The Guilde



 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Midori Yukimichi
avatar

Messages : 1001
Age : 24
Localisation : A la recherche de mein neues Meister
Emploi/loisirs : Obéir / Tuer




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: [Fini]Ténèbres éternels [PV2 : Akira et Rook] Dim 14 Fév - 16:41

Master m'avait convoqué pour une autre quête dans le royaume d'Hadès, sauf que cette fois, on ne se contenterait pas de rester à l'entrée mais on irait visiter le Tartare, l'idée même de retourner là-bas ne me plaisait guère, l'entrée était déjà peu accueillante alors je n'imaginais pas à quoi ressembler l'intérieur où se trouvait les criminels et autres. Le fait qu'il m'informe que Rook m'accompagnait pour cette mission me remplit de joie et je ne pus m'empêcher de sourire et de dire à Master que je partais sur le champ. J'étais retournée dans ma chambre et avait pressé Claire de faire son sac pendant que je faisais le mien, elle m'avait posé des questions comme "où est-ce qu'on allait ?" ou encore pourquoi se pressait alors qu'on vient de rentrer. Je lui avais répondu qu'on retournait dans le Royaume d'Hadès pour aller chercher un livre et que Rook viendrait. Elle avait tiré une tête ressemblant étrangement à point d'exclamation et avait commencé à se plaindre en disant : "on vient juste de revenir de là-bas qu'il faut déjà repartir, surtout avec cet éner...". Je ne lui avais pas laissé le temps de finir sa phrase que je m'étais retournée et m'étais approchée d'elle avec un regard noir laissant entendre que même venant d'elle, je n'appréciai pas ce genre de remarque. Elle avait ensuite baissé la tête et s'était excusée pour aller enfin faire son sac.
Une fois que les sacs étaient fait et qu'on avait vérifiée qu'on avait rien oubliée, nous avions pris le téléporteur pour arriver dans un endroit encore pire que l'entrée. On avait atterrit en plein cœur d'un marécage et j'étais dans la boue jusqu'aux genoux. Sans parler des moustiques qui nous assiégés et de l'odeur horrible, la journée commençait bien.


-J'ai déteste cet endroit, c'est encore pire que l'endroit où on était la dernière fois.
-Je suis du même avis, trouvons un endroit où on ne pataugera pas dans la boue, il doit bien avoir cela plus loin.
-On prendra un bon bain chaud ensuite.
-Ne rêve pas trop, on devra enlever la boue quand elle sera sèche.
-Génial et où est-ce qu'on doit aller ?
-Tu vois le gros bâtiment devant nous et bien c'est notre destination.
-Je suis pressée d'y être, histoire de sortir de cet enfer.
-Je ne crois pas qu'une fois à l'intérieur on aura quelque chose de plus clément.

On continuait de marcher ainsi un moment, le palais semblait encore bien loin et quand je vis devant nous une sorte de sentier qui allait dans la même direction que nous, je décidais de sortir de ce marécage et me dirigeait vers le sentier. Une fois sortie, je cherchais du regard Claire qui devait être derrière moi. Je constatais avec horreur qu'il était entrain de s'enfoncer dans la boue, était-il possible qu'il y ait des sables mouvant ici ? En tout cas, elle paniquait et hurlait à l'aide, j'étais sûre qu'on était maintenant repérée sur plusieurs kilomètre minimum.

-Arrête de hurler et calme toi sinon tu vas t'enfoncer plus rapidement !

Elle se calma et attendit, bien que je voyais qu'elle avait peur et attendait de moi que je la sorte de ce pétrin. Je cherchais dans mon sac une corde et une fois que je la trouvai, je lui lançai en lui criant "attrape et accroche toi bien". Elle attrapa la corde que je lui lançais et je la tirais jusqu'au bord pour la ramener, je ne suis pas pendant combien de temps j'ai luttais pour la sortir de cet enfer mais cela me paru interminable et une fois qu'elle fut à mes côtés. Je m'assis par terre essoufflée, puis je me mis à rire en la regardant.


-Tu as couverte de boue, tu ressemble à je sais pas quoi et on risque de tomber sur je ne sais quel bestiole du coin avec le bazar que tu as fait, le côté discrétion : zéro.
-En quoi s'est drôle ?
-En rien, je ris juste parce que sa va être marrant de tomber sur des bestioles que je vais pouvoir massacrer, s'il y a bien des ennemis ici. Parce que je trouve cet endroit bien vide.
-On fait quoi alors ?
-On reprend notre chemin et on attends devant le palais.
-Qu'est-ce qu'on attendra ?
-Bah, Rook, c'est pas évident.
-Ah, j'avais oublié qu'il venait celui-là.
-Tu lui en veux toujours, je ne comprend pas, il ne t'a rien fais pourtant. Il t'as même sauvé d'ailleurs.
-Il a fait partir Elrohir, je sais qu'il ne reviendra pas et j'ai peur de subir le même sort.

On n'avait pas reparlé du démon depuis, c'était un sujet en quelque sorte tabou.

-Si tu veux tout savoir, c'est moi qui est fait partir Elrohir, Rook n'y est pour rien.
-C'est parce que Rook est arrivé qu'Elrohir est parti, cela reste sa faute. J'aurai souhaité qu'on ne rencontre jamais Rook et qu'Akira accepte Elrohir !

Je giflais Claire, le coup la fis tomber par terre, elle avait mis sa main sur sa joue qui était maintenant rouge, elle semblait choquée? Je l'étais tout autant par ce qu'elle venait de dire.


-Qu'est-ce que tu sais d'Elrohir d'abord ! Je tiens à te rappeler qu'il a voulut te tuer d'abord et qu'il a voulut me faire des choses contre ma volonté, ce n'était d'ailleurs pas la première fois ! Est-ce que tu te rend compte que tu viens de dire que j'avais fait le mauvais choix, je ne crois pas avoir fauté et tu n'as pas à juger les sentiments que j'éprouve envers Rook !
-Les sentiments qu'Elrohir éprouvaient pour vous étaient les même et je ne comprend pas pourquoi vous ne vouliez pas de lui et je ne sais pas qu'elle était ces choses. Expliquez-moi donc !
-Ces sentiments n'étaient qu'à sens unique et cela ne m'étonne pas que tu ne saches pas, ce ne sont pas le genre de chose qu'on explique à une enfant et c'est une autre chose que je devrais t'apprendre, ton ignorance et ton manque d'éducation m'exaspère aux plus au point ! Continue comme ça et tu risques effectivement de partir !

Je pris mon sac et reprit ma route d'un pas rapide, Claire me suivait en silence, l'atmosphère était lourde et pesante, pourquoi elle ne comprenais rien ? Même si je lui expliquais, elle ne comprendrait pas, je m'occuperais de tous cela en rentrant où peut-être dans les jours à venir, je ne voulais pas que Rook assiste à ce genre de scène.

_________________
Êtes-vous mein Meister ?


Spoiler: