The Guilde


PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

[fini]La lame de l'ombre [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: [fini]La lame de l'ombre [solo] Sam 10 Avr - 16:26

Eden mâchouillait tranquillement un gâteau, qu'il venait de récupérer à la cuisine de la guilde. Sa dernière mission s'était bien passée, il avait réussit a évité le complot grotesque ourdi contre lui. On ne lui avait pas proposé de mission supplémentaire, si ce n'était celle de surveiller l'entrainement des apprentis. Une tache qui ne le dérangeait que peu, puisqu'il se foutait dans un coin, se contentant de dormir ou d'insulter les héros en formation qu'il ne jugeaient pas assez bons. C'est à dire tous. Pourtant, cette fois, une se détache du lot. Une fillette, forte, rapide, vive et puissante. Il semble à Eden qu'il la déjà vue. Jeanne. la gamine de l'ermite qu'il a épargnée, et amenée ici pour honorer sa promesse. En un mois d'entrainement, elle surpasse déjà les meilleurs guerriers de la guilde, Eden l'avait fait en trois jours, mais lui avait un bon maître. Il salue donc l'exploit d'un hochement de tête intéressé, et daigne se lever pour aller se mêler aux apprentis. A sa vue, les gamins cessent de brailler et de gesticuler. C'est qu'Eden n'est pas connu pour sa bonté de coeur ou sa patience, aussi est-il plus prudent de ne pas le contrarier. Il s'avance, et jeanne, sans hésitation, fond sur lui, son épée de bois levée. aussi stupide inefficace. le guerrier frappe du poing après un pas de côté, et cueille la demoiselle au menton. Jeanne s'étale grossièrement dans la poussière du terrain, et Eden pivote sur lui-même. Inintéressant, finalement. Il se rendort, adossé à son arbre, pendant que tous reprennent l'entrainement, la petite demoiselle la première.

Deux heures plus tard, il reçut une missive, apporté par un messager qui détala rapidement. Eden dépliât le papier, curieux, et tout en le lisant, laissa un sourire mauvais barrer sa face d'une curieuse et dérangeante manière. il héla Jeanne, car on l'avait choisi pour l'accompagner lors de sa première mission. Voilà qui promettait d'être passionnant. le guerrier lui donna rendez-vous dans une heure, et s'en fut préparer son paquetage, indifférent à 'expression de rage et de haine qui se collait sur le visage de la jeune fille. Après tout, le lion ne s'était jamais soucié de connaître l'humeur des charognards, de ceux qui le suivaient aveuglés par sa lumière, et enivré par son odeur de sang. Cette fille n'irait pas très loin, elle se laissait dominer par sa haine et sa folie, sans en tirer un quelconque avantage. Eden passa le portail le premier, et ils atterrirent à quelques lieux d'Amstri...
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]La lame de l'ombre [solo] Sam 10 Avr - 20:53

Les alentours d'Amstri ressemblaient aux alentours de n'importe quelle grande ville. Les habitants s'entassaient, comme des animaux s'entassent sur un tas de charognes, sur les ordures rejetés par les classes aisée de la ville. A la vue de toute cette misère, jeanne ne put empêcher une larme de couler sur sa joue. Eden leva un sourcil intrigué. Pour lui, cette vision n'avait rien de choquante. Pour qu'il y ait des forts, il fallait des faibles. le même principe s'appliquait avec les riches et les pauvres. Il fallait juste plus de pauvres pour moins de riche, et ce n'était en rien gênant. Au contraire, cela permettait de conserver un certain ordre naturel dans la société, chose qui était toujours de bon aloi. Le guerrier se mit en route, suivit par une fillette en pleurs, qui se moucha bruyamment du revers de sa manche... Morveuse. Et dire que c'était là-dessus qu'il avait voulu s'appuyer pour grimper plus haut, pendant un moment. Ils pénétrèrent bientôt dans les alentours de la ville. Les mendiants balisaient les chemins de ce lieu comme les lampadaires ceux de la cité. il régnait en permanence une atmosphère fétide où se mêlaient sans distinction relents de bouffe malsaine, miasmes purulents et odeurs de latrines vidées dans la rue. Eden avançait, peu gênés par les regards plein de haine qu'on lui lançait. jeanne se collait à lui, toute haine occultée par la conscience d'un danger omniprésent. Le guerrier connaissait bien ces lieux, mais les catacombes restaient pour lui un mystère. Mais ici, tout les mystère avaient une réponse si on pouvait aligner quelques espèces mal acquises. il se rendit donc dans ce qui faisait office de taverne, à savoir une cabane plus grande que les autres, et avec, comble de luxe, des alcôves et des fenêtres closes par de rideaux de tissu. Eden se dirigea vers le comptoir, et s'accouda, demandant au Barman :

" Jeh le cupide, il est où ? "

Une goutte de sueur perla sur le front gras du dégoutant personnage. plus Eden le voyait, plus ce type lui faisait penser à un gros porc répugnant. Le barman, lui, craignait pour sa sécurité. la dernière fois qu'Eden s'était énervé, il avait tué dix personnes, et blessés facilement trois fois plus de monde, avant de partir, en laissant derrière lui le bar à moitié détruit. Aussi se montra t'il coopératif.

" Là-bas, au fond...

- Tu nous amèneras aussi à boire. Ce que tu sers comme pot de vin aux officiers royaux lorsqu'ils descendent ici. "

Eden suivit a direction indiquée par l'immonde jambonneau qui faisait office d'index au tenancier, et s'éloigna. Ce dernier, quant à lui, s'empressa de passer en arrière boutique pour prendre son meilleur cru, c'était à dire la seule bibine que l'on pouvait boire et garder dans l'estomac plus de deux heures. toujours suivit de la jeune fille, l'homme écarta la teinture bleue mitée et pénétra dans la pièce. Jeh le cupide, et deux autres types qu'il ne connaissait pas, lui sautèrent dessus, armes dégainées.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]La lame de l'ombre [solo] Dim 11 Avr - 11:53

Les armes du guerrier étaient restées dans sa poche dimensionnelle, et les gars qui étaient n train de lui bondir dessus n'avaient pas franchement l'air sympathiques. Jeanne, pour la première fois depuis le début de cette histoire, eut la bonne réaction. elle dégaina son arme et transperça l'abdomen du gars le plus proche d'elle, permettant à Eden de se charger plus tranquillement des autres guignols. Car pendant que la gamine tuait leur premier adversaire, le glorieux personnage n'avait pas chaumé. Mu par une colère légitime, puisqu'apparemment, Jeh avait un peu trop vite oublié qui avait les crocs les plus longs dans cette région du monde, Eden se mit en tête de le lui rappeler. Les yeux fixés sur ces cibles, il esquiva l'attaque grossière de Jeh, et celle, déjà plus meurtrière, de son complice. Les deux gars ne savaient pas bosser ensemble, ce qui donnait un avantage à Eden. Il plaqua violemment ses deux paumes sur le thorax de ses adversaires, qui venaient à peine de se réceptionner. Et sourit cruellement. le visage de Jeh se mua en une expression horrifié. Celui de son complice exprimait simplement une surprise un peu narquoise. Ce guerrier croyait les vaincre à main nues ? Eden parla, doucement, et au fur et à mesure que les mots sortaient de sa bouche, l'atmosphère changeait :

" Unification, Emprise, Domination, Annihilation à droite, écrasement à gauche. Et voilà, problème réglé. "

Le corps sans vie de Jeh s'effondra sur le sol. Il ne servait plus à rien au guerrier. Son compère n'eut pas cette chance, puisqu'il se tordait de douleur, les mains crispées sur son ventre. jeanne voulut l'achever, mais l guerrier la repoussa sans ménagement. il se pencha face à sa victime, et lui dit, doucement, d'une voix douce et aimable :

" Bin voilà Ducon, tu vas crever sauf si je te sauve Donc tu ferais mieux de te montrer coopératif.

Le vaincu voulut parer, mais n'y arriva pas. il déglutit péniblement, avant de lâcher, d'une voix cassé par la douleur :

- Va t'faire foutre, connard !

Eden n'appréciait pas ce genre de compliment. sa réaction fut donc celle de tout être humain normalement constitué, il brisa les doigts du type. un par un, sourd aux cris de douleur et aux supplications du bonhomme. il reprit ensuite :

- Quand on est poli, on dit allez vous faire foutre, monsieur le connard, trouduc'. Bon, maintenant qu'on a tous bien rit, tu vas répondre à mes questions. Primo, où se trouve l'entrée des catacombes ? Deuxio, pourquoi m'avoir attaqué ? Et enfin, tertio, qu'est-ce que tu sais sur la lame d'ébène ? Je te rappelle à tout hasard que je peux encore t'amputer, te crever les yeux, t'arracher la langue, et ce, avant de te faire bouffer le tout.

L'homme pleurait bruyamment, la douleur conjugué de son âme meurtrie et de ses doigts hors d'usage le submergeant, mais il réussit à articuler, entre deux hoquets :

- Pour les catacombes... il suffit de remonter la... la rue en sortant du bar et tourner à droite après le cinquième passage. C'est tout près. Je fais partie de la lame d'ébène... faisait... nous sommes un groupe recrutant les meilleurs éléments de tous es mondes pour en faire... des soldats. Et toi, tu as tué Arès et Alya. Naturellement, je ne fais pas partie de ces gamins talentueux... En y repensant, je dirais qu'on a été sacrifiés... Vie de merde. "

eden eut la bonté d'achever le type. Ses yeux exprimaient, pour la première fois depuis des siècles, une expression humaine. Une larme coula sur son visage. Mais il était trop tard pour lui. Il l'écrasa rapidement et se remit en route, se réprimandant mentalement pour cet accès de faiblesse coupable. Il invoqua toute ses armes en même temps, et s'arma du bouclier et de son épée chainsaw, alors que le reste de son arsenal flottait en l'air, possédé par les fragments de son arme qu'il venait d'y injecter. La hache de guerre avait été déterrée.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]La lame de l'ombre [solo] Ven 16 Avr - 20:38

Dans ses yeux brillait la flamme du Kaï, l'esprit guerrier. Il écarta violemment les tentures, arrachant la moitié de la tringle au passage, et se dirigea vers la sortie, son arsenal flottant derrière lui. sa face était inexpressive, son regard froid. les gens s'écartèrent promptement de son passage, ne préférant rien avoir à faire avec cet espèce de fou furieux. Il fit voler d'un revers colérique le bistrotier qui avait eu le culot de se plaindre des dégâts. Ce dernier s'écrasa lourdement sur une table de joueurs, et la renversa, faisant voler un déluge de cartes et de bière dans la pièce. Un des joueur le poignarda. Mais le guerrier n'y faisait plus attention. il se dirigea vers entrée des souterrains, et arracha plus qu'il ne souleva la claie rouillée qui barrait l'accès aux égouts. Tout un réseau de tunnels s'offraient à lui. Deux gardes se dirigèrent vers lui. L'un d'entre eux voulut parler, mais il mourut, tranché net par un déluge de métal. Le second n'eut pas un sort plus clément. Il se fit épingler contre le mur, et un flot de sang coula de ses plaies, suintant et couvrant les armes du guerrier. Eden s'approcha de lui, et colla sa bouche sur son oreille, tout en lui chuchotant doucement :

" Je peux te sauver, tu sais. il te suffit de m'indiquer la direction de ce qui fait office de bureau du chef. "

- Je suis mort si je te le dis.

- Non, tu es mort si tu me le dis pas.

- Suis le tunnel sur 500 mètres, tourne à droite, puis à gauche, et va tout droit et... "

Le type expira dans une dernière tentative pour articuler quelques mots. Eden retira ses armes d'un ordre psychique, laissant cette masse sanguinolente s'écrouler par terre. i n'avait qu'une parole. Il frappa son corps, prononçant simplement le mot " paix " . Son âme avait maintenant un libre accès à ce qui rapprochait le plus du paradis pour cet homme. Il se remit en route, suivant à la lettre les instructions de ce gars. Les rares factionnaires qu'il croisait était faible et mourait rapidement. Eden laissait derrière lui un sillage de sang et de mort. Jeanne le suivait, tétanisée, dans un état second. pour une enfant comme elle, s'en était trop, et on esprit s'était déconnecté pour préserver son intégrité mentale. Peu lui importait, le géant continuait, tuant sans distinction. tut les types qu'il envoyait ad patres portaient le même uniforme noir orné d'une main rouge, l'index tendu vers les cieux, au niveau du coeur. Mais l'un de ceux qu'il vit arborait une avec deux doigts tendus. un supérieur ? Toujours était-il que ce type esquiva avec grâce ses attaques. ses genoux et ses coudes étaient ornés de pointes métalliques et ses mains de griffes. Sa spécialité était évidente. Il se déplaça promptement, passant entre les attaques des lames du guerrier avec aisance. utilisant de manière optimale son élan, il frappa du coude le bouclier d'Eden. le choc, bien que grandement amorti par la nature magique de son arme, fit reculer le guerrier, qui ne put que riposter vainement d'un coup horizontal de son arme. Le combat dura ainsi cinq minutes, les deux lutteurs n'arrivant pas à s blesser, quand une voix résonna :

" Il suffit ! Paradis, retire toi ! "

Le dénommé Paradis obéit sans un mot, et disparut à la vue d'Eden. A sa place s tenait une femme à a présence imposante, désarmée. et pourtant, Eden n'avait jamais ressenti une aura aussi dangereuse que la sienne. Sur sa robe, les cinq doigts de la mains tendaient vers le ciel. Elle continua, d'une voix calme, dans laquelle perçait une légère ironie :

" Bienvenue à la maison, Eden, cela fait bien plusieurs siècles que tu fuis, non ? Mais tu n'es plus un pantin de la guilde, maintenant. Tu m'appartiens. Viens, je vais te montrer tes quartiers. "

D'une seule main, la femme ouvrit un portail dimensionnel. En temps normal, Eden lui aurait bondit dessus pour la tuer. Mais une femme capable de réaliser ce tour de force, qui normalement demandait les efforts d'un bonne dizaine d'archimages, ou des sceaux mystérieux de Master, n'était pas pour l'instant une cible qu'il pouvait abattre. Et puis, il voulait en apprendre plus sur l'organisation et l'origine de ses parents spirituels. Il rangea ses armes dans sa poche dimensionnelle, et la suivit docilement. La flamme du Kaï s'était éteinte, et pour la première fois depuis longtemps, celle de la crainte s'était allumée.
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]La lame de l'ombre [solo] Sam 17 Avr - 14:58

" Roooh putain ça arrache ce truc !

- Je ne l'aurais pas dit comme ça, mais oui, c'est le cas. "

Le guerrier venait à peine de sortir du portail que devant lui s'offrait, à perte de vue, un panorama magnifique. De son promontoire, il pouvait voir une sorte de castel gigantesque, dominant la mer à sa droite et une jungle luxuriante à sa gauche. Dans les cieux, des oiseaux bigarrés volaient en poussant des cris amusants et... Eden n'en avait rien à faire. Ce qui l'intéressait, c'était le château. Un symbole de puissance magnifique, comme le guerrier savait les apprécier. Ils se dirigèrent vers l'imposante battisse, et la femme fit la conversation :

" Nous sommes à Castel-fleuri, notre lieu d'entrainement privilégié. Je m'appelle, ou en tout cas je me fais appeler Echo. pour toi, ce sera Madame, comme pour tout le monde. A partir de maintenant, tu ne parleras qu'après en avoir demandé le droit , ou si je t'y invite. L'enceinte du château empêche tout téléport, par mesure de sécurité. Voilà pourquoi nous nous sommes matérialisés ici. Tu vas suivre le programme d'entrainement, avec d'autres jeunes hommes. Quand ce sera fini, tu n'auras plus rien de commun avec ce que tu es maintenant. "

Ils arrivèrent devant le château, et entrèrent par la Grande porte, qui s'ouvrit en grand. Eden ne disait rien, mais son regard s'arrêtait sur chaque détail, l'analysant et le gravant dans sa mémoire. Le nombre de marches d'un escalier, les factionnaires et leur visages, les marchandises qui entraient et sortaient. Le moindre détail était disséqué puis enregistré. Echo le confia aux soins d'un vieux type barbu. Le vieux avait l'air de tomber en ruine, et il fit répéter deux fois à Echo ce qu'elle attendait de lui. Une dizaine de types attendaient derrière la loque humaine, tous en ordre, un air de discipline émanant d'eux comme une fragrance un peu trop forte pour Eden. Le vieux regarda ensuite attentivement le combattant, son regard allant de haut en bas et de bas en haut, et il dit simplement :

" Bien, voyons voir ce que tu vaux. Attaques-moi. sort te armes, vas-y...

- Euuuh, papy, je crois pas que c soit bon pour ton arthrite tout ça.

-Ah, cs jeunes... Vas-y j'te dis. "

Eden haussa les épaules, et se déplaça vers le vieux. Il n'allait quand même sortir une arme contre ce croulant, aussi préféra t'il utiliser une approche éclair, à l'aide d'un pas chassé sauté suivi d'un série de coups de coudes. Son autre main restait en réserve, en attente d'une occasion pour frapper. Et là, Eden eut une surprise. Dès le premier enchainement, le vieux débris para son attaque d'un seul doigt, comme si Eden n'avait pas plus de force qu'un nourrisson. Ridicule. Il pouvait brir la roche de son poing, et ce vieux...
Le papy sauta, et son pied s'écrasa sur la face du guerrier. Son nez s'écrasa, et un flot de sang coula. Mais il ne s'arrêta pas là. Il continua, et bourra l'estomac de sa victime d coups rapides et précis. Il n'utilisait pas son poing, ais gardait ses doigts tendus, comme une lame. Eden cracha du sang, et s'écroula mollement. Le papy lui décocha un dernier coup de pied pour le dégager loin du terrain d'entrainement, et repris le cours de son instruction comme si de rien n'était. Eden enrageait comme jamais il n'avait enragé avant. Sa première défaite. Et quelle défaite. Il allait les tuer. Tous !
Revenir en haut Aller en bas
Eden Waterfall
avatar

Messages : 330
Age : 24




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]La lame de l'ombre [solo] Sam 8 Mai - 15:28

Les jours, les semaines, les mois s'égrenèrent lentement. le temps ne s'écoulait pas d la même manière ici qu'à l'extérieur, ainsi qu'on le lui expliqua. tous étaient des immortels, pouvant vivre plusieurs centaines d'années sans en ressentir les effets. Tous étaient forts, dieux vivant parmi les insectes de l'humanité. Et pour la première fois, Eden n'était pas le seul de ces dieux, mais un parmi tant d'autres. Il se fondait dans la masse, invisible. Certes il était parmi les meilleurs. certes il était remarqué. Mais tut était si dur, et le guerrier ne savait pas que faire. Personne ne parlait, car tous savaient que sur la centaine d'élèves entrainés par e vieillard, seuls dix passeraient l'épreuve finale avec succès. les autres mourraient, .stupidement, inutilement. Leur nom serait effacé des mémoires du monde, leur corps ranimés en squelettes servant, et leurs âmes ne gagneraient jamais les vertes prairies du paradis des guerriers, où de celui en lequel ils croyaient. Ils étaient des loups maigres, des bêtes constamment sur leurs gardes, prêtes à mordre au moindre signe de danger. Les jours passèrent. les crocs d'Eden s'étaient plus aiguisés en un an d'entrainement qu'en trois siècles de vie. Et le jour final il fut prêt.

Tous étaient rassemblés dans une forêt sombre. Les frondaisons des arbres cachaient la lumière du soleil. Pas un bruit, hormis celui de leur respiration. L'instructeur leur parla :

" Dans dix minutes retentira un bang sonore. les combats seront alors autorisés. Les dix derniers vivants seront admis. C'est tout. Allez ! "

Tous se dispersèrent. Eden, pour sa part, choisis de coller un type au hasard, afin de le tuer rapidement. Le gars se rendit compte de la manœuvre, et accéléra. Ils n'étaient pas encore assez loin du gros du groupe pour entamer un combat. Dix minutes passèrent. ils étaient isolés. Le combat s'engagea. Très vite, Eden fut désavantagé. Son adversaire maniait une lourd hache à deux mains, mais restait vif et rapide. Les jumelles glacées d'Eden ne faisaient pas le poids. son ennemi lui sourit, annonçant ainsi sa mort prochaine, et frappa le sol hurlant simplement :

" Three kilotonnes paschendale impact ! "

La secousse fut terrible, et des éperons rocheux jaillirent du sol, suivant une ligne qui allait de son adversaire à Eden. Le guerrier voulut esquiver, mais au moment de sauter, un coup de poing le percuta. Une simple distraction... Il vola, et alla s'écrase contre les rochers qui continuaient à avancer, broyé une deuxième fois. Il cracha du sang, et se demanda combien de ses os avaient volés en éclat. Son adversaire e chargea, près à abattre sa hache et à le tuer. Eden était trop faible. tu parlai d'un dieux invincible.

Le noir, le néant. Une résurgence de souvenir, et il se réveilla à lui-même :

" Eden, il ne me semble pas t'avoir appris à te battre comme ça "

Cette voix... Alya.

" Comment as-tu fait pour me battre, moi qui d'un claquement de doigts peut détruire la réalité et la remodeler à ma guise ? laisse parler tes instincts, rappelle toi que tu es un savant avant tout. les siècles qui passent ont étés lénifiants pour toi. Change ! "

un sourire barra son visage inexpressif. un sourire sadique, cruel, qui aurait stoppé net son ennemi s'il n'avait pas été caché par son masque à gaz. il souffla, et un épais nuage d'un blanc opaque s'écoula des filtres de son masque. Sa voix résonna, tremblante mais impérieuse :

" Zéro. Tu mérites un zéro ! Je peux déployer plus de force que toi avec une seule main. Zéro zéro zéro zéro !

Il émergea du nuage, tel un démon de l'abysse, ses deux sabres bien en mains. Et tout en courant, il continuait de produire en soufflant des gaz toxiques, qui formaient comme un manteau inquiétant autour du personnage. l'autre essaya de contrer, surpris, mais le guerrier esquiva avec aisance, passant sous le coup de hache circulaire. Ses sabres s'entrecroisèrent, et la tête du type sauta de son corps. Eden venait de renaître, plus noir que jamais...

Ils étaient dix à la fin, couverts de sang. Le masque d'Eden était dé sanglé, et un large sourire lui barrait le visage.tous l'avaient vu combattre, et tous le craignaient. il s'avança, rapide, et d'un coup, ses compagnons moururent. Un gaz inodore et incolore, imperceptible, mais mortel au bout de trois minutes de respiration. Il vainquit rapidement le vieillard qui l'avait auparavant humilié, et lui arracha la pierre qu'il portait autour du cou en signe de victoire. Celle ci brilla un cours instant, puis se fondit dans le corps du savant, qui ressentit un nouveau pouvoir croitre en lui [ nouvelle technique: porte dimensionnelle ]. Il ne savait pas pourquoi, mais il sentait qu'il pouvait maintenant manier avec plus d'aisance ses pouvoirs, à commencer par la poche dimensionnelle. Il l'ouvrit, et se téléporta à la guilde, laissant derrière lui un sillage rouge du sang de ses victimes.


Quête terminée : gains : porte dimensionnelle. Permet de créer deux portes reliés entre elles à travers deux points différents de l'espace, mais très fatiguant. ]
Revenir en haut Aller en bas
Master
avatar

Messages : 972
Age : 107
Localisation : Dans les tréfonds de la Guilde entrain de mater des photos d'Azrya *-*
Emploi/loisirs : Maître(esse) de la Guilde ... et ... fan d'Azrya




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]La lame de l'ombre [solo] Mar 18 Mai - 19:56

Quête validée.
XP: 150
Points:15
Argent: 200

Tu obtiens aussi la porte dimensionnelle.

Ps : désolé pour le retard de la validation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [fini]La lame de l'ombre [solo]

Revenir en haut Aller en bas

[fini]La lame de l'ombre [solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Guilde :: Amstri-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit