tous le monde puisque que vous auriez pu économiser une partie de vos force dans le cas où vous tomberez sur des ennemis, autre la fille et le gars de tout à l'heure, pour nous, cela ne change pas grand chose après tous.
-Elle a raison Espoir, répondit Astreion, je ne vois pas de problème à ce que vous nous accompagnez un moment.
-Alors c'est bon.

J'entendis l'estomac de Claire faire du bruit, elle rougit un peu et dit :

-Désolé, mais j'ai faim.
-Tu n'as pas à t'excuser, ça doit être l'heure de manger chez nous, j'ai faim aussi, on a qu'à manger un bon repas chaud et de reposait le temps qu'il reste avant de devoir y aller, il faut que je me sèche aussi, je suis trempé et mes bottes font schlass-schlass. Je risque de tomber malade comme ça, je vais faire à manger, tu veux quoi ?
-Je sais pas, il reste quoi ?
-De la viande séché, des herbes et épisses et peut-être assez de légumes pour faire une soupe. Je vais voir.

Je quittais le groupe et allais voir ce qu'il me restait comme vivre, il me restait effectivement des légumes, qui avait mal vécu le passage dans la zone volcanique, comme la viande, tant pis, mais on pouvait encore les manger alors. Je pris ce que j'avais et allais dans la cuisine une fois que je la trouvais. Je posais le tout sur la table et me lança dans la préparation. J'avais une demi-douzaine de carotte, un morceau de potiron (des restes à finir il me semblait), quatre pattes, une vingtaine de céleri et quatre poireaux. J'avais également l'assaisonnement de base, le sel et le poivre. En fouillant un peu dans la cuisine, j'avais trouvé de la margarine, quelque chose qui avait était oublié dans mon monde mais que je connaissais grâce à quelque livre de cuisine de l'Ancien Empire. Mais je me demandais qu'est-ce que cela faisait ici et surtout depuis combien de temps, je goutais pour voir si cela n'était pas périmé, je fus ravie de voir qu'il était encore bon. Je sortis un cocotte où je mis les oignons, que j'avais émincer avant, et la margarine pour les laisser blondir. Pendant ce temps, je coupais en morceaux les légumes, je me demandais s'il y en aurais assez pour tout le monde. Je couvrais ensuite d'environ un litre d'eau, je salais et poivrer puis couvrez le tous. Il ne me restait plus qu'à attendre que la cocotte siffle, puis je devrais encore poirotez 20 minutes avant de pouvoir mixez. En attendant, j'allais chercher les bols quand je revins dans la cuisine, je vis Espoir qui regarder la soupe et parlait seule :


-Ça à l'air bon, je n'arrive pas à croire que cet abrutie arrive à faire quelque chose de bon à manger.

La cocotte commença à siffler, je lui répondis, bien qu'il ne m'avait pas vu :

-"L'abrutie" peut faire de bonne chose à manger quand elle veut.

Il se retourna surpris, je m'approchais de lui.

-C'est prêt dans environ 20 minutes, je ne sais pas si il en aura assez pour tout le monde, j'ai fais avec les restes, j'espère que se sera bon, les légumes paraissait avoir un peu souffert.
-Je vais aller leur dire.

Vingts minutes plus tard, après avoir finit de cuisiner, je remplissais les bols de soupe et j'apportais le repas aux autres.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Sam 13 Mar - 18:07

Après l'apparition de nos ennemis et que nous étions disperser en plusieurs groupes, Cronos se remit à m'attaquer, il n'hésita pas à laisser seul le pixie pour se battre avec moi. Au fond de moi, je ne pouvais nier que j'en avais très envie, j'avais un sourire jusqu'au oreille et un regard de psychopathe, j'avais envie de me battre et j'avais vraiment du mal à me retenir. Quant à Cronos, lui, il ne se retenait absolument pas, il semblait que j'allais m'amuser. J'informais Intel :

-Désolé, mais je ne peux pas me retenir plus longtemps.

Au lieu de me contenter d'esquiver ou de parer ses attaques. Le titan était sérieux, il n'hésitait pas à utiliser sa magie pour me ralentir et essayer de me frapper, heureusement que je me débrouillais pour esquiver ses sorts. Il semblait lui aussi prendre du plaisir à chaque fois que nos armes se croisait, il était tellement excité que ses mains tremblées, il ne savait absolument pas se contrôler. Alors que moi, même dans cet état, mes émotions ne me gênaient pas pour me battre.
Après plusieurs enchainements, il réussit cela dit à m'entailler ma joue gauche, j'avais mal parer, le coup avait été douloureux mais je n'avais pas crié, non, j'avais plutôt gémi de plaisir que de douleur. J'essuyai avec mon pouce le sang qui coulait et léchai ce dernier, je me mis à rire, puis je décidais de devenir sérieuse. J'invoquai des âmes qui devaient lier mon adversaire, dans ce cas, elles ne pourraient que le gêner et au mieux le maintenir pour quelque seconde, voir minutes tout au plus. Une des âmes lui attrapa un pied, les autres l'immobilisèrent ensuite en lui maintenant les bras et en l'empêchant de bouger. Il finit par faire tomber son arme, j'allai le trancher en diagonale quand le bateau eut une importante secousse qui me fit tomber, le bateau venait de ce briser en deux, les âmes avaient lâché prise et Cronos, récupérant son arme, me fonça dessus en abattant sa faux sur mon ventre qu'il transperça, je me vidais de mon sang quand il retira son arme de moi, c'était douloureux, mais dans l'état que j'étais, j'aurais été capable de lui en redemander. Le bateau commença à sombrait, mon corps glissait sur le sol et se dirigeai assez rapidement vers l'eau agitait, j'eus de la chance de ne pas me prendre une caisse ou un tonneau qui se dirigeait dans la même direction que moi.
Cronos ne m'attaquait plus, pour lui, il avait gagné et je n'étais plus digne de pouvoir le divertir, il chercha alors une nouvelle cible, il était intéressé par Tromperie, Cronos devait vraiment me haïr pour s'attaquer directement à elle sous ma forme. Tant mieux, je préférais cela, je n'aurais pas voulu qu'il s'en prenne à une personne qui m'était chère. Je finis par frapper le mat avec mon dos, je devais trouver un moyen de m'en sortir et de trouver un moyen pour fuir. En regardant autour de moi, je voyais que l'ennemi semblait être heureux d'avoir gagné, mes compagnons étaient en train de se battre et moi, j'étais en train de crever comme un clébard. Je remarquais ensuite que mon pied s'était pris dans un corde, et que cette corde était attaché à quelque chose de plutôt lourd puisque je fus entrainé avec l'objet en question dans l'eau. J'avais pris une dernière inspiration avant d'être entrer dans l'eau. Je voyais mon sang qui sortait de mon ventre et que je discernais de l'eau, bien que ma vue se troublait parfois, j'atteignis le fond assez rapidement, ce n'était pas aussi profond que ce que je pensais, je devais être une dizaine de mètre de la surface, je pensais que je serais descendu plus bas, mais dans tous les cas, j'allais certainement mourir. Je ne pouvais pas remonter et personne ne viendrait me chercher, nous n'étions pas si loin de la citadelle pourtant.
Je regardais la surface, je voyais des objets descendre, je me disais que je ne pourrais pas espérer survivre, je pensais ainsi pendant quelque seconde mais après, je pensais à Claire et à Rook, je n'allais quand même pas les laisser mourir comme ça, je n'avais pas le droit. Tant pis si je devais y rester moi même, mais je ne les laisserais pas. Je me tournerais sur le côté et avec un doigt, je traçais un cercle où je posais toute les gemmes spirituelles que j'avais dans ma sacoche, j'étais vraiment folle pour l'invoquer, je ne pouvais pas le contrôler et encore moins en lui offrant si peu d'âme en échange de sa venue, il n'allait pas être content, oh non... Je récitais l'incantation dans ma tête et je fus à la fois heureuse de le voir venir et à la fois terrifiée. Un long serpent des mers non-mort sortit du cercle.


-Pourquoi m'as-tu appelé ? me demanda-t-il.
"J'ai besoin de ton aide, répondis-je par pensé, prend ma vie ou mon âme si tu le souhaite, mais je t'en supplie, sauve-les."

Il fit un bruit qui ressemblait étrangement à un rire puis, finalement, il me répondit.

-Je n'aurais jamais pensé qu'un jour tu m'invoques pour sauver des gens, il semblerait que tu es changé depuis notre première rencontre avec ton maître. Si c'est ta volonté, je ferais ce que tu voudras, mais je te demanderais une chose en contre-partie.
"Que veux-tu ?"
-Cela fais longtemps que je n'ai pas mangé de chair fraiche, je veux que tu me donnes une centaine de personne pour me servir de repas et je veux de la chair tendre.
"Si tel est ta volonté, je m'y plie."
-Bien.

Il coupa la corde qui enroulait ma jambe avec ses crocs et me mit dans sa gueule. Le serpent des mers faisait bien une vingtaine de mètre en longueurs et quelque mètre de largeurs, son corps en putréfaction laissait voir des trous où l'on voyait parfois des vers ou autres bestioles dans le genre sortir. Il me remonta à la surface et me posa sur un groupe de morceau de bois qui flottait avant de s'occuper de nos ennemis. Il replongea pour attaquer le triton qui ne fit pas long feu, je vis dans les secondes qui suivit une marre de sang remontait près de moi et la tempête qui se calmait, bien que le bateau était en ruine, je ne pensais pas que ce Léviathan allait perdre. Loin de là, il avait son propre caractère et son caractère faisait de lui un parfait serviteur une fois qu'il perdait un combat, mais il pouvait être très capricieux dans le cas où on ne savait pas le contrôler correctement.
Le maintenir à peu près sous contrôle me coutait énormément d'énergie, j'allais me tuer à l'usure, il le savait, il savait qu'une fois que je ne le contrôlerais plus, il pourra faire ce qu'il voudra et moi, je ne pourrais pas l'en empêcher. En faite, la seule chose qui le préoccuper était le fait que je reste en vie, puisqu'il était mort, j'étais la seule à pouvoir le laisser vivre et il savait que si je mourrais, son âme sortirait de ce corps pour ne plus jamais y revenir. Il devait donc me garder en vie, c'était juste pour ses intérêt personnel, après, il s'en foutait dans l'état où je me trouvais et si il me manquait un bras ou une jambe. J'espérais juste qu'il tiendrait sa parole et qu'il n'allait pas manger quelqu'un d'autre que nos ennemis, car même si je ne le contrôlais pas, je pouvais toujours renvoyer son âme ou mieux, le faire souffrir jusqu'à ce qu'il pense que les enfers sont plus accueillant que moi.
Je vis alors une barque s'approchait de mon radeau d'infortune et la personne qui se trouvait dedans me hissa à bord avant de partir de ce champ de bataille, je voulus m'enfuir ou hurlais, mais je n'arrivais pas à bouger et aucun son ne voulait sortir de ma bouche. Quand je regardais la personne qui me kidnapper, je crus que j'allais mourir, je m'attendais à tout sauf à lui, je ne pouvais oublier ses yeux, ses yeux d'un rouge qui brillait dans les nuits les plus obscurs et ces cheveux noirs, Elrohir. Il m'emmena dans la citadelle sans rien et une fois à l'intérieur, je lui demandais :


-Que fais-tu là ? Je te croyais mort.
-De quoi tu parles ? Je ne te connais même pas ma mignonne.
-Qui es-tu alors si tu n'es pas la personne à qui je pense ?
-Qui suis-je n'a pas d'importance pour l'instant, on doit s'occuper de ta blessure, je ne voudrais pas voir une si jolie fille mourir alors que je ne peux pas me divertir ici.

Maintenant qu'il le disait, je tenais à peine debout, mais je n'arrivais pas à croire qu'il ne s'agissait pas d'Elrohir, pourtant, il avait le même comportement que lui, j'étais presque sur qu'il allait me soigner pour ensuite s'amuser avec moi contre mon grès. Je voulais fuir mais c'était impossible, il sortit ses ailes démoniaques et on sur vola le labyrinthe pour atterrir devant une pièce où nous entrâmes. A ce moment là, je perdis connaissance.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Sam 15 Mai - 16:02

Il faisait tout noir et je n'entendais plus rien, je sentais juste ma respiration devenu faible. Je ne sentais plus mes membres, je ne pouvais plus bouger et j'étais donc devenu immobile, j'aurais voulu me relever et fuir, mais dans mon état, j'allais mourir bientôt. J'allais mourir sans même avoir peu aider ce que j'aimais, j'étais toujours aussi incapable et faible, étais-ce trop demander de pouvoir les aider ? Il semblait que oui. J'avais froid, trop froid, je me sentais trembler, c'était le calcium qui se libérer, j'allais mourir, comme un chien galeux crevait dans son caniveau. Je devais toujours me vider de mon sang, je n'en avais plus pour très longtemps. Pourtant, le jeune démon refusait de me laisser crever, peu importait ce qu'il allait m'arriver, de toute façon, j'étais finis.

Je ne savais pas le temps que je passais inconsciente, mais étrangement, je finis par me réveiller, j'étais morte, c'est ce que je pensais en tout cas, l'endroit où j'étais ressemblée à une salle de torture et il y avait ce démon assis sur une chaise qui me regardait avec un air sérieux. Bienvenue en Enfer, j'espère que vous vous y amuserez bien. De toute façon, je ne pouvais qu'accepter ma damnation éternelle, tant pis pour le reste, la fatalité était une chose auquel on ne pouvait échapper. Je me relevais et m'assis, je le regardais, je savais ce qui m'attendait mais je n'étais pas terrifiée, je ne pouvais rien faire de toute façon et il valait mieux l'accepter, cela ne servait à rien de se faire plus mal qu'il ne fallait. Je remarquais que j'avais les mains liées et que je portais des vêtements de servante au lieu des vêtements habituelles que j'avais, étrange, mais bon, je n'allais pas me casser la tête pour rien.


-Tu t'es réveillé à ce que je vois, c'était plutôt rapide, ce ne sera pas pour me déplaire.

"Réveiller" ? N'étais-je pas morte ? C'était Elrohir que j'avais en face de moi et il allait certainement se venger pour ce que je lui ai fait. Mais il semblait que j'étais vivante, mais je n'avais plus aucune blessure. Que m'avait-il fait pour me soigner ?

-Je suis vivante ?
-Bah oui, je pourrais savoir comment s'appelle la miss ?

Ce ne pouvait pas être Elrohir, à moins qu'il était mort et qu'il avait atterri ici en oubliant tous ses souvenirs. Mais je ne pensais pas que cela soit possible, il devait s'agir de quelqu'un d'autre.

-Akira Yumako, et toi qui es-tu incube ?
-Mon nom t'intéresse tant que cela ? Je vais te le dire si c'est ce que tu veux, je suis Nay. Mais dis-moi une chose ma mignonne, où est le démon avec qui tu as passé un pacte ?

Il se leva et s'approcha de moi, je reculais pour finir par arriver dos au mur, toujours assise, il s'accroupit pour avoir ma taille et m'attrapa par le menton pour avoir ma réponse, je ne voulais pas lui dire, mais il finit par me menacer, chose qui ne me faisait ni chaud ni froid mais je voulais gagner du temps pour trouver un moyen de m'échapper.

-J'ai brisé le pacte et le démon est mort.

Je regardais la porte, elle était à une bonne dizaine de mètre. Je pouvais toujours essayer, j'attendis que le démon se relève et me tourne le dos pour rire, je ne voyais pas ce qu'il y avait de drôle dans mes propos, mais bon, je me levais à mon tour et me mis à courir vers la porte. Il me regarda faire, devenant grave et il me rattrapa sans le moindre problème pour m'assommer avec un coup derrière la nuque.

Je me réveillais plus tard, mes mains n'était plus liées mais j'avais à présent une chaine autour de mon coup qui était accroché à un mur, la chaine était longue de cinq mètre, j'étais coincé et ne pouvais plus m'enfuir, dommage, j'y étais presque, je me mordis la lèvre jusqu'au sang. Le démon me regardait et se rapprocha de moi, il me prit par les cheveux pour me lever un peu et lécha le sang qui coulait. Puis il me lâcha pour s'assoir en face de moi.


-Ce n'était pas très malin de tenter de me fuir, enfin maintenant tu ne pourras plus tenter quoique ce soit... Donc tu n'appartiens plus à personne humaine, je peux donc faire ce que je veux de toi, cela sera amusant. Au faite, puis-je savoir le nom de ton ancien partenaire ?

La question que je ne voulais pas répondre finit par tomber, j'étais assez réticente à parler et je ne comptais pas le dire. Après tout, j'avais reçu un entrainement intensif et je savais me taire, quiet à y rester et subir les pires tortures possible ou imaginable. Le fait que je refuse de répondre semblait l'amuser, il me plaqua violemment au sol et me maintenait les poignées. Il finit par me susurrer à l'oreille :

-Je te rendrais folle et tu finiras par craquer et avouer qu'elle était son nom.

Je savais ce qu'il comptait faire, bizarrement, je commençais à avoir peur et mon corps tremblait, mon visage affichait cette peur. C'était réellement étrange, je n'avais jamais craint ce genre de torture, j'y avais été préparé même, alors pourquoi ? Était-ce le fait de ne plus être pure ? A vrai dire, je n'y avais jamais vraiment accordé de l'importance, mais il semblait que cela avais changé. Le fait que je commence à paniquer semblait l'amuser et l'exciter, je ne voulais pas le voir commencer alors je finis par capituler sans que la bataille eut besoin de commencer.


-D'accord, tu as gagné, son nom était Elrohir.

Il se mit à cheval sur moi, mais il semblait à présent énerver, il donna un coup de poing juste à côté de mon visage et il commença à me crier dessus :


-Tu dis qu'Elrohir est mort, tu mens ! Il ne peut pas être mort, il m'a promit de me sortir d'ici !
-Je te dis qu'il est mort ou s'il ne l'est pas, je ne sais pas où il est, mais cela m'étonnerait fortement qu'il est pu échapper à un des plus puissant chevalier de la mort que je connaisse.
-Chevalier de la Mort ? Nécromancien de malheur.
-Pourtant, c'est bien le sang d'une nécromancienne que tu as besoin pour te libérer de cet endroit.

Ma dernière phrase sembla l'énerver au plus haut point et il me gifla.

-Je ne t'ai pas autorisé à parler humaine.
-Depuis quand ais-je besoin de l'autorisation d'un démon pour parler ? Tu peux me frapper autant de fois que tu veux, je m'en fiche complétement.

En faite, ce n'était pas totalement vrai, je ne voulais pas qu'il me tue non plus, ce serait bête après avoir retrouver la forme, d'ailleurs, je ne veux même pas savoir comment il a fait pour remettre dans cet état. Je lui étais redevable pour cela, mais je ne le remercierais pas non plus, il ne fallait quand même pas rêver.

-Ferme-la j'ai dis !

Il me frappa de nouveau, je le regardais droit dans les yeux, je souriais à présent, un sourire de personne satisfaite et victorieuse. Au final, c'était moi qui avait gagnée et lui, il avait perdu. Il s'énervait de plus en plus, puis, subitement, il se calma. Il n'était pas non plus à cent pour-cent calme, mais il semblait avoir reprit ses esprits.


-Tu es une nécromancienne, ne le nie pas, j'ai vu ton tatouage sur ton épaule, finalement, je vais pouvoir sortir d'ici. C'est dommage pour mon frère jumeaux, mais je vengerais sa mort en m'occupant de toi comme il se doit.


Bah, s'il voulait me tuer, il n'avait pas à se gêner, mais je ne comptais pas me laisser faire. Avec les forces que j'avais repris, je pouvais bien invoquer des fantômes ou zombies, même si cela ne sera pas suffisant, je le savais, mais je pourrais toujours gagner du temps et peut-être que mon prince viendra me sauver, qui sait ?

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Sam 22 Mai - 17:28

Il avait explosé sans le moindre problème mes zombies et fantômes, je savais que c'était insuffisant. Il allait s'occuper de moi ensuite, j'entendis alors la porte s'ouvrir et je regardais de qui il s'agissait, c'était Rook. J'étais plus qu'heureuse de le voir, il envoya balader le démon dans le mur et brisa la chaine, je n'étais plus entraver à présent, mais complétement désarmée, mais la salle regorgeait d'arme.

-Je vais bien. Ce n'est pas Elrohir, mais son frère jumeaux d'après ce que j'ai compris, je t'expliquerais le reste un peu plus tard, où sont les autres ?

Il me chuchota une mauvaise nouvelle, la disparition d'Intel, c'est vrai que la dragonne aurait pu nous être d'une grande aide en ce moment, mais je ne laissais rien paraître sur mon visage, je ne voulais pas que le démon croit que nous avions des problèmes qui pourraient lui donner des avantages. Quant au fait que je sois désarmée, je pris un couteau qui trainait sur une table à quelque mètre de moi et je lui murmurais :

-Ne t'inquiète, même sans ma faux, je sais me battre, même si cela fait un moment que je n'ai plus utiliser de couteau ou de dague, je ne pense pas avoir perdu la main.

Je regardais ensuite le démon qui était en face de nous, je le regardais avec un regard empli de haine, je n'avais qu'une envie : le démembrer sauvagement et répandre ses intestins sur le sol. Il allait me le payer chère pour s'être amuser avec moi. C'est ce que j'aurais fait si je ne savais pas que mon apprentie était en danger de mort, j'allais devoir reporter ce combat à plus tard. C'est que j'aurais fait en temps normal, mais là, c'était un démon qui en plus de risquer de nous barrer la route maintenant ou après, il fallait mieux se débarrasser de lui à présent et puis, c'est lui qui avait mes armes et autre affaires, je refusais de les laisser ici, comment allais-je bosser sans mes instruments médicales.

-Il vaut mieux le tuer maintenant, s'il est comme son frère, il risque pas de lâcher le morceau et puis, il a besoin de moi pour sortir d'ici, je préfère ne pas avoir à me battre avec lui plus tard.

J'invoquais quelques zombis et fantômes, ainsi qu'Églantine, ma jument mort-vivante que j'envoyais dans le labyrinthe pour aller chercher Claire, je me sentais plus rassurer de savoir qu'elle serait dans un endroit sans danger, ce qui n'était pas le cas à présent. Il nous regardait et finit par éclater de rire en ajoutant ensuite :

-Pour qui vous me prenez, vous croyez que je vais gentiment la laisser partir alors qu'elle a tuait mon frère de sang et qu'elle est ma clef pour me barrer d'ici ? Vous n'êtes pas nets. Je suppose que tu es son copain, je prendrais un malin plaisir à te tuer devant elle, je suis sûre qu'elle est très mignonne avec un visage en larme.

Je ne fis pas de commentaire sur ce qu'il dis, mais au fond de moi, j'avais une envie de meurtre telle que j'avais du mal à me retenir, la lame que je tenais devant moi tremblait à cause de mes mains. Ce n'était pas de la peur, mais une grande excitation qu'une personne à quand elle est en mesure de se venger pour un quelque conque affront.

Je me laissais envahir par mes ténèbres, juste assez pour que je puisse ne pas être trop fatiguer ensuite, je passais ma langue sur mes lèvres, comme si j'allais me remplir l'estomac avec un plat succulent, ici, c'était surtout parce que j'allais bien m'amuser avec ce démon, je déchirais ensuite la robe sur le côté pour que je puisse me déplacer sans me prendre les pieds dans la jupe. Je regardais ensuite Rook et l'embrassais sur la joue.


-Merci d'être venu me sauver mon cœur. Fais attention à toi.

Je courais sur l'incube, voulant lui enfoncer le couteau dans le ventre. Ce dernier évita sans problème et attrapa le bout de la chaine pour tirer dessus, sans trop tirer pour ne pas me briser les vertèbres de la nuque. Par contre, il tira la chaine vers le bas pour me forcer m'agenouiller, le démon se mit à me parler pendant que je le regardais méchamment :

-On se calme ma mignonne, ce serait bête de mourir tout de suite.

Je le plantais mon couteau dans son bras qui tenait la chaine pour le forcer à la lâcher, il poussa un hurlement, puis j'enlevais le couteau de la plaie et me relevais, tout en essayant de lui trancher la gorge ou de lui planter le couteau dans un des points vitaux. Je finis par lui faire une écorchure sur la joue, chose qui l'énerva rapidement, il me donna un coup de pied dans le visage et m'envoya balader à côté de Rook. Je me relevais, je commençais déjà à avoir des hématomes sur le visage, il ne me manquait plus qu'un œil au beurre noir et le nez cassé ainsi que d'autres blessures dans le genre pour devenir méconnaissable. Je me relevais et le regardais ses plaies commençaient déjà à cicatriser, il avait donc les même capacités que l'autre démon. Celui sembla néanmoins perdre patience et décida qu'il devait en finir rapidement avec nous deux, il prit donc sa forme de démon et nous attaqua.

C'est à ce moment là que Claire débarqua avec le reste de fantôme ainsi que la jument non-morte. Mon apprentie semblait avoir passer un sale quart-d'heure dans le labyrinthe, il était encore essoufflée, elle avait certainement couru longtemps et vite pour échapper aux monstres du coin. J'espérais juste que les monstres ne les avait pas suivis, il ne manquerait plus que cela, s'occuper de l'incube était déjà suffisant, pas besoin de se rajouter des ennuis. Claire fonça sur l'incube, épée dégainai et commençai à vouloir le tuer comme si sa vie en dépendait.

Le démon fut vite exaspéré de voir une gamine débarquait sur une jument qui osait s'interposer dans le combat. Je la regardais faire puis lui criai :


-Claire, fais attention !

Cette dernière fut éjectée de la jument par un coup de poings dans le ventre qui l'envoya contre le mur. Je renvoyais la jument d'où elle venait, elle ne m'était pas d'utilité ici. J'étais déjà énervée à cause de ce démon pour ce qu'il avait fait et tenté de faire mais là, j'allais réellement le tuer dans les pires souffrance qui existaient, je n'avais plus envie de me retenir et laisser monter ma haine.


-Mon amour, je veux qu'il ne reste de lui qu'un amas de chair et de sang. Massacrons-le tous les deux.

J'utilisais la magie des ténèbres que j'avais acquis depuis peu et que je devais encore perfectionnée pour entourer la lame du couteau, cette dernière devenait plus tranchant et faisait plus mal quand elle touchait sa cible. Ce qu'il avait fait été impardonnable et inacceptable. Comment avait-il osé toucher mon apprentie ? Personne n'avait le droit de la frapper. Il allait le payer très chère.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Sam 12 Juin - 21:50

Je fonçais sur Elrohir, attendant que mon prince vienne m'aider, j'étais plus que furieuse pour ce qu'il avait fait à Claire, les ténèbres m'envahissaient, peut-être trop, je me laissais aller à la colère alors que mon maître m'avait appris à rester calme dans toutes les situations. Mais contre toute attentent, ce dernier se dirigea vers Claire avec sa lance de lever, je ne réfléchis pas plus que cela, je me désintéressais totalement d'Elrohir pour me jeter sur Rook et l'empêcher de lui faire du mal, mais ce dernier la transperça avec sa lance. Pourquoi ? Pourquoi avait-il fait ça ? Je n'arrivais même pas à pleurer, j'étais trop choqué pour ça, j'avais oublié le démon, mais lui, ce n'était pas le cas, il m'attaqua pendant que je ne faisais pas attention et j'esquivais comme je pouvais, me faisant trancher sur le flanc, mais j'en profitais pour lui planter ensuite mon couteau dans le dos, laissant ensuite mes ténèbres entraient en lui par la plaie. Même si mes attaques n'étaient pas terrible sur un démon, j'espérais que je pourrais au moins lui faire des dégâts interne.

Je me débrouillais pour m'attaquer à ces organes interne tels que ses poumons ou son estomac, cela serait amusant à observer, je le voyais bien souffrir mais ce n'était que de courte durer puisque je perdais rapidement le contrôle des ténèbres qui n'étaient plus proche de moi et c'était trop fatiguant de se concentrer pour diriger une si petite quantité de ténèbres. Il fallait que je m'améliore encore, je n'étais qu'une débutante et je devais apprendre pour devenir plus forte.

Pour le moment, je regardais Claire et m'aperçut assez rapidement que ce n'était pas elle mais une de nos ennemis, je comprenais alors pourquoi Rook s'était jeté sur elle. Mes sentiments avaient aveuglé mon raisonnement, j'étais stupide et faible, mon maître m'aurait certainement puni pour avoir agi ainsi, j'avais osé mettre de côté son enseignement alors que c'était ce dernier qui m'avait value une place plus ou moins importante dans notre ordre et c'était ce dernier qui m'avait toujours fait réussir mes missions sans trop de problèmes. J'avais été tellement stupide, tellement faible, mais n'étais-je pas une femme ? Même dans mon ordre, on me voyait comme une bête, un animal sans valeur, comme un faible qui n'avait pas sa place dans cette armée, n'étais-ce pas les femmes qui ont toujours souffert des hommes ? Et moi, moi qui avait tenté de leur montrer le contraire, je venais de faire une erreur stupide à cause de mes sentiments de femme. Quelle idiote j'étais et que je suis encore. Mais où était Claire alors ? Question qui eu rapidement une réponse, Claire arriva en assez mauvaise état. Je commençais par me calmer, même si la scène ne pouvait que m'énerver encore plus, mais si je me laissais aller entièrement à la colère et la haine, je risquais de perdre le contrôle de moi-même, mon maître m'avait pourtant apprise à ne pas jouer avec le feu, pu les ténèbres ici, c'est une chose qui ne peut être contrôlé, pourtant j'y arrivais plus ou moins, enfin c'était une impression, je me laissais surement aller à la mort.

En tout cas, les bestioles qui l'accompagnaient risquaient de poser quelque petit problème, enfin, pas tellement, juste que se battre contre un machin pareil avec un couteau, c'est pas l'idéal vous me direz. Cela ne voulait pas dire que je n'allais pas me battre, loin de là, je comptais bien sauver mon apprentie, je commençais à me battre contre les espèces de mollusques géants mutants sortie de je ne sais où. J'en tuais quelqu'un mais je m'arrêtais rapidement à cause de Rook ou plutôt de son aura qui avait radicalement changée. Même le démon regardait avec stupeur et intérêt Rook. Ce n'était pas de la peur que je ressentais, loin de là même, c'était plutôt un sentiment d'infériorité ou de soumission absolument. C'était assez inquiétant mais fascinant à la fois, étrange peut-être ?

Le plus étrange devait la tornade qui sortit ensuite, il se débarrassa sans problème de nos ennemis, bien que je fus quand même toucher par son attaque, mais j'étais assez loin de lui pour ne pas trop subir de dégâts. Je ne comprenais pas ce qu'il s'était passé mais l'autre méchante avait dit quelque chose, "haki", "roi", qu'est-ce qu'elle voulait dire par là ? Je n'en avais jamais entendu parler. Je demanderais certainement des explications après à Rook, mais là, je venais de remarquer que mes affaires venaient d'être répandu par terre, on pouvait y voir mes bas ainsi qu'une partie de ma nourriture, je virais immédiatement au rouge et je courus ranger mes affaires au lieu de prendre ma faux et de m'occuper de ça ensuite. Oui, Akira avait des priorités, elle ne pouvait pas se battre si elle ne rangeait pas ses affaires, trop gêné, elle ne risquait pas de tenir sa faux correctement et risquerait de ne pas se battre correctement à cause de pensées gênante.

Pourtant, elle avait remarqué que Claire était en mauvaise état, elle ne pouvait pas la laisser dans la salle en sachant qu'elle risquait d'être blesser, j'invoquais donc une goule pour qu'elle s'occupe de la déplacer et de la protéger, je ne voulais pas qu'elle soit plus blesser qu'elle ne l'était déjà. Je rangeais donc à la hâte mes affaires, mais l'incube n'allait pas rester là sans rien faire, il fallait qu'il se mêle de tout et que surtout il touche à tout, il me vola un de mes bas et commença à me provoquer, chose qui l'amuser particulièrement, ce qui était loin d'être mon cas, j'avais ramassé ma faux et essayais de le trancher, mais mes mouvements étaient plus que prévisibles, je ne pouvais être plus rouge et gênée qu'à présent.


-Rend-la moi Elrohir !

Il s'était arrêté, moi aussi, il lui ressemblait tellement et il m'avait déjà fait ce que là, ce maudit démon, il fouillait parfois dans mes placards, il savait que j'étais gênée ensuite, il aimait ça, me gêner. Ils étaient frère jumeaux, incube de plus, il devait bien avoir des ressemblances, mais le fais que je l'ai appelé par le prénom de son frère ne lui plus guère.


-Rend-la moi Nay, ne m'oblige pas à me répéter.

Il me jeta mon bas à la figure, je le rattrapais avant que je me le prenne en pleine face et j'allais le rangeais dans mon sac, tournant le dos à mon adversaires, grosse erreur dirait certains, mais j'étais sûre mes gardes et s'il était comme son frère, il ne m'attaquera pas dans le dos, parce qu'on n'attaque pas les femmes dans leurs dos, enfin, c'était un de ses principes, mais même jumeaux ils restaient différents et il fallait mieux pour moi que je ne commette pas d'autres erreurs. Je me baissais pour ranger mon bas dans le sac et fermais ensuite le sac que je jetais contre le mur. Je regardais l'incube et lui dis :

-Je veux un combat sérieux alors ne t'amuses pas à me taquiner en jouant à ce genre de jeu avec moi.

Il ne me répondit pas, mais il me regardait avec un visage des plus grave et sérieux que je n'avais jamais vu, il n'avait pas oublié que son but était de me tuer et de récupérer mon sang pour sortir d'ici. J'allais certainement devoir me battre sérieusement contre lui, je ne pouvais pas me permettre d'échouer, sinon, je mourrais, mais bon, j'avais tellement de fois frôlé la mort que cela ne me faisait ni chaud ni froid, et puis, je suis une nécromancienne, la mort est mon domaine. Je le rapprochais de Rook et regardais s'il allait bien, en fait, je lui demandais, c'était plus simple que d'essayer de deviner :


-Mon cœur, tu vas bien ? Tu penses qu'à deux on peut s'en débarrasser ?

Pas que je doutais de nos capacités, c'est juste que je craignais qu'il n'ait plus assez d'énergie pour se battre, et je ne risquais pas de pouvoir gagner seul contre c'est deux-là. C'était bien au dessus de mes capacités. Je ne fis pas attention à Claire qui se relevait et qui marchait ou essayer de marcher vers nous, vu son état, c'était plus du suicide qu'autre chose, et je ne faisais pas encore dans la formation de kamikaze, heureusement d'ailleurs. Son épée raclait le sol, mais ses yeux affichaient une détermination, je la regardais, je ne pouvais la laisser se mêler de ce combat.

-Claire tu ne peux pas te battre dans ton état. Tu vas te faire tuer.
-Je ne peux pas rester et regardez vous battre...
-Et bien, si, tu vas faire ça, tu risques d'être plus un poids et une gêne pour nous dans cet état.
-C'est toujours pareil, quoique je fasse, je ne peux pas me battre à vos côté.
-Claire, ce n'est pas le moment de parler ça, on n'a pas la même expérience, je me bats depuis plus longtemps que toi, cela fait même pas un an que je t'ai pris comme apprentie, c'est normal, mais s'il-te-plait, je ne veux pas avoir ta mort à sur ma conscience.

Elle s'arrêta nette et se mordit la lèvre, elle savait que j'avais raison, je ne voulais pas lui faire de la peine mais il fallait qu'elle admette la réalité et puis, je ne voulais pas la perdre, elle comptait beaucoup trop pour moi et je ne pourrais jamais supporter sa mort. Pour moi, elle était plus qu'une apprentie, c'était comme une petite sœur, sauf que moi, j'étais égoïste avec elle, je lui faisais courir tellement de danger, elle ne pouvait pas réussir, pourtant, elle était forte et pouvait se débrouiller face à des ennemis banals, ce qui était suffisant pour voyager dans des contrées pacifique sans mourir. Claire alla ensuite se coller contre le mur, à côté de mon sac, et nous regarder. Elle ne pouvait rien faire d'autre de toute manière, ma goule était à ses côtés. J'attendais juste la suite des événements pour savoir ce que nous devions faire.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Lun 14 Juin - 14:56

En étant à côté de Rook, je remarquais qu'il était blessé dans le dos, à première vue, on aurait dit qu'il s'agissait d'une griffure que l'incube lui avait fait, mais c'était bien moi qui avait ça, je ne pus m'empêcher de devenir pâle en regardant ma main droite et en voyant qu'elle était couverte de sang, son sang. Je m'en voulais énormément pour ce que je lui avais fait, je ne pensais pas lui avoir autant de mal, c'était avec mes ténèbres que je l'avais frappé en plus, j'espérais que mes ténèbres n'allaient pas lui laisser de séquelle ou autre, je ne pourrais jamais le pardonner sinon. Mais ce n'était pas le moment de déprimer, on devait s'occuper de nos ennemis qui n'allaient certainement pas me regarder m'excuser pour ce que j'avais fait. Mais il s'excusa, pourquoi alors que c'était moi qui lui avait fait mal ? Son attaque ne m'avait pas touché et ni Claire, heureusement, mais si quelqu'un devait bien s'excuser c'était moi, chose que je ferais mais plus tard vu la situation.

Rook tenta alors de persuader l'incube, mais ce fut un échec critique, chose normal, il était plus qu'épuisé et cela se voyait, il fallait donc trouver une autre solution. L'incube n'allait pas nous laissait réfléchir, d'ailleurs il se rapprochait de moi, quant au lion qui restait, il se jeta sur l'incube dû à un ordre de Rook, je ne comprenais pas ce qui se passait mais c'était mieux d'avoir le lion de notre côté que dans le camps ennemi. Il me proposa donc la fuite, chose très sage, seule solution possible d'ailleurs, je fis oui de la tête et invoqua deux âmes ainsi qu'une autre goule qui était chargé de s'occuper de Claire et de mon sac. J'avais ma faux dans mes mains, je regardais qui taper la causette avec une lanterne, étrange, mais j'avais tellement de choses étranges que presque plus rien ne m'étonnez.

En le rejoignant, j'appris que la "lanterne" était un autres frères des titans, bien, au moins, on a un aillé en plus, même si à première vue, il était faible, ce qui était loin d'être le cas, je l'espérais en tout cas. J'écoutais le plan de Rook et lui marmonna :

-Ça me va.

Je levais ma faux que je fis tourner pour ensuite attaquer Nay ou "Elrohir 2", je devais juste faire diversion le temps que Rook fasse son attaque, cela ne me posait pas de problèmes, mais je devais faire attention, si je me défendais mal, je pourrais prendre un mauvais coup, heureusement que le lion m'aidait, cela faisait que Nay n'était pas entièrement concentré sur moi, je pouvais donc me battre sérieusement mais sans avoir de difficultés à cause de ma lenteur d'humaine, c'était un démon après tout, j'étais donc plus faible que lui. J'entendis subitement une voix qui me disait :

"Besoin d'aide maîtresse ?"

Je connaissais cette voix, c'était mon Léviathan qui se trouvait dehors et qui se battait toujours avec la faune et la flore local. Mais apparemment, il s'inquiétait pour moi. Je me concentrais pour pouvoir ressentir son âme qui se trouvait à l'extérieur et lui envoyait une réponse.

"Je veux bien, tu peux t'occuper des monstres dans le labyrinthe, mais fait attention à toi quand même, ne prends pas trop de risques."
"Compris"

Certain aurait certainement demandé comment un serpent des mers géants puisse se battre en dehors de l'eau, ou même tout simplement survivre sans eau. Et bien, premièrement, ce n'était plus un simple serpent des mers géants, il était devenu un non-mort ou mort-vivant si vous préférez, je l'avais également modifié avec le temps en lui ajoutant des poumons en plus des branchies qu'il avait à la base, de plus, il savait utiliser la magie pour se déplacer dans l'espace. Il pouvait donc sans problème se téléporter pour bouffer un ennemi et replonger ensuite. Par contre, je ne savais pas où étaient les autres, ils y avaient trop d'âmes et dans cet endroit pour que je réussisse à les localiser. Tant pis, on finira bien par les trouver ensuite, pour le moment il fallait fuir, j'invoquais donc ma jument mort-vivante, ce serait plus simple de fuir avec elle que de courir pour sauver notre peaux.

J'attendais juste que Rook lance son attaque, malheureusement pour moi, le lion fut empalé par le démon, mince, je risquais d'avoir des ennuis maintenant. Le démon se jeta sur moi et me plaqua contre le mur, il maintenait son bras contre ma gorge et m'étouffait. Il ne voulait pas me tuer sur le coup, il voulait certainement se venger et me faire souffrir, les blessures physiques m'importaient peu, j'avais vu et subit des choses bien pires en tant qu'apprentie, alors...

Avec son autre main, il passait son index sur ma joue et descendait, en fait, il me griffait, mais je ne comptais pas me laisser faire, je levais mon genoux qui frappa un endroit assez sensible, ce qu'il le força à me lâcher et se pliait en quatre. Je courus vers Églantine et montait à crue, je sortis de la salle, attendant que Rook me rejoigne et monte derrière moi. Il ne restait plus qu'à fuir, assez loin et assez vite, je ne voulais pas revoir l'incube, chose qui hélas n'allait pas arriver puisqu'il y avait de fortes chances qu'il me traque pour me tuer.

Une fois que Rook me rejoint, je lançais Églantine au galop, mes goules et les deux âmes nous suivaient sans de problèmes, nous arrivâmes ensuite je ne sais où dans le labyrinthe, la seule chose dont j'étais sûre, c'était que l'endroit était très grand et vide en meuble ou être vivant, mais je sentais qu'un être puissant n'était pas loin, j'arrêtais Églantine pour qu'elle puisse se reposer un peu et je décidais de m'occuper de Claire. Elle était vraiment en piteux état. Je commençais par lui administrer les premiers soins, une fois que cela était fait, je décidais de m'occuper de Rook. Je lui enlevais son haut et commençais par désinfectais la plaie qu'il avait à son épaule pour ensuite lui faire quelques points de sutures, comme j'étais une nécromancienne, je savais faire ce genre de choses et avec le temps, c'était même parfait, mais même en faisant un travail parfait, les cicatrices restaient.

Je m'occupais ensuite des griffures qu'il avait dans le dos, les entailles n'étaient pas très profondes mais je m'en voulais plus que tout pour cette blessure, je la désinfectais comme je l'avais fait avec son autre blessure, je lui mis également quelques points de sutures, j'avais ensuite ranger les fils et autres désinfectants et aiguilles. Je regardais toujours la blessure qu'il avait dans son dos, je me mis à serrer mes poings et me mordre ma lèvre inférieure jusqu'à ce que je saigne, je sentis quelque chose de chaud qui coulaient le long de mes joues, c'était mes larmes. Je posais mon front contre le dos de Rook et j'entourais son ventre de mes bras.


-Pardonne-moi mon cœur, je m'en veux tellement de t'avoir blesser, je... je pensais... je pensais que c'était réellement Claire et non Tromperie, j'ai bien cru que tu allais la tuer... Pardonne-moi, je ne savais pas...

J'espérais qu'il n'allait pas m'en vouloir, je m'en voulais tellement pour ça et pour Claire, je n'arrivais même pas à protéger mon apprentie et j'avais blessé l'homme que j'aimais. Je n'étais vraiment qu'une incapable, faible et pathétique qui ne pourrait jamais sauver ce qu'elle aimait.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Jeu 24 Juin - 18:35

Rook essaya de me calmer et de me remonter le moral, quand il me demanda quels étaient mes plats préférés, je souris en répondant immédiatement :

-Blanchet de veaux avec du riz.

Pourquoi ce plat et pas un autre ? Et bien, disons que c'est le seul plat que je ne mangeais pas tous les jours avant. Oui avant, je ne mangeais que du pain, du fromage et de la viande séchée, quelque fois des légumes et de la viandes, mais c'était vraiment rare. Mais cela ne répond pas à la question, n'est-ce pas ? Alors, tout simplement parce que c'est le seul plat que mon maître a cuisiné, et je peux vous dire que sa cuisine est excellente. Effectivement, depuis que je suis son apprentie, c'était toujours moi qui faisait la cuisine ou parfois, c'était des non-morts, pas des zombis, mais plutôt des âmes, vous imaginez si un bout de chairs en putréfaction avec des asticots tombe dans le plat ? Ce serait immangeable, j'en ai des frissons rien que d'y penser...

Puis, subitement, j'entendis du bruit et vis Intel et les autres qui volaient et qui finirent par se crasher, j'essuyais mes larmes et suivis Rook en le tenant pas la main. Je les écoutais tranquillement, ne disant rien, regardant juste la scène qui se dérouler sous mes yeux. Je souris en voyant que Cronos prenait feu à cause de son frère, apparemment, il l'avait bien mérité. Je regardais ensuite l'étrange animal qui avait avalé le cristal d'Intel, cette dernière finit par le recracher, hélas pour nous, nous finîmes couvert de salive de Kitsune. Cette dernière s'excusa, en temps normal, je l'aurais tuer pour cela, mais je n'en avais guère envie, il y avait des jours comme ça... Je soupirais en regardant avec dégout toute cette bave qui se trouvait sur mes vêtements, enfin, c'était pas vraiment mes vêtements mais la tenue que l'autre m'avait fait enfilée, j'avais mes vêtements dans mon sac, des vêtements propres. Le problème, c'est qu'il fallait trouver un endroit pour enlever la bave qui était sur nous, j'en avais plein les cheveux, c'était horrible.


-C'est pas grave Kishuna, mais tu ne saurais pas s'il y a un endroit pas enlever toute cette bave ?
-Si, Kishuna connait un endroit, endroit pas être loin d'ici. Suivez Kishuna.

La bête commença à avancer rapidement, je la suivais. Elle finit par nous amener devant une sorte de bâtiment ressemblant à une auberge, j'entrai dedans et remarquai que l'endroit était bien entretenu, mais l'auberge était vide de toute vie, je fis rapidement le tour, remarquant qu'il y avait une grande table avec des couverts, en comptant leur nombre, je remarquais qu'il correspondait au nombre de notre groupe. Le Kitsune m'emmena devant une porte que j'ouvris, nous entrâmes dedans et elle me dit :

-Ici pour se laver, Kishuna aime venir ici. Ici être un lieu protégé, méchant monstre peut pas venir ici.
-On est en sécurité alors ?
-Oui, faire confiance à Kishuna, ici en sécurité.

Moi et Kishuna finirent par arriver dans la salle des bains, je ne réfléchis pas plus que cela ; je jetais mes vêtements couverts de bave et je pris une bassine que je remplis d'eau chaude et que j'allais utiliser avec le savon pour m'enlever toute cette bave. Ensuite, je comptais bien me jeter dans l'eau chaude du bain.

Je me demandais alors ce que faisait les autres, j'avais fait monté Claire à l'étage et l'avais posé sur un lit, les goules et les âmes s'occupaient de la garder. Mais il y avait une chose que je ne comprenais pas, si les "méchants monstres" ne pouvaient pas entré, alors pourquoi les Titans et mes morts-vivants le pouvaient-ils ? Je me retournais pour le demander à Kishuna, je vis alors que je ne parlais plus à un animal mais à une jeune femme. Surpris par le fait de ne plus voir l'animal, je me levais et me mit en position défensive. Pourtant, la jeune femme ne fit rien d'hostile, pire, elle commençait à se laver elle aussi, j'appelais donc Kishuna et c'est la jeune femme qui me regarda et qui me regardait en attendant que je lui demande et dise quelque chose. Je compris alors que la jeune femme était en fait Kishuna, d'ailleurs, elle avait des cheveux bleus identiques à la fourrure de sa forme animale. Je lui demandais donc ce que je voulais savoir et elle me répondit :


-Méchant monstre qui veulent tuer peuvent pas entrer ici, ici être refuge, ici, seul personne voulant se reposer et n'ayant pas mauvaise intention peuvent entrer.

Cela répondait donc à ma question, comme nous n'avions aucune mauvaise intention comme tuer quelqu'un, nous avions pu rentrer à l'intérieur, cela signifiait donc qu'une personne qui voudrait nous tuer ne pouvait pas entrer à l'intérieur de l'auberge. Nous étions donc en sécurité, enfin, peut-être y avait-il un moyen d'entrer pour ensuite nous faire du mal, allez savoir, toute les barrières et défenses ne sont pas infaillibles.


-Tu sais qui garde cet endroit ?
-Kishuna ne sait pas, Kishuna sait que l'endroit est toujours propre, mais Kishuna ne sait pas qui garde l'endroit.
-Je vois.

Une fois que je finis d'enlever la bave qui était dans mes cheveux, ce qui me prit une éternité au passage, je décidais d'aller rejoindre le Kitsune dans le bain. L'eau était chaude et j'en profitais pour me relaxer et détendre tous mes muscles, il ne me manquait plus qu'un bon massage et j'étais au paradis. Je me demandais alors s'il y avait d'autres personnes comme Kishuna ici, des personnes qui n'était pas forcement là pour vous tuez et rendre votre cadavre méconnaissable. En même temps, nous étions en Enfers, on ne peut y rencontrer que des êtres hostiles en majorité. Je soupirai et regardai Kishuna qui se laissait flotter en plein milieu du bain, je souris et décidais d'aller la taquiner. S'ensuivit donc une longue partie de "coulage et éclaboussure", au moins, cela faisait partir le stress et me remontais le moral, cela me permettait d'oublier pendant quelques temps où nous étions et pourquoi nous étions là. On pouvait certainement entendre des bruits de rire et d'éclaboussure à l'extérieur de la pièce, mais le bruit que nous faisions m'importai peu, je ne voyais pas en quoi cela pouvait gêner et puis, on n'avait rien à nous dire.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Ven 25 Juin - 16:39

Au final, la Kitsune avait capitulé, je mettais remis contre le bord et avait posé ma tête, fermant les yeux et reprenant petit à petit une respiration normale. Je ne faisais plus attention à rien. Je ne remarquais pas que la Kitsune avait disparu pour être remplacer par Rook. Il vint me frotter le dos, d'abord, je crus qu'il s'agissait de la Kitsune sous sa forme humaine, je me laissais faire, ne disant rien, ne regardant pas derrière moi. Puis, il me massa et je l'entendis parler, je trouvais d'abord bizarre qu'elle parle normalement et que le ton de sa voix n'était pas le même que toute à l'heure, il me semblait connaître la voix en question, quand je compris qui c'était, j'ouvris les yeux et me retournais brusquement. Je vis Rook, nu qui plus est, j'avais une étrange grimace sur mon visage, je me retins de hurler et de lui lancer tout ce qui serait passé sous ma main, mais j'en étais pas loin. Ma surprise et ma colère passa rapidement pour être remplacer par la gêne. Qu'est-ce qu'il faisait là ? Comment était-il entrée ? Pas par la porte en tout cas, je l'aurais vu et senti à cause d'un courant d'air froid.

Je finis par détourner mon regard, je n'aimais pas cette situation gênante, cela ne semblait pas le déranger ou le gêner, ce n'était pas que cela me déranger, mais je trouvais que c'était trop tôt.


-Je suis loin d'être divine... marmonnais-je.

J'étais beaucoup trop musclé pour une femme, j'avais des cicatrices sur les bras et j'allais certainement en avoir d'autre à cause de mes futures blessures. Je lui demandais, toujours en regardant ailleurs :


-Qu'est-ce que tu fais là ?

J'avais demandé cela d'une manière froide et loin d'être sympathique. Mais je n'aimais pas qu'on me surprenne de cette manière, si cela n'avait pas été lui, mais une autre personne, je l'aurais déjà tuée. Ma gêne finit par se dissiper à son tour, j'osais le regarder et je remarquais qu'il était encore couvert de bave, je sortis du bain pour aller chercher un tabouret, une bassine que je remplis d'eau chaude et du savon.

Je le fis s'assoir sur le tabouret et lui vida une partie de la bassine sur la tête, puis je me mis à frotter ses cheveux avec le savon, je mis un certain temps à enlever la bave du Kitsune qui était dans ses cheveux, mais moins de temps que celui que j'avais mis pour mes cheveux, puis, je lui frottais le dos avec le savon, en faisant attention à ne pas lui faire mal à cause de sa blessure dans le dos, puis je vidais la bassine d'eau sur sa tête pour enlever le produit, je laissais le savon à côté de lui et j'allais remplir à nouveau la bassine que je posais à côté de lui.

Je retournais ensuite dans le bain, le temps qu'il finisse de se laver, je lui tournais encore le dos. Je ne savais pas où me placer, je me demandais si je devais sortir et allais voir Claire, ou si je devais rester, en fait, je ne savais pas comment réagir, je n'avais jamais été confronté à ce genre de situation. J'avais bien envie de prendre la fuite, mais il pouvait mal le prendre, que faire, que faire... Je soupirais, cela ne servait à rien de réfléchir là-dessus, la seule chose que je pouvais faire, c'était prendre les événements comme ils arrivaient. Je m'étirais et fis craquer ma colonne vertébrale, puis mes épaules et mes autres os, j'adorais ce son, j'en frissonnais.

J'entendis alors la porte s'ouvrirent dans un grand fracas, en me levant, je vis la Kitsune sous sa forme de boule poil avec un espèce de... de je ne sais quoi en costume de maid qui la poursuivait, la Kitsune courrait vers moi, ne voyant pas où elle marchait puisqu'elle glissa sur un savon qui trainait et en glissant, elle finit par m'atterrir dessus et me faire tomber dans l'eau. Je pris une bassine qui trainait près du bord que je lançais sur la chose habillé en maid, il l'évita mais je sortis du bain armé d'une brosse pour se frotter le dos, je comptais bien le faire sortir d'ici par la force, d'ailleurs, il ferrait mieux de fuir avant que je lui mette la main dessus. Arriver près de lui, je frappais de toutes mes forces dans son ventre, je le fis trébucher en arrière et sortir de la pièce, mais je cassais la brosse en deux au passage. Il n'avait pas intérêt à revenir, s'il tenait à sa vie. J'allais ensuite voir la Kitsune qui sortait du bain et qui s'essora comme un chien mouillé.


-Tu vas bien ?
-Oui, Kishuna allait bien, mais Kishuna pas comprit pourquoi elle téléporter devant le démon.

Puis la Kistune éternua, hélas pour moi, je ne m'y attendais pas et je fus recouvert de morve. C'est avec horreur, dégout et colère que je regardais la bestiole.

-Dehors avant que je te tue.

Elle s'enfuit avant que je mette ma menace à exécution, je retournais donc me laver et enlever cette chose gluante qui recouvrait une bonne partie de mon corps. J'eus l'impression de passer au moins deux fois plus de temps à enlever la morve de la bestiole que sa bave. J'avais vraiment envie de la tuer et d'en faire un bon repas, je suis sûre que cela devait être bon un ragout de Kitsune.

Une fois que j'étais propre et que j'avais vérifié que j'avais enlevé toute la morve et le savon, je cherchais Rook du regard et je vis qu'il était dans le bain, je décidais de le rejoindre.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Dim 27 Juin - 20:44

Rook m'a expliquée comment il a atterri ici, je me promis intérieurement de m'occuper comme il se doit de cette personne, non mais, je vais lui apprendre à téléporter des gens dans les bains. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir, après tout, ce n'est pas sa faute et puis, il voulait se laver aussi, cela n'a pas été gentil de ma part de le laisser seul, j'aurais dû lui proposé de venir, surtout qu'il était lui aussi couvert de bave. Mais je n'aimais pas qu'on me surprenne comme ça, même ce maudit démon n'avait pas osé, heureusement d'ailleurs, parce que pacte ou non, je l'aurais tué.

Quand je le rejoignis ensuite, il s'excusa et m'expliqua plus en détails pourquoi il avait atterri ici, je répondis :


-Ce n'est pas grave, et puis, je suis fautive aussi, j'aurais dû te laisser venir avec moi vu que tu étais couvert de bave aussi. Et puis, quand tu as commencé à me masser, c'était loin d'être désagréable, c'est juste que tu m'as surprise, je ne m'attendais pas à te voir, c'est tout...

J'étais en train de tapoter mes index à cause de ma gêne qui venait de revenir, je ne savais pas quoi faire ou quoi dire, surtout que mon cœur battait trop vite et m'empêcher de réfléchir correctement. Je finis par ajouter :

-Tu peux rester avec moi, si tu veux...

En fait, je voulais rester avec lui, même si j'étais gênée et qu'une certaine morale au fond de moi me disait que je devais sortir et me rhabiller. Je me remis comme toute à l'heure, contre le mur, mais je me rendis rapidement compte que je ne pouvais pas me relaxer entièrement avec Rook à côté de moi, je décidais alors subitement de le taquiner comme je l'avais fait avec la Kitsune, je l'avais regardé avec un regard amoureux et j'avais rapproché ma tête de la sienne, à première vue, on aurait pu penser que j'allais l'embrasser et l'enlacer, mais à la place, j'eus un sourire sur mon visage et je le pris par les épaules pour ensuite le couler. Je le fis remonter à la surface ensuite, mon but n'étant pas de le tuer en le noyant, puis je le lâchais et me mis à rire, je l'avais pris par surprise et puis, rire m'aider à me calmer.

Puis je sentis alors un grand froid qui me glaça et traversa tout mon corps, j'en frissonnais et je compris que mes âmes que j'avais laissé en haut m'appeler pour je ne sais quel raison, je me demandais s'il y avait un problème avec Claire ou non. Je dis alors à Rook :


-Je dois aller voir Claire, mes non-morts m'ont appelés.

Je l'embrassais et sortis du bain, j'avais oublié de prendre des vêtements de rechange, mais je remarquais qu'il y avait des kimonos dans les caisses, je pris celui qui était à ma taille et je l'enfilais. Je pris la serviette de bain qui était avec et m'essuyais rapidement les cheveux, tandis que je marchais vers la chambre où se trouvait Claire. En entrant, je vis que la Kitsune était là et qu'elle dormait sur l'autre lit qui se trouvait dans la pièce, je ne dis rien et la laisser se reposer, je regardais Claire qui semblait s'être réveillé et redressé en me voyant arriver.

Je renvoyais mes non-morts en me disant que je n'avais plus besoin d'eux pour le moment. Je m'assis à côté de Claire et la regarder, elle avait une mine affreuse, mais elle était heureuse de me voir et se jeta sur moi.


-Doucement Claire, tes blessures vont se rouvrir si tu gigotes de trop. Tu as mal quelque part ?
-Non, je vais bien.

Elle disait plus ça pour me rassurer qu'autre choses, je voyais bien qu'elle avait mal à cause de son corps meurtri. Elle vue alors la Kitsune en face, elle me dit :


-C'est quoi ce truc ?
-"Truc" ?

La Kitsune s'était levée en entendant ce mot, elle regardait Claire avec un regard méchant, il semblait qu'elle n'appréciait guère le fait d'être appelé "truc". Il vint voir Claire avec un regard menaçant, pensant certainement qu'elle aurait le dessus vu qu'il s'agissait d'une fille plus jeune que moi et qu'elle n'était pas en état de se défendre, je me plantais entre elle et Claire. Elle avait directement baissé les yeux et n'osez plus rien dire, je lui dis alors :


-Tu veux quoi ?
-Rien, Kishuna aime pas être appeler "truc".
-Je me doute bien, mais essaye une seule fois de toucher à Claire et je te tue, je me ferais un ragoût avec ta viande et ta peau me servira de descente de lit, c'est compris ?
-O... Oui...

Si elle avait été sous sa forme animale, elle aurait certainement eu les oreilles basses et la queue entre les jambes. Il fallait dire que le ton et le regard employé pour lui répondre ne pouvait donner que cet effet, mais s'il avait bien quelque chose que je ne pouvais pas supporté c'était qu'on s'en prenne à mon entourage. Elle l'avait compris et me répondit :

-Excusez-moi, Kishuna ne recommencera plus.
-J'espère bien...

Pour lui faire comprendre que je ne lui en voulais pas, je lui souris et me mis à rire tout en ajoutant :

-Ne t'inquiète pas, tant que tu n'est pas agressive envers Claire et Rook, je ne te ferrais rien, par contre, si tu pouvais manger Cronos, ça m'arrangerait

Je plaisantais bien sûr, je ne pensais pas qu'elle soit capable d'un tel acte et puis, elle répondit aussi sur le même ton :

-Kishuna pas manger Cronos, Cronos être trop vieux et viande certainement mauvaise.
-Je suis du même avis.

Mon nez sentit alors une bonne odeur qui venait du rez-de-chaussé, Kishuna huma l'air et sortit en vitesse de la chambre en hurlant :

-Manger !

J'aidais Claire pour la descendre dans la salle à manger et pour qu'elle puisse manger avec nous. Après l'avoir installé aider à s'assoir, je m'assis à côté d'elle, en face de Rook. La Kitsune était en bout de table et dévorait déjà le contenu de son assiette, composé uniquement de viande.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Jeu 1 Juil - 22:13

Il y avait une étrange tête qui flottait au dessus de nous, je compris qu'il devait s'agir de notre hôte, enfin, c'était mes conclusions puisqu'il "portait" les plats. Kishuna et Intel eurent des plats qui l'eurent plaises, ce ne fut pas le cas de moi et d'Espoir, la remarque que fit la tête volante me gêna énormément, mais je compris rapidement qu'il s'agissait de la personne qui avait téléporté Rook et la Kitsune. J'étais rouge de honte, puis la colère vint, j'attrapais l'iguane qui tenté de tuer Espoir pour briser la mâchoire de la bête et la laisser tomber raide mort.

Claire et Intel ne devait pas être contente d'apprendre ce qui c'était passé, du moins, c'est comme cela que je pris leur regard et leur tête de fantôme qu'elles jetaient à moi et Rook, elles attendaient surement d'autres explications, explications que je ne donnerais pas, je n'avais pas à me justifier de toute manière, surtout pas auprès de mon apprentie.

Je pris alors la bouteille de lait et la vidai d'un trait, j'attendis ensuite que la tête pose le dernier repas qui était pour Rook, je me levais ensuite et dis :


-Mon apprentie n'a pas de repas ?
-Euh... Et bien, comment dire... je ne lui ai pas fait à manger.
-Je vois.

Sans crier garde, je lui donnais un coup de poing en pleine face.

-Va crever démon de pacotilles, je fais te faire payer pour ça et ça.

Le premier "ça" était le fait qu'il est utilisé ce sort de téléportation et le deuxième était celui pour ne pas donner à manger à mon apprentie, le résultat aurait été le même s'il n'avait rien donné à Rook. Mais je ne comptais pas m'arrêter là, il l'avait compris d'ailleurs, il commença à s'enfuir et je me lançais à sa poursuite dans toute l'auberge, hurlant des "Reviens ici espèce d'enflure" ou des "Si je te chope...". En fait, je crois que seule la Kitsune se fichait de ce qui se passait autour d'elle et de la conversation à table, du moment où elle pouvait continuer de manger sa viande.

Au final, le Maid Demon se téléporta, me laissant seule avec ma colère. Je ne pus m'empêcher d'ajouter qu'il allait crever dans d'atroce souffrance le jour où je mettrais la main dessus. Je retournais dans la salle à manger et me rassis à ma place, j'étais toujours énervée et il fallait mieux pas me chercher si on ne tenait pas à servir de souffre-douleur pour me calmer, généralement, c'était les bouseux et les paysans qui subissaient ma mauvaise humeur, mais là, au mieux, je pouvais faire souffrir Espoir. Claire n'osait pas me demander, mais je savais qu'elle en avait très envie, je lui dis :


-Tu dois avoir faim, suis-moi je vais te préparer un truc.

Je me levais et laissai les autres, je me dirigeais vers les cuisines de l'établissement et je demandais à Claire ce qu'elle voulait manger.

-Un truc rapide et simple, pas la peine de vous embêter pour moi, je peux me débrouiller pour me faire à manger pour moi vous savez.
-Non, ça me fait plaisir et ça me calmera de te faire quelque chose.
-Alors je veux bien un bon steak et un bol de riz.
-D'accord.

Je me mis à chercher dans la cuisine et une fois que je trouvais le riz et la viande, je m'occupais de les faire cuire, pendant ce temps, Claire me regardait et osa me demander :


-Je sais que cela ne me regarde pas et que vous allez vous fâcher pour ce que je vais demander, mais je me demandais ce qui c'était passé dans les bains.


Je ne répondis pas tout de suite, mais je finis par soupirer et lui répondre :

-Tu es trop curieuse, bien que cela a parfois des avantages, mais tu l'as dit toi-même, ça ne te regarde pas... Et si ça te tient tant à cœur, nous n'avons rien fait si c'est ce que tu veux savoir.
-Pourtant le démon a dit...
-Le démon a dit que je m'étais amusée avec Rook, je ressemblais plus à une gamine qui s'amuse à éclabousser ses camarades de jeux qu'à autres choses, tu n'as qu'à demander à Kishuna ce que j'ai fais avec elle avant que l'autre l'a remplace par Rook. Ca te suffit comme explication ? Tu sais très bien que je n'aime pas ça.

Elle ne posa plus de question et se tut en attendant que je lui donne son repas, une fois qu'il fut servi, je montais à l'étage pour aller dormir, j'étais fatiguée et il fallait que je me repose, je montais à l'étage et allais dans la chambre où j'avais installée Claire, je vis rapidement qu'il n'y avait que deux lits, l'un était couvert de poils et appartenait à la Kitsune, l'autre à Claire.

-Bon, où est-ce que je vais dormir moi, soupirais-je.

Je fermais la porte et entrai dans la chambre d'à côté, je ne prêtais guère à ce qu'elle contenait, je me laissais juste tomber sur le lit de gauche et je m'endormis.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Lun 12 Juil - 11:12

Je dormais, mais ce n'était pas un sommeil paisible que j'avais, Morphé avait certainement décidé de se liguer contre moi aussi, à croire que toutes les divinités voulaient ma mort. Il semblait que j'étais condamnée à refaire ce même rêve horrible, bien que cela faisait un moment que je n'avais plus cauchemarder comme ça. Je devais pourtant y être habitué puisque je ne bougeais pas d'un pouce, j'étais redevenue une gamine, j'étais dans la cuisine, mon père venait de se faire tuer et ma mère était en train de se faire emmener par les gardes de l'inquisition et moi, je ne faisais que regarder, c'était la seule chose que je pouvais faire. Combien de fois avais-je fait ce cauchemar ? J'avais certainement arrêté de compter, à moins que je n'avais jamais compté le nombre de fois où je rêvais de cela. Je savais comment cela finissait, j'allais me retrouver seul dans la cuisine, le garde allait me laisser après m'avoir souri, mais là, il s'approcha de moi et m'attrapa à la gorge pour me plaquer contre un mur et m'étrangler, bah s'il voulait me tuer, il aurait dû le faire ce jour-là au lieu de partir, je finis par poser mes yeux sur mon visage, m'attendant à voir le visage de cet homme-là, mais au lieu de ça, c'était Rook que je voyais.

Je commençais alors à paniquer tandis que je commençais à perdre la vue, je me disais que c'était impossible, que j'étais en train de cauchemarder et que j'allais me réveiller, mais je ne me trouvais plus dans ma cuisine, mais dans la chambre de l'auberge et je n'étais plus une gamine, enfin pas la gamine de cette époque. Camille finit par débarquer dans la chambre et s'occupa de le réveiller en le frappant dans le ventre. Je tombais sur le sol, je tremblais, me sentant à la fois perdu et trahi, je me contentais de reprendre de l'air et de respirer, il avait bien failli me tuer. Je remarquai avec horreur que j'avais mouillé, je fis une légère grimace, j'étais surprise et dégouter à la fois. J'entendis alors Rook qui parlait et vis qu'il venait vers moi, il avait peur, peur de quoi ? De moi ? Ou d'une quelque conque représailles ? Il devait certainement s'attendre à ce que je m'énerve, mais j'étais plus choquée qu'en colère, je repensais alors à Elrohir, lui aussi avait failli me tuer de la même façon. Je toussais une dernière fois, je le regardais droit dans les yeux tout en tâtant mon cou qui devait avoir la marque de ses doigts, pourquoi avait-il fait ça ? Il me semblait l'avoir entendu dire qu'il n'était plus lui-même.

Je me levais difficilement, mes jambes tremblaient, j'avançais vers Rook me demandant ce que je devais faire, je levais d'abord ma main avec l'idée de le gifler, mais je la rabaissais rapidement, après tous...


-Ce n'est qu'un mauvais rêve, oui, un très mauvais rêve, un cauchemar, juste un cauchemar, rien d'autre qu'un cauchemar, hein ? Alors explique-moi, explique-moi ce qui s'est passé dans ta petite tête pour que tu aies envie de me tuer, il doit bien y avoir une raison, une raison oui, il faut une raison, une bonne raison, sinon je vais m'énerver, oui me mettre en colère et tu n'aimeras pas, oh non, tu n'aimeras pas me voir en colère.

Je me mis à rire, un rire pas tout à fait sain, mais qu'importe, je ne devais pas être dans mon état normal, je pris Rook par les épaules et lui souris :

-Je t'écoute...Non, attends, vaut mieux que tu me racontes ça demain, là je me sens bizarre... hic...
-J'aurai peut-être dû ne pas ajouter ces quelques gouttes dans son lait... dit Camille, bah, ça lui fera pas de mal.
-Camille ramène moi une chemise et une culotte, je peux pas dormir avec ce kimono trop grand et mouillé.

En fait, il n'était pas trop grand, il était à la bonne taille, c'est juste que j'avais dû bouger pendant que je dormais, la ceinture était moins sérré qu'avant et le kimono était mal mis, une des manches arrivait un peu en dessous de mon coude tandis que l'autre manche cacher ma main (et puis, allez savoir si elle voulait vraiment se recoucher maintenant). Camille quitta donc la chambre, me laissant seule avec Rook, bonne ou mauvaise idée de nous laisser seul ? Cela dépend pour qui. Je continuais de regarder Rook, je décidais de lui lâcher les épaules, mauvaise initiative vu mon état, je me mis à tituber, manquant de tomber et de me retrouver par terre, je finis par tomber en me prenant le pied dans la partie du kimono qui trainait sur le sol et je chutais la tête la première, me mordant la langue au passage.


-Aie... Il commence à m'énerver ce kimono.

Je décidais de l'enlever et de le laisser trainer par terre, au moins là il ne pourra pas me faire de mal. Je me relevais vraiment difficilement, titubant à chaque pas, je réussis à me mettre droite et je décidais de ne plus bouger pour ne pas perdre l'équilibre une nouvelle fois. Je ne souriais plus maintenant, je devais avoir un visage assez triste même, je regardais Rook et lui dis :


-Dors avec moi, je veux pas refaire un mauvais rêve.

En fait, c'était plus un ordre qu'autre chose, même si je tentais de l'amadouer un peu. J'étais assez douée pour persuader les gens, à condition d'être en état, mais on ne pouvait pas dire que c'était le cas en ce moment, m'en fin, je verrais bien ce que cela donnera. Je me rapprochais de Rook et cette fois-ci, je me jetais dessus avec un visage joyeux, je le fis tomber et me retrouver à califourchon sur lui, je me remis à rire et sourire tout en lui caressant le visage, puis sans prévenir, je l'embrassais fougueusement. C'est à ce moment-là que Camille entra avec ce que je lui avais demandé, il nous regarda avant de dire :


-Je vois qui y en a une qui s'amuse bien, tu as toujours besoin de vêtements ou tu préfères que je les ramène là où je les ai pris ?
-Donne-les moi, j'ai pas envie de rester en culotte moi.
-J'en ai pas mis assez dans ton lait il semblerait, soupira Camille, dommage, je suis sûr que cela aurait plus à mon maître.
-Va crever, tu as vu dans l'état où je suis, je suis pas fichu de tenir debout et j'ai l'impression d'être une chienne en chaleur, recommence et je te jure que tu regretteras d'être né.

Maintenant, je commençais à me mettre en colère après ce fichu démon, heureusement pour lui que je ne pouvais pas l'attraper et encore moi lui balancer un truc, d'ailleurs, je doutais que je réussisse à le toucher.


-D'accord, je te pose ça là et je vous laisse.
-C'est ça, vade retro Satanas.

Il posa la chemise et le bas près de moi, assez près pour que je puisse le prendre, mais assez loin pour que je ne puisse pas l'attrapper et le massacrer. Puis, il sortit, laissant le pauvre Rook avec une malade complètement shooté à je ne sais quel produit bizarre qui furent mélangé dans sa bouteille de lait. J'attrapais sans trop de problèmes la chemise que je mis, quant aux boutons, après mettre battu avec pendant un petit moment, je capitulais et abandonnais l'idée de fermer ma chemise, quant à l'idée de changer de bas, elle était nécessaire, mais je réussis à me changer quand j'arrivais à tenir debout. Quant à ma pudeur, je crois que je m'en fichais autant que ce que pouvait baver le prêtre durant une messe.

Le pauvre, je ne comprenais pas comment il faisait pour supporter une fille comme moi et encore moins pourquoi il ne s'était pas barrée à la première occasion, finalement, je me débrouillais pour rejoindre mon lit et entrais dans les couvertures, que pouvais-je faire d'autre à je ne sais quelle heure et surtout dans l'état où j'étais ? Rien alors autant évitez que je fasse d'autres conneries.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Mer 14 Juil - 12:57

Rook m'aida à fermer ma chemise, je le remerciai tandis que j'écoutais ses explications que mon cerveau embrumé assimilait plus ou moins, il me parlait de son rêve où il était une fille, une pensée me dit : "Cela ne m'aurait pas dérangée" mais je ne le dis pas, j'essayais de me concentrer sur ce qu'on me disait, c'était franchement pas facile, d'habitude je n'avais guère de problème pour ce genre de choses, j'arrivais à me concentrer sur une conversation, tandis que je participais à une autre conversation, c'était assez pratique pour espionner les gens et recueillir des informations, mais là rien y faire, je lui aurais bien demandé de me mettre tout ça sur un papier pour que je relise ceci quand j'aurai la tête, mais je n'osais pas l'interrompre, mon cerveau était au moins capable de retenir cela et de le noter quelque part, j'espère en tout cas, enfin, une partie de moi voulait tout oublier aussi.

Je continuais de le regarder parler, lisant à la fois les mots sur se former sur ses lèvres et les écoutant pour mieux les enregistrer, autant faire marcher ma mémoire visuelle et auditive, je crus entendre le mot "necronomicon", ce qui me fit froncer les sourcils, surtout qu'il avait lu une page, je lui dis :


-Ne le lis pas, il ne faut pas lire "Le livre de la loi des Morts", c'est dangereux.

Je connaissais ce livre de nom, on en parlait parfois dans notre ordre, j'étais assez bien placée pour savoir que c'était un livre à ne pas placer dans toutes les mains, seul la mort ou la folie attendait celui qui lisait ce livre.


-Promets-moi de ne pas le lire, s'il-te-plait, je ne veux pas te perdre, je ne veux pas ça, je veux rester avec toi.

Je continuais de l'écouter, ce rêve qui n'était pas un rêve m'intriguait et me faisait peur, si la fille voulait ma mort, je risquais de me battre avec elle si je la croise, je soupirais, encore un ennemi a tué. Puis il m'avoua un truc à propos de Camille, je dis :

-Ah c'est pour ça qu'il t'appelle maître... DE QUOI ?! Tu veux dire que je vais devoir le supporter ?! Par l'Antéchrist, dite moi que je cauchemarde encore et que je me réveillerais tôt ou tard.

J'entendis alors Camille qui appelait Rook, j'avais sur le coup eu envie de lui attraper sa main et de lui dire "Reste avec moi" avec un certain ton et visage qui allait avec, mais à la place, je me redressais et je lui dis d'un air joyeux tout en levant mon poing :

-Vas-y et frappe-le pour moi pour m'avoir mis dans cet état, et reviens en vie et en un seul morceau aussi. J'ai pas très envie de recoller les morceaux moi, enfin, pas les tiens en tout cas. Camille, s'il lui arrive un seul truc, je te défonce, tu m'as comprise ?

-Quant à ce que tu m'as fait *passe sa main dans son cou*, c'est pardonné *grand sourire*. Et puis, ce n'était pas vraiment toi, mais l'autre fille.

Je le laissais me dire "au revoir" et je le laissais quitter ma chambre, je tentais de me rendormir ensuite, mais rien y faire, je passais mon temps à tourner dedans, mettant la couverture, la jetant cinq minutes après pour finalement la reprendre, je passais bien dix minutes comme ça. J'abandonnais l'idée de dormir, pour le moment en tout cas, je me levais tout en pestant que c'était la faute de Camille si je ne pouvais même pas me reposer, rien que pour ce qu'il a fait, je me demandais si je ne devais l'empoisonner avec du vert grain, une dose pour vous guérir des maux de têtes ou des douleurs, deux doses pour vous faire dormir, trois doses pour vous faire éclater le coeur.

Je sortis de ma chambre pour aller dans celle de Claire, je vis que la Kitsune et mon apprentie dormaient, je fus pris alors d'une colère ou plutôt d'une jalousie, une pensée me dit que si je ne pouvais pas dormir, elles ne pourront pas dormir non plus. Bien que je me dis que ce serait vraiment pas sympa pour elle, je sortis de leurs chambres en ne faisant pas de bruit, je me dis que je pouvais toujours aller embêter Cronos et la lanterne, au moins, j'aurai trouvé une occupation le temps que les effets de son produit passent.

Je vis qu'il fallait descendre des escaliers, autant se jeter dedans, de toute façon, j'allais me tuer en tentant de les descendre, quoique, je me mis assise et je descendais les marches une par une, au moins, je ne risquais pas de me faire très mal si je venais à glisser, seul mon postérieur en pâtirez.

Une fois en bas, je me relevais et sortis de l'auberge, Cronos et la lanterne étaient là, Cronos me dévisagea et quand il vit que je marchais vers eux en titubant, il me dit :


-Me dite pas qu'elle est ivre, elle serait encore capable de me pourrir mon existence.
-Cronos, mon ami ! Non, attend t'es pas mon ami, alors mon ennemi, ça va pas non plus puisqu'on est allié...
-Tu devrais pas dormir ? me dit la lanterne.
-J'arrive pas, on m'a droguée et tu vois dans l'état que je suis.
-Ca change pas beaucoup de celui de d'habitude, tu es juste encore plus conne, dit Cronos.
-T'a raison machin.
-Machin ?
-Ouai, machin, ah moins que tu préféres truc ou bidulle ou encore chose.
-Hypérion, fais moi le plaisir de la cramer vive.
-Pourquoi je ferais ça ? rétorqua-t-il, je vois pas de raison de t'aider vu ce que je suis devenu à cause de toi, je tiens à te le rapeller.

Cronos soupira et s'approcha de moi.


-Bah, je pense que ce n'est pas plus mal, je pense que j'ai trouvé un moyen de me débarrasser d'elle.
-Tu vas lui faire quoi ? demanda Hypérion.
-Tu verras bien...

Quand Cronos arriva à côté de moi, il me frappa dans le ventre et me fit perdre connaissance. Je me réveillais bien plus tard, j'avais un mal de crane et je me retrouvais je ne sais où dans le labyrinthe, je n'avais pas ma faux, en fait, je n'avais pas d'arme, quoique, je pourrais toujours utiliser mon scalpel pour me battre. Je me levais, le soleil était en train de se lever, enfin, c'était à se demander si c'était vraiment un soleil vu la tête qu'il avait.

-Bon, où est-ce que je suis maintenant ?

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Sam 17 Juil - 12:30

L'aube se levait, j'étais je ne sais où dans le labyrinthe, une chose était sûre, j'étais perdue et je ne savais pas par où allait pour rentrer à l'auberge, maudit Cronos, en même temps, c'était ma faute, et de celle de Camille aussi, quelle idée de me droguer !

Je regardais autour de moi, j'étais je ne sais où, mais il y avait un arbre, un arbre centenaire, il était immense et ses racines l'étaient tout autant. A côté de lui, il y avait un petit étang, certaine de ses racines étaient plongées dedans, certainement pour permettre à l'arbre de se nourrir.

Je décidais de m'approcher de l'étang, j'avais soif, terriblement soif, je m'étais baissée et j'avais plongé ma main dans l'eau pour remonter le peu que j'avais dans ma paume et me permettre de boire, je n'avalais pas, je cherchais d'abord une quelque conque trace de poisons ou de drogues, mais je n'en vis pas et l'eau avait le goût d'eau et seulement d'eau, ce n'était qu'une précaution après tout, je ne voulais pas mourir bêtement à cause d'un manque de précaution. Je mis ensuite ma bouche au ras de l'eau et je commençais à boire jusqu'à avoir étanché ma soif, mes longs cheveux châtains tombaient dans l'eau et quand je me relevais, ils se collaient contre ma chemise noire et me mouillant, je frissonnais en sentant que c'était froid, cela dit, je n'avais guère remarqué que j'avais un visiteur qui m'observait et qui avait décidé de se servir de moi comme petit déjeuner.

En fait, ma visiteuse (oui c'est une femme) m'avait attrapée par derrière et avait commencé à me ligoter avec un fil blanc mais résistant, elle m'avait ensuite fait tomber en arrière, je vis alors à quoi elle ressemblait, c'était une espèce de femme araignée, elle m'avait ligotée mes jambes ainsi que mes bras, je n'arrivais pas à me dégager, le fil était trop résistant pour pouvoir se détendre avec ma force brute, je me mis alors à entourer mes bras de ténèbres et me remis à gigoter, j'espérais pouvoir couper les fils qui m'entravaient ainsi. La femme araignée riait en me voyant me débattre, se disant surement que c'était inutile et que cette technique marcher depuis toujours sur les pauvres personnes qui passaient dans le coin. Elle se mit au-dessus de moi et murmura à mon oreille :


-Tu as l'air bonne toi.

Cela me fit frissonner, mais je continuais à gigoter, je sentais que certains des fils se coupaient et petit à petit, je déliai mes liens. Elle me donna un coup de langue sur ma joue, promesse d'un bon repas dès le matin et me laissant de sa bave au passage. Elle se releva un peu, je crus se dessiner un sourire amusé sur son visage, elle ouvrit sa gueule et voulut m'arracher la carotide pour me tuer et ensuite me manger. Je n'allais pas me laisser tuer aussi facilement, j'avais fait un trou assez large pour me permettre de faire sortir un de mes serpents des ténèbres, j'avais visé son coeur, elle l'évita hélas, mais cela me permit de finir de me libérer les bras. Je continuais de contrôler mon serpent pour qu'il s'occupe d'elle pendant que je m'occupe de mes pieds.

Le serpent était rapide, il avait deux yeux jaune et des crocs acérés qui étaient aussi noirs que lui, il restait connecté à ma main gauche, quant à sa longueur, il pouvait être aussi long que mes capacités me l'autoriser, je ne pouvais pas dépasser les 7 mètres, ce qui était déjà énorme, je sortis mon scalpel de ma sacoche, en fait, je l'avais toujours sur moi cette sacoche qui contenait tout ce qu'il me fallait pour mutiler un corps. Je recouvris la lame de ténèbres et coupais les derniers liens qui m'entravaient, cela fut plus facile et plus rapide. Je me levais et rappeler mon serpent à mes côtés. La femme araignée me regarda et semblait dans une de ses colères noires.


-Qu'est-ce que c'est que ça ?
-Snake of the darkness, lui répondis-je en carressant mon serpent.

Je regardais la femme araignée, elle était plus grande que moi, de deux têtes je dirais, elle avait un torse d'humain mais à la place de jambes humaines, c'était le torse d'une araignée, elle avait huit longues pattes toutes vêlues et un dard à l'extrémité de son corps. Elle avait des cheveux roux, comme la couleur de son corps d'araignée. Je détestais les araignées et cette espèce de chimères me dégoutais au plus haut point, je ne pus m'empêcher de faire une grimace en repensant qu'elle m'avait léchée ma joue.

La bestiole transforma alors ses bras d'humains en "ravisseuses" (les espèces de pattes avant qu'ont les mantes religieuses), je voyais bien les piques qui étaient espacée d'une dizaine de centimètres, si elle m'attrapait avec ça, je ne donnais pas chère de ma peau. Je regardais mon scalpel que j'avais en main, j'étais loin d'être capable de me battre correctement au corps à corps avec cet instrument, je devais donc me battre à distance si je ne voulais pas me faire tuer. Le monstre me chargea, je lui lançais mon serpent et en invoquais d'autre, j'arrivais à en contrôler quelques-uns en même temps, mais pas plus de trois.

J'en avais un deuxième qui restait près de moi, je baissais ma tête et je commençais à réciter une incantation, je finis par relever la tête quand elle arriva juste devant moi et qu'elle allait me frapper avec une de ses pattes avant de mantes religieuses, je lui souris et mon griffon fonça en piquer sur elle, l'envoyant balader à quelque mètre de moi, mon griffon non-mort alla la terminer en lui plantant son bec dans son corps d'araignée, je l'avais tuée, enfin, c'est ce que je croyais, mais sans quand je lui tournais le dos, je sentis une vive douleur dans le bas du dos, c'était son dard empoisonné qu'elle m'avait envoyée, je le retirais et elle se mit à rire tandis qu'elle me dit :


-Au moins, je t'emmenerais avec moi, et crois-moi, ce n'est pas une mort douce que tu auras. Tu mourras dans dix petites minutes, à moins que tu ne trouves un antidote...

Mince, je n'aurais pas dû lui tourner le dos, mais mon regard avait été attiré par une chose qui semblait m'observer depuis le début, une autre chose que cette bestiole, je devais retourner à l'auberge, mais d'abord, je laissais mon serpent la finir tandis que je montais sur mon griffon non-mort. Je souris en voyant qu'il lui arracha son coeur et le dévora, puis je le laissais disparaître. Je dis à Makoto de s'occuper de me conduire à l'auberge, ce qu'il s'en le moindre problème une fois que j'avais repéré le bâtiment. Je sentais déjà les effets du poison, j'avais une affreuse douleur qui traversait mon corps tandis que je descendais de ma monture pour lui caresser le bec et le remerciai, il refusa néanmoins de partir, je tremblais de tous mon être et j'avais de plus en plus de mal à respirer, le poison était en train de me paralyser lentement mais surement. J'avais du mal à marcher vers l'auberge, Makoto commença à crier des "kee-ah" pour essayer de faire venir quelqu'un, il demandait juste de l'aide. Je finis par ne plus réussir à tenir debout et je m'éffondrais par terre avec Makoto à mes côtés.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Dim 18 Juil - 14:03

J'entendis la porte s'ouvrir, Makoto hurlait toujours à la mort, il était complètement désorienté, mon pauvre Makoto, qu'est-ce que je te faisais subir à cause de ma propre faiblesse... Quel pathétique maîtresse je fais... Il fallait avant tout que je le calme, je ne pouvais pas le laisser dans cet état, je vis alors les autres qui arrivaient, ils étaient certainement attirés par le bazar que je faisais, Claire voulut s'approcher de moi, mais Makoto se mit en travers de sa route et menacé de la mettre en pièce si elle faisait un pas de plus vers moi.

Il fallait vraiment que je le calme pour le renvoyer d'où il venait, je fis tout mon possible pour ramper vers lui, il se rapprocha de moi et baissa sa tête pour coller son bec contre ma joue, je levais ma main pour le caresser et lui dire d'une voix faible mais autoritaire :


-Rentre chez toi Makoto, c'est un ordre.

Je forçais également le renvoi avec un sort, Makoto disparut et je laissais Claire approchait tandis que je commençais à ressentir une douleur beaucoup plus vive que celle que me causer le poison, j'étais allée trop loin, beaucoup trop loin, Claire me soutenait, mais je ne pus rien lui dire, quand j'ouvris la bouche, c'était pour cracher un filet de sang et perdre connaissance.

Je me revins alors dans un jardin que je connaissais parfaitement, c'était celui de mon maître, je reçus alors une tape derrière la tête et l'entendis se plaindre :


-Idiote, combien de fois je t'ai dit de ne pas dépasser tes limites ?! Tu veux vraiment mourir ou tu le fais exprès pour m'énerver ?!

-Je ne vais pas mourir pour si peu.
-Ne me réponds pas, comme punition, tu n'auras plus le droit de parler pendant 2 jours, et si je ne veux pas que tu les dépasses c'est justement parce que tu en mourras, ton corps et ton âme ne peuvent pas le supporter un tel rythme, tu finiras par t'en mordre les doigts un jour.
-2 jours ?!
-Tu veux que j'allonge ça peut-être ?

-Non, maître, ça me convient.
-Quant à ta punition pour avoir dépassé je ne sais combien de fois ta limite, je t'interdis d'utiliser quelque conque forme de magie et je t'enlève l'utilisation de tes jambes tant que tu ne seras pas totalement rétabli, ça prendra un certain temps, mais au moins, je suis sûre que tu ne feras plus de bêtises aussi stupide. Maintenant l'inconsciente, réveille-toi...


Le jardin et mon maître disparurent, je me retrouvais allonger dans un lit. Combien de temps avais-je passé à dormir ? Je l'ignorais et il valait mieux que je ne le sache pas. Quel étrange rêve je venais de faire, je voyais Claire au-dessus de moi qui me regardait, elle parlait, je crus comprendre qu'elle avait dit "Elle est réveillée", j'avais un affreux mal de crane et j'étais énormément fatiguée, je ne pensais plus qu'à une chose, dormir, elle me demanda alors comment j'allais, j'allais lui répondre, mais quand j'ouvris la bouche, aucun son ne sortit de cette dernière. Muette, j'étais devenue muette. Claire ne semblait pas comprendre pourquoi je ne répondais pas, je cherchais un moyen de me faire comprendre, je posais ma main sur ma bouche, mais elle ne comprenait toujours pas. Je roulais des yeux, puis je fis comme si j'utilisais ma main gauche comme une feuille de papier et ma main droite comme une plume, tout en faisant le geste qu'en on écrit. Elle finit par me demander :


-Vous voulez de quoi écrire ?


Je fis oui de la tête et elle me cherchait ça dans mon sac, elle posa l'encre, la plume et le petit calepin sur mon lit tandis qu'elle m'aidait à me redresser pour que je puisse écrire correctement et sans tacher les draps avec de l'encre. J'ouvris le petit calepin que je posais sur mes cuisses, j'essayais d'ouvrir le flacon contenant l'encre mais je n'y arrivais pas, Claire le prit et l'ouvrit pour moi, elle trempa également la plume dedans et me la tendis. Elle posa le flacon sur la table de chevet qui était à côté de moi, j'écrivis alors dans le petit calepin quelques mots : "Je suis devenue muette". Je montrais ce que j'avais écrit à Claire qui lu à haute voix et qui fut vraiment choquée d'apprendre cela. Je tentais de la rassurer en écrivant : "Seulement pour deux jours, cela reviendra ensuite".


-Comment tu sais ça ? demanda Espoir.

Je ne l'avais pas remarqué celui-la d'ailleurs, je me mis alors à écrire ce que j'avais vu pendant que je dormais, leur expliquant que c'était ma punition pour avoir invoqué Makoto et utiliser la magie des ténèbres alors que je n'étais pas en état, on me demanda ensuite pourquoi et comment cela se faisait que j'étais revenue empoisonné. Claire me parla alors d'une plante et me demanda si c'était elle qui m'avait empoisonnée, je ne comprenais pas pourquoi elle me parlait de plante, alors je me mis à raconter rapidement comment Camille m'avait drogué et que Cronos m'est mis je ne sais où dans le labyrinthe.

Claire me demanda si j'allais bien et si je ne divaguais pas encore, je lui demandais de s'expliquer et elle se mit à conter ce qu'elle avait vu dans la serre, je finis par écrire : "Camille t'a menti." Je ne fis pas attention à sa réaction et je me mis à écrire : "Où est Rook ?" Claire ne répondit pas et Espoir dit :


-Il est mort.

En temps normal, je lui aurais balancé le calepin, mais comme j'en avais besoin, je ne pus que lui lancer un regard noir tout en écrivant : "Si c'est pour sortir des conneries pareilles, tu peux te taire !". Je regardais Claire, attendant une réponse, au lieu de cela, elle commença à s'énerver et quitta la pièce en claquant violemment la porte. Je ne comprenais pas et j'aimerais bien savoir ce qui avait pu la mettre autant de mauvaises humeurs, je ne voyais pas en quoi ma question la déranger tant que ça, je regardais Espoir, attendant qu'il me réponde, mais il ne dit rien. Je fronçais les sourcils, je n'aimais pas rester dans l'ignorance, je poussais la couverture et voulus me lever, mais je ne pouvais pas bouger mes jambes, je ne les sentais plus, j'allais me faire tomber du lit pour ramper jusqu'à la porte. Espoir avait compris ce que j'allais faire et me tira les cheveux pour m'empêcher de faire une connerie.

-Tu peux pas simplement rester là et te reposer au lieu de toujours en faire qu'à ta tête, tu veux vraiment mourir ou refaire une rechute, on a bien cru que tu allais crever et si Claire ne t'avait pas veillé et que Camille ne t'avait pas donné d'antidote contre ce poison, tu serais morte, alors repose-toi.


Je finis par capituler et je me rallongeais, regardant seulement le plafond de ma chambre. Je vis Kishuna qui rentrer à l'intérieur, elle se semblait soulager de voir que j'avais meilleure mine et elle se mit au pied de mon lit, tandis que je lui caressais la tête. J'aimerais bien qu'on m'explique ce qui s'était passé.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Mer 21 Juil - 23:31

J'entendis une nouvelle fois la porte s'ouvrir, je me redressais et vis alors une jeune femme qui m'était inconnue, ainsi qu'Intel et un drôle de bonhomme sorti de je ne sais où. Je sentis alors que quelqu'un me touchait le cou, c'était étrange comme sensation, mais je savais que cela venait de cette femme étrange, était-ce elle qui avait voulu me tuer ? Je n'en savais rien, je lui aurais bien demandé, mais je ne pouvais puisque le drôle de gars se jeta sur moi et commença à me secouer comme un prunier, si je n'avais pas été muette, je lui aurais certainement hurlé dessus, j'aurais bien voulu le frapper aussi, mais la seule chose que je pus faire fut de cracher du sang.

L'étrange homme commença à me parler par télépathie, il m'expliqua qu'il était en fait Camille et il m'expliqua rapidement la situation, jusqu'à ce que la femme lui fasse subir une sorte d'attaque psychique. Elle transporta alors mon esprit je ne sais où, sans me demander mon avis, elle m'embrassa et je sentis que nos poitrines se touchaient, c'était loin d'être désagréable, au contraire...

Elle se mit ensuite à me parler, je regardais la marque dans son dos, c'était la griffure que j'avais faite à Rook, je regardais ensuite ma main, c'était ma faute ce qui lui arrivait en ce moment, si je n'avais pas eu envie d'apprendre à contrôler mes ténèbres pour les utiliser en combat, rien de cela ne serait arrivé et je ne serais pas en train de taper la causette avec une nana bizarre qui voulait le pouvoir. Je fus alors une nouvelle fois téléporter tandis qu'elle me disait son nom, je me retrouvais au-dessus de cette même femme, mais c'était la "partie bienveillante" d'après ce que j'avais compris, celle qui avait eu envie de me tuer hein ? Elle me dit que Rook était ici, je regardais la sphère, je voyais Rook, elle m'expliqua qu'on pouvait le libérer mais qu'il fallait battre son autre elle.

L'autre elle en question me proposa alors de tout simplement la tuer pour me venger, mais là, je ne devais pas agir en prenant des décisions irréfléchies, je risquerais de le regretter ensuite. Je leur répondis donc :


-En temps normal, je l'aurais écoutée et je t'aurais tuée, mais là, je ne peux pas me le permettre. Si j'ai bien compris, je dois choisir entre vous deux, celle que je ne veux pas, je la tue, pour être franche, je ne veux aucune de vous deux, je veux récupérer mon Rook et seulement lui, mais ce n'est possible ? De plus, je me fiche de pouvoir régner sur je ne sais quel monde, ça ne m'intéresse pas et je préfère encore supporter la partie bienveillante du moment que je récupère mon homme. Au fait, si je vous tue toutes les deux, ça fait quoi ?

Je n'avais guère envie d'essayer de m'en prendre à ces deux femmes, celle qui me proposait de sauver Rook semblait plus faible que l'autre et si je la tuais, je ne pourrais pas vaincre l'autre seule, je finirais donc par devenir sa marionnette, bien que d'une certaine manière, cela pourrait être plus que plaisant, mais je suis leur maîtresse puisque c'est moi qui a lancé une espèce de malédiction avec mes ténèbres, je dois assumer, sinon Intel me tuera, je crois que je ne m'y opposerais pas de toute manière, ce serait ma punition pour avoir fait subir ça à son partenaire.

-En faite, je crois que je vais accepter ton offre, je t'aiderais à te débarrasser de cette partie maléfique que j'ai engendré, du moment que je peux récupérer Rook.

Je ne faisais pas vraiment confiance à son autre elle, elle était trop puissante d'une part et le fait qu'elle m'ai dit "tu es à moi" ne m'inspirait aucune envie de devoir la supporter, surtout si elle était comme Elrohir, ce qui pouvait être le cas puisqu'elle s'était servi sans me demander mon avis. J'ajoutais :


-Par contre, je ne suis pas sûre d'être en état de la vaincre, je suis incapable de lancer le moindre sort, si je venais à le faire, au mieux, je me retrouverais paralyser à vie et au pire, je me détruirais.

Et je ne mentais pas là-dessus, je voulais le sauver et mourir pour lui ne me dérangerait pas, cela arrangerait peut-être Intel et rendrait furieuse Claire au passage, mais évitons cela, mourir n'est pas encore sur mon programme, même s'il fait partie des risques que j'ai en bossant pour Master.

-Dis-moi, euh Rama c'est ça ? Si vous m'appartenez, est-ce que j'ai un pouvoir de soumission sur vous ? Ce serait plus simple pour la vaincre.

Même si cela venait à me tuer au passage en me faisant utiliser de la magie. En fait, je ne savais pas quoi faire, son autre elle n'allait certainement pas appréciée que je ne me range pas de son côté, peut-être voudra-t-elle se débarrasser de moi ? Ou me transformer en esclave ? Quoique je préférais mieux ne pas le savoir. Mon unique but était de récupérer Rook et lui redonner son corps d'origine. Qu'est-ce que je dois faire ? Que ferrais-tu à ma place mon coeur ? Intel ne me le pardonnera jamais, c'est sûr, je crois qu'elle ne m'apprécie pas de toute manière, elle doit penser que je suis plus une source à problème pour toi qu'autre chose, elle a raison là-dessus. Je soupirais, si je venais à disparaître, ce serait certainement mieux pour toi, tu n'aurais plus aucun problème ou malédiction bizarre parce que j'ai fais une erreur de jugement et que j'ai laissé mes sentiments guidaient mon geste.


_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Ven 23 Juil - 15:53

La version gentille de la fille se mit à pleurer, je la regardais et lui répondis :

-Je sais que c'est entièrement ma faute, c'est pour ça que c'est à moi de régler ce problème.

L'autre version commença à me coller avec sa poitrine, je n'étais guère d'humeur à lui servir de jouer, je n'en avais pas envie tout cour même, elle se mit à me parler par télépathie, je l'écoutais, jusqu'à ce qu'elle menace ma Claire et mon maître, je ne pus retenir ma colère et je l'aurais bien gifflée aussi fort que je pouvais si Intel n'avait pas débarqué, en fait, on était de retour dans la chambre, elle semblait vraiment en colère. Elle en avait après moi et la version bienveillante, je ne savais pas si elle était au courant qu'il y avait deux personnalités de cette fille.

Elle avait tenté de m'attaquer, mais c'était la partie gentille qui avait pris l'attaque et qui avait emprisonnée momentanement Intel. Elle voulait ma mort, la version bienveillante s'occupa de lui donner les même explications que celle qu'elle m'avait faite, j'avais pris les copies des armes qu'elle m'avait synthétisée, mais je ne voulais pas les utiliser, pas sur Intel, je refusais de la blesser, je ne us que lui dire :


-C'est faux ! Je comprends que tu sois en colère Intel, après tout, ce qui arrive à Rook en ce moment, c'est ma faute je le sais, mais jamais je n'ai trahi Rook, je l'aime, je l'aime comme une folle...

J'avais hoqueté sur la fin de la phrase et je commençais à pleurer :


-Je m'en veux terriblement pour ça, tu dois penser que j'essaye de t'amadouer, mais ce n'est pas mon but, si tu veux me tuer, alors fais-le, je ne suis qu'une source de problème pour lui de toute manière, tu n'as jamais dû m'apprécier, j'ai débarqué du jour au lendemain dans votre vie, je ne veux pas le blesser, ni toi d'ailleurs, tu es sa précieuse partenaire et je dois certainement te gêner par ma simple présence, laisse-moi juste la tuer...

Je pointais mon arme en direction de la version méchante.


-... et libérais Rook avec l'autre version, je te laisserais faire ce que tu veux de moi ensuite, après tout, je ne pourrais pas résister dans le vraie monde, mais je t'en supplie Intel, accorde-moi juste un peu plus de temps, juste assez pour résoudre ce problème et ramenait la seule personne que j'ai aimé au point de mourir pour elle.

Si elle me tuait ici, mon corps ne deviendrait rien d'autre qu'une simple coquille vide, bien que mon coeur continurait de battre, si elle voulait réellement me tuer, je voulais qu'elle le fasse dans la réalité pour que mon coeur cesse de battre et que mon âme quitte ce corps sans vie. Je m'adressais ensuite à la version maléfique, pleine de rage, je lui répondis :

-Quant à toi, j'en ai assez entendu, comment oses-tu les menacer ?! C'est impardonnable et je veux récupérer entièrement Rook, pas que son apparence, je veux son caractère et je veux qu'il agisse de son propre chef et non comme une simple marionnette que tu contrôlerais. Je vais te tuer et je ne reviendrais pas là-dessus, tu n'as rien à m'offrir qui m'intéresserait, parce que tout ce que je veux, je l'ai déjà et je veux simplement récupérer ce que tu m'empêches de reprendre.

Le sort qui retenait Intel s'était brisée, je courais vers la version maléfique, espèrant qu'Intel n'en profiterait pas pour me tuer. J'avais été sincère et je n'avais pas menti, j'espérais qu'elle s'en serait rendu compte et qu'elle n'a pas cru que c'était une mise en scène pour la faire changer d'avis. J'espèrais qu'elle ne serait pas aveuglée pas sa colère, mais tout cela, ce n'était que des espoirs et il ne se réalise pas forcément. Ce fut le cas avec Intel, une fois libre, elle n'hésita pas à m'attaquer une nouvelle fois, je n'avais pas esquivé ni parer, j'avais pris la boule d'énergie de plein fouet et j'étais tombée, je m'étais relevée tandis que la version bienveillante allait tenter de s'en prendre à Intel puisqu'on ne pouvait pas la raisonner.

-Ne fait pas ça ! ça ne sert à rien de l'attaquer, tu ne feras que la mettre plus en colère, aide-moi plutôt à vaincre ton autre toi, Camille, tu peux l'invoquer non ? Il comprendra certainement et il nous aidera à la vaincre, n'est-ce pas ?

Je devais plus avoir la tête d'une désespéré qu'autre chose, si je prenais encore une attaque d'Intel, les répercution sur mon corps me seront fatalles, j'allais mourir de toute manière, Mais si c'était pour Rook, alors je le faisais volontier.


-Si tu ne peux pas invoquer Camille, libère Rook, il pourra peut-être la raisonner ? Quoique ce n'est même pas sûr, si elle fait ça pour son bien, elle me tuera sans ce préocuper de son avis.

J'avais recommencé à courir en direction de la version méchante, c'était la seule chose que je pouvais faire, me débarrasser d'elle une bonne fois pour toute, je me débrouillais pour éviter les attaques d'Intel, mais les esquives que je faisais était vraiment trop juste et les boules d'énergie ne passait pas loin de moi, me frolant la plupart du temps, et puis, elle ne s'en prenait pas qu'à moi, elle s'en preait également à la partie gentille. Je tentais de la convainqure une dernière fois :


-Intel, ne vois-tu pas que c'est son but de me convainqure d'accepter de la rejoindre et de me débarrasser d'elle (je pointais du doigt la version bienveillante), la colère t'aveugle-t-elle à ce point ?!
-Ferme-la !

Rien y faire, je ne pouvais pas la persuader de se calmer, à ce rythme là, je risquais de perdre et de me plier au exigence de l'autre version, et elle aurait gagné, mais tant que je serais capable de bouger et de me relever, je ne la laisserais pas faire ce qu'elle voulait.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook]

Revenir en haut Aller en bas

[Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Guilde :: Le Tartare (la région la plus profonde du Royaume d'Hadès)-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit