The Guilde


PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez|

[fini]Corruption (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Areus
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Dans les bras de Morgane, la sorcière de mon coeur
Emploi/loisirs : Regarder Morgane en toute occasion et se battre pour son honneur




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: [fini]Corruption (solo) Sam 7 Aoû - 20:30

Amstri, capitale de Forkan, s’étendait à perte de vue… Jamais je n’avais vu plus grande cité qu’Amstri. J’étais sur un promontoire à l’est de la cité. Cette vue qui s’étendait sur mon chemin m’impressionna. La plus grande ville des mondes était devant moi. Le chemin n’avait pas été long mais je me demandai comment on pouvait retrouver quelqu’un dans cette cité. Et pourtant, c’était ma mission. Je devais retrouver un des chefs de la garde qui était corrompus, où du moins selon des sources plus ou moins sûr. De la guilde à Amstri, le chemin était plutôt court lorsque Katone et moi arrivâmes sur cette route serpentant dans un lieu surélevé par rapport à la cité. M’arrachant de ce décor, je repris la route, suivi de Katone. Une dizaine de minutes plus tard, les portes de la cité était devant nous. Des gardes en armure dorés nous accueillirent en souriant. L’un d’eux s’approcha et nous rappela les rudiments du règlement. Puis nous passâmes les portes et entrâmes dans la cité. L’architecture était assez élaborée mais n’égalait en rien les talents nains. Les maisons de pierre était communes et se ressemblait les unes des autres. Elles semblaient avoir été bâti sur un même et unique modèle. Seul les fontaines étaient un peu élaboré mais pas trop. Elle ressemblait à des hommes portant des cruches d’où se déversait de l’eau limpide. En regardant cela, nous continuâmes d’avancer, cherchant ceux qui nous avaient signalé le garde corrompus. Il s’agissait de deux hommes qui habitaient le quartier marchand et qui avait une échoppe appelé « l’épéiste affirmé ». Evidemment, c’était une armurerie et même l’une des meilleurs et des plus renommés. Selon eux, un concurrent avait payé le chef de la garde qui ne refusait jamais un pot-de-vin pour que ce dernier fasse fermer leurs magasins. Heureusement, le maître incontesté de toutes la garde, appelé le « Dux bellorum », était arrivé pour empêcher cela. Selon lui, le manque de preuve prouvé l’innocence du chef de la garde du quartier. Eronce, c’est son nom, avait toujours affirmé son innocence, bien que beaucoup de témoin l’avait vu se faire payer à nombreuses reprises. En fait, la première étape était d’aller voir les marchands, puis le concurrent, puis Eronce et enfin le « Dux bellorum ». Ensuite nous devions trouver des preuves qui inculpaient ou innocenter Eronce. Pour la première étape, nous devions d’abord aller à « l’épéiste affirmé ». En fait, nous devions d’abor trouver le quartier marchand et ce n’étai pas choses faciles. Les gardes et les passants refusaient de nous indiquer le chemin, nous regardant avec mépris avant de partir en grognant. Au bout d’une demi-heure de recherche infructueuse, un gamin vint à notre aide. En échange de deux pièces d’or, il nous indiquait la route. Lorsque je promis de les lui donner, il fila comme une flèche à travers la foule et Katone et moi eurent des difficultés à le suivre. Au bout d’une vingtaine de minutes, l’enfant s’arrêta tout sourire en tendant la main. Derrière lui s’étendait les quartiers marchands, des échoppes de toutes sortes partout. La place était noire de monde et on entendait crier les vendeurs. Je faillis donner deux pièces d’or au gamin mais sa mère, le saisissant par le bras, lui fit nombres de remontrances pour s’être éloignés et pour avoir parlé à un étranger. Comme nous étions arrivés à la place marchande, il ne nous resta plus qu’a trouver la boutique des deux marchands. Nous passâmes devant nombre de boutique qui vendaient des parchemins, des armes, des armures, des bâtons de magiciens, des talismans et plein d’autres choses, diverses et variés. Lorsque nous arrivâmes devant une partie qui semblait être consacré aux forgerons, nous aperçûmes une boutique qui n’avait pas d’enseignes. Elle attira mon attention car c’était la seule sans enseigne et en plus, les fenêtres étaient brisées. Lorsque je frappai à la porte, aucun son ne parvint de l’intérieur. Voyant qu’il n’y avait aucun garde, j’essayai de briser la porte. Voyant cela, Katone s’exclama qu’il y avait une meilleur manière. Se jetant à travers la fenêtre, il m’ouvrit de l’intérieur. Les gens autour de moi commencèrent à courir, cherchant un garde pour les alerter de cette intrusion. En attendant, mes doutes étaient fondés. Sur un mur, une immense bannière des « épéistes affirmés » était accrochée. Le reste de la maison prouvait qu’une attaque avait eu lieu. Des épées brisées jonchaient le sol et le comptoir était brisé. L’obscurité régnait partout et des bruits étouffés s’échappaient du couloir et de l’étage supérieur. Faisant signe à Katone de descendre, je monta en haut pour y trouver deux hommes en train de surveiller un marchand ligoté…
Revenir en haut Aller en bas
http://the-guilde.forumactif.com/profile.forum?mhttp://the-guild
Areus
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Dans les bras de Morgane, la sorcière de mon coeur
Emploi/loisirs : Regarder Morgane en toute occasion et se battre pour son honneur




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo) Dim 8 Aoû - 12:19

Les deux hommes étaient habillés comme des mercenaires et me regardaient étonnés. Le premier me demanda si j’étais envoyé par « lui » mais le second, plus réactif s’exclama que je n’étais qu’un sale fouineur qu’il fallait éliminer. Sortant leurs lames, ils avancèrent lentement vers moi, profitant de cet instant. Derrière, le marchand s’agitait, essayant de se défaire de ses liens. Quant à moi, j’invoquai Dragonis et je partis à l’assaut. Les mercenaires, quoiqu’un peu étonné, décidèrent de ne pas se laisser impressionner et tentèrent de m’avoir. Esquivant les deux lames, je saisis une jambe et la plaqua au sol. Le mercenaire, surpris, s’écrasa sur le parquet et son nez se brisa dans un bruit abominable. Gémissant, il partit chercher un mouchoir tandis que mon second adversaire me toisait d’un air un peu plus méfiant. Saisissant une cruche en argent, il me l’envoya dessus, ce qui eut pour effet de me déconcentrait au maximum. Je repoussai la cruche mais ne parvint pas à une lame de m’entailler la joue profondément. Serrant les dents, je soignai d’une caresse cette blessure et repartit à l’attaque. Le mercenaire me lançait encore des objets à la figure, espérant me déconcentrer suffisamment pour me vaincre. Esquivant une salve d’objet, je tirai une flèche qui alla se figer dans un meuble près du mercenaire qui recula près de la porte. Sortant ma chaîne, j’envoyai valdinguer la chaise où se trouvait le marchand pour l’éviter de se retrouver entre deux feux. Ensuite, je sautai et donna un immense coup de chaîne en direction du mercenaire qui voulait s’enfuir. IL se prit la chaîne dans le dos et hurla de douleur en s’effondrant sur le sol. C’est là que le premier mercenaire réapparut, ayant calmé son saignement. Il était si subjugués par la vision de son camarade évanouis qu’il ne vit même pas mon poing l’envoyer dans les bras de Morphée. L’autre mercenaire, continuant de hurler, essaya de s’arracher la chaîne du dos. Malheureusement pour lui, je l’aidai, arrachant une multitude de chair. Le bandit s’évanouit alors, son sang plein les mains. Lorsque j’eus enchaîné les deux brigands, j’allai détacher le marchand qui avait volé jusqu’à l’autre bout de la salle. Me remerciant maladroitement, il m’expliqua que c’était le chef de garde corrompus qui avait envoyé ses hommes pour les faire taire. Descendant, nous rejoignîmes Katone qui trainait deux hommes, le second marchand derrière lui. C’est là que les gardes déboulèrent dans la salle. Nous confondant en explication, ils décidèrent d’enfermer les mercenaires et de nous interroger. Ils nous emmenèrent alors à travers la cité jusqu’à leurs camp retranché. Au centre de cette immense cité, il y avait un palais et dans une aire de ce palais, il y avait les quartiers des gardes. Comme le quartier marchand était assez proche des portes, il nous fallu presque une heure pour arriver. Lorsque nous y furent, les gardes nous confièrent à d’autres gardes à la mine patibulaire qui nous poussèrent vers une salle poussiéreuse. Là ils nous posèrent des questions en hurlant. Tout ce bruit commençait doucement à m’énerver. Ils gueulaient à se détruire la voix mais semblait heureux de le faire, bien que leurs question n’avait aucun intérêt. Ils auraient bien continué de gueuler toute la journée tandis que Katone et moi n’avions pas prononcé une seule parole s’il n’était pas arrivé. Alerté par ce vacarme, le « dux bellorum » se trouvait dans l’embrasure de la porte, nous regardant d’un air méfiant. Il était grand et âgé, ses cheveux gris bien taillé sur son visage couvert de ride. Ses yeux, rouges couleur de sang, nous regardaient avec persistance. D’une voix forte, il donna l’ordre aux gardes de partir avant de se mettre en face de nous. Là, il nous demanda :

-Racontez-moi tout, sans exception, mensonges ou avis. Je ne veux que les faits

Lorsque je lui racontai tout, de la boutique ravagé jusqu’au mercenaire qui détenait les marchands, il nous dit que les brigands n’avaient rien sur eux qui prouvent la corruption de Eronce. En fait, il nous chassa de son quartier de garde en achevant sur cette phrase :

-Trouvez seulement une preuve de sa corruption et je le coffre.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-guilde.forumactif.com/profile.forum?mhttp://the-guild
Areus
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Dans les bras de Morgane, la sorcière de mon coeur
Emploi/loisirs : Regarder Morgane en toute occasion et se battre pour son honneur




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo) Dim 8 Aoû - 14:49

Après cette courte visite, Katone et moi avions décidé de rencontrer le concurrent qui avait payé le garde corrompus. Au bout de deux heures de recherche, nous revînmes au quartier marchand où nous allâmes voir les épéistes affirmés. Lorsque nous entrâmes dans la boutique, les deux marchands étaient en train de rénover leur établissement à moitié détruit. Ils nous indiquèrent alors une boutique un peu plus loin mais lorsque nous nous apprêtâmes à partir, l’un des vendeurs nous dit d’une voix apeuré :
-Vous ne pouvez pas nous laisser, vous devez nous protéger, d’autres vont sûrement revenir et vous vous en doutez, nous n’avons pas confiance dans les gardes…

Ce fut Katone qui se dévoua pour rester et garder les marchands tandis que j’allai vers la boutique de l’autre commerçant. Lorsque j’entrai à l’intérieur du « bonheur de l’aventurier », je fus accueilli par un petit homme ventru qui se précipita vers moi en faisant l’éloge de sa marchandise. Voyant que je ne voulais rien n’acheter, il cessa immédiatement cela, m’invita à m’asseoir et me demanda ce que je voulais. Je lui expliquai lentement la raison de ma présence et aussitôt, il se défendit, expliquant que jamais il n’aurait fait ça, que c’était proprement immoral et qu’il refusait d’entendre des choses pareilles. Ensuite, il m’intima l’ordre de sortir et il me menaça d’appeler la garde. Je n’eus donc aucun autre choix que de partir mais je décidai d’attendre la fermeture pour suivre le marchand. Lorsqu’il ferma son magasin, il ne sortit malheureusement pas, préférant sans doute resté cloitré chez lui, craignant l’extérieur. Le chef de la garde, quant à lui, je ne l’avais même pas vu pointer le bout du nez. Comme la nuit tombait, je retournai chez les marchands pour une bonne nuit de sommeil. A mon réveil, j’aperçus un message sur le sol qui m’était destiné et qu’on avait glissé sous la porte. Les marchands dormant encore, ce ne pouvait être d’eux. Lorsque je le saisis, les mots écrits disaient cela :

Les égouts vous aideront. Allez-y et suivait les rats, où plutôt suivait le garde corrompus.
Lorsque les autres furent réveillés, je leur montrai le message mais, au même moment, la porte s’ouvrit avec fracas. Un garde brun se présenta à nous. L’un des marchands me murmura Eronce. LE chef de la garde était accompagné de plusieurs autres hommes et nous regardaient d’un air méprisant. Il s’exclama :

-J’ai entendu dire qu’il y avait eu une attaque, ici. Je vois que tout va bien, je vais donc me retirer mais je vais poster deux gardes qui ne laisseront aucun homme suspect vous attaquer.

Sur ce, il partit mais je me précipitai pour le suivre. D’abord il fit sa tournée habituelle, prenant discrètement quelques pièces par-ci par-là. Au bout d’un moment, il ordonna à ses hommes de finir sa tournée sans lui et s’éloigna de la foule. Il arriva dans un jardin qui se trouvait derrière le magasin de marchand concurrent. AU milieu, il y avait un puits et à côté, l’entrée des égouts. Sans hésitation, il entra à l’intérieur et referma la grille derrière lui. J’attendis quelques minutes avant de le suivre à l’intérieur des égouts. Et là, je vis quelque chose d’extraordinaire. J’étais sur un pont, en dessous de moi, se trouvait une autre salle où des gens en robe noire s’étaient réunis. Des nécromanciens sans doute. Et là, Eronce se trouvais lui en armure, surveillant tout ça et donnant son or au nécromant qui semblait être le chef. Le garde corrompu travaillait avec des nécromants qui avaient besoin de son or. Et c’est là qu’une cérémonie commença.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-guilde.forumactif.com/profile.forum?mhttp://the-guild
Areus
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Dans les bras de Morgane, la sorcière de mon coeur
Emploi/loisirs : Regarder Morgane en toute occasion et se battre pour son honneur




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo) Dim 8 Aoû - 20:35

La réunion secrète des nécromants se poursuivait tandis que moi, allongé sur le ventre, sur le pont j’essayai de me faire discret. Celui qui était en bout de table se mit alors à parler, s’exclamant que grâce à leur camarade, il avait maintenant suffisamment d’or pour la moitié de la partie deux et que, par conséquence, il fallait plus d’argent pour financer la partie deux intégralement. Il conseilla donc aux autres de se concentrer pour que leurs plans aboutissent. Il ne précisa malheureusement pas ses plans mais commença une cérémonie. Il prit une cloche et, lorsqu’un tintement se fit entendre, deux hommes arrivèrent portant un cadavre. Ils portaient aussi cet habit noir intégrale qui leurs cachait même le visage. Ils posèrent le cadavre sur le sol et se retirèrent et tout les autres nécromants sauf le garde corrompu se réunirent autour du corps, l’examinant en enlevant ses entrailles. Voir ainsi un corps se faire ouvrir fut trop insupportable pour moi. Je ne puis supporter de voir quelqu’un souiller ainsi un cadavre et je décidai d’agir. Invoquant Dragonis, je sautai au milieu des nécromants qui, bien que surpris, eurent assez d’esprit pour fuir. Le seul qui resta fut le chef de la garde qui s’exclama qui m’accuser de tentative d’assassinat. Renonçant à m’expliquer, je préférai l’attaquer et chercher des preuves après. Mais le garde préféra fuir et je m’élançai à mes talons. Je compris trop tard qui m’avait attiré dans un piège. Courant dans les égouts, nous arrivâmes à la sortie où il passa précipitamment. A ma sortie, je le vis en compagnie du dux qui me dit :

-Inutile de vous expliquer. Tentative d’assassinat d’un garde dans l’exercice de ses fonctions, ca vous vaudra une bonne dizaine d’année dans nos prisons.

Souriant de toutes ses dents, Eronce donna l’ordre que l’on me retire mes armes et que l’on m’attache. Et quelques minutes plus tard, je traversai le quartier marchand. Lorsque je passai devant la boutique où il y avait Katone, celui-ci sortit mais, d’un signe de tête, je lui dis de ne rien faire. Les deux marchands semblaient interloqués tandis que leur concurrent était aux anges. Une heure plus tard, j’étais jeté dans la cellule réservé aux criminels, depuis bien longtemps vide. Ce fut pour moi une morne journée. Rien ne se passa et le calme était omniprésent mais cela ne me faisait pas le même effet qu’avant. Avant le calme me ressourçait mais maintenant, il m’oppressait. Ce fut pour moi, l’une des pires journées que j’avais vécues. Je sentais, minute après minute, mes forces diminuaient. Lorsqu’un garde vint m’apporter à manger, le maléfice de cette prison faisait en sorte que je me sentais plus mal que si j’avais passé une année sous l’eau. SI mes sens étaient opérationnels, j’aurai pu le menacer d’une flèche ou lui subtiliser la clé mais là, je me sentais trop faible pour seulement bouger le bras. Contre toute attente, ce maléfice me semblait presque normale, ne m’inquiétant plus de rien. Après avoir mangé une affreuse nourriture, je m’évanouis dans un soupir. Lorsque je me réveillai, tout était tranquille, encore… Comme j’étais sous terre, je ne savais pas s’il faisait jour ou pas. Au début, j’avais cru (idée stupide de ma part) que le dux savait mon innocence et qui me libèrerai mais maintenant, je savais que j’allai devoir sortir par moi-même. Le problème était que j’étais trop faible. C’est le troisième jour qu’une solution arriva. L’un des prisonniers, étant là avant moi, se jeta sur ces barreaux et me regarda. Il s’exclama :

-Si je te libère, promets-moi que je peux te torturer et te faire renaître pendant une semaine.
Bien que je ne comprenne pas ce qu’il disait, j’acceptai d’un mouvement de tête. Un garde vint alors nous apporter un repas. C’est là que l’homme en face de moi s’exclama :

-Tu vas devenir un grand guerrier, c’est moi qui te le dit, tu va être comme moi !

Et là, les portes explosèrent dans un fracas terrifiant.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-guilde.forumactif.com/profile.forum?mhttp://the-guild
Areus
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Dans les bras de Morgane, la sorcière de mon coeur
Emploi/loisirs : Regarder Morgane en toute occasion et se battre pour son honneur




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo) Dim 8 Aoû - 23:00

Je ne sus pas exactement ce qui se passa ensuite. Dans un mélange de poussière et de cris, je me sentis attiré par quelques choses sans savoir quoi. Lorsque je pus voir autour de moi, je remarquai que je n’étais plus en prison mais devant un temple en ruine. A gauche de moi, se situait un lac tranquille et à droite, une plaine à perte de vue. Derrière moi, il y avait l’homme et je vis alors pour la première fois le visage de la personne qui m’accompagnait. Il avait de longs cheveux bruns qui finissaient en queue de cheval. Deux cicatrices sous son œil droit indiquaient un combat qu’il avait du mener contre des wendigos ou d’autres créatures. Il était grand et bien bâti. Voyant que je l’observais, il mit fin à cela en disant :

-Voila, je fais partie d’un ordre appelé les gardians. Tu va devenir comme moi, un gardian. Pour faire simple, un gardian est un homme qui protège son peuple, comme un chevalier vois-tu. Mais, la différence, c’est que nous ne portons jamais d’armure, un peu comme toi. Ce n’est pas tout mais le reste viendra. Pour l’instant, tu va passer trois jours avec moi et tu deviendras un gardian. Il se peut que ton aspect en soit changé mais ce n’est pas le plus important.

Il respira et ajouta :

-Bientôt, tu seras des nôtres…

Dès lors commença mon entraînement. Chaque heure que je passai, je les passai à m’entrainer, ne buvant plus, ne mangeant plus. Cet homme dont je ne connaissais pas le nom m’enseigna les techniques de l’épée les plus secrètes. Il voulait faire de moi un maître d’arme et son entraînement était du combat pendant trois jours sans jamais s’arrêter. Peu à peu, du rang de chevalier, je glissais vers celui d’escrimeur mais bon, ce n’était pas une grande différence. Le plus bizarre était que je ne ressentais aucune fatigue à me battre comme un forcené face à un homme qui arrêtait tout mes coups aussi facilement. Il avait raison en un point, mon apparence changea. Peu à peu, lorsque j’eus le temps de me regarder dans le lac, je vis que mes cheveux blancs viraient au blond, alors qu’il était noir à l’origine.. Mais il y avait autres choses de beaucoup plus inquiétant. A mesure que je continuai l’entraînement, ma vue baissai d’un œil qui finit par devenir inutile et complètement aveugle. Les autres modifications étaient plus discrètes. Lorsque je finis l’entraînement, j’étais devenu pour l’homme qui m’avait libéré un gardian alors que je me sentais que très légèrement différent. Lorsque les trois jours fut fini, mon entraineur s’exclama :

-Bon , maintenant je t’explique. Tu es aveugle d’un œil, blond comme les blés mais ce n’est pas tout. TU va laisser tes vêtements et mettre ceux-ci. C’est l’habit traditionnel du gardian, où plutôt du novice gardian. Mais ce sera toujours mieux que tes anciens habits.

Et il me passa une tunique rouge avec une sorte de symboles blancs. Le pantalon était blanc et les bottes noires. Sur la tunique, les deux côtés tenait grâce à des boucles d’argent surmonté d’orbe bleu. Mais dedans, il y avait aussi deux gantelets en cuir, une écharpe en lin bleu et un bandeau. Lorsque je mis ce dernier, je le baissai légèrement pour cacher mon œil inutile. C’est en mettant ce bandeau que je m’aperçus aussi à quel point mes cheveux avaient poussés. Ce détail me sembla alors futile par rapport au reste. Lorsque j’enfilai le tout, je vis un collier d’argent tombait. Me demandant ce que c’est, l’homme murmura « j’ai améliorais ton loup d’argent. »Et, comme s’il ne voulait pas que je réplique, il tapa fortement sur le sol et je me retrouvai alors téléporté dans la cellule de la prison où je me trouvai trois jours plus tôt. Comme si je n’était pas parti qu’une dizaine de minutes, la poussière étaient toujours en suspension et les gardes continuaient d’appeler de l’aide. Et là, je compris, l’homme avait disparu mais m’avait fait vivre trois jours d’entraînement en moins d’une minute…
Revenir en haut Aller en bas
http://the-guilde.forumactif.com/profile.forum?mhttp://the-guild
Areus
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Dans les bras de Morgane, la sorcière de mon coeur
Emploi/loisirs : Regarder Morgane en toute occasion et se battre pour son honneur




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo) Lun 9 Aoû - 13:32

Quelques minutes après ma réapparition dans la cellule, je remarquai que mon apparence changeait ne trompait pas les gardes. Pour eux, ce blond habillés de rouge était le même que celui qui, une minute avant, avait les cheveux couleurs de lait et était habillé en rôdeur. Le garde hurlait pareillement. Je décidai de ne pas moisir ici et, dans le nuage de poussière soulevait par l’arrachement de deux portes, je m’enfuis en bousculant le garde qui hurlait. A peine dix minutes après mon évasion, la moitié des gardes me couraient après. Lorsque je sortis de la salle des cellules, une dizaine de gardes me poursuivait déjà. Courant au hasard, je repéra une porte ouverte et je rentrai dans la salle sans réfléchir. Là, j’aperçus un homme penché sur des paperasses. M’élançant vers lui, j’invoquai Dragonis et la lui mis sous la gorge. Se laissant faire, il attendit que plusieurs gardes fussent rentrés avant de parler lentement :

-Je vous déconseille d’approcher, cet homme est dangereux et pourrait me tuer. Sortez maintenant, je m’en occupe.

Je reconnus alors sa voix, c’était celle du dux. Bizarrement, il avait décidé de se laisser faire et les gardes sortirent lentement, en souriant, sachant que le dux, même menacé, était dangereux. Lorsque tout le monde fut sortit, il m’invita à m’asseoir sur une chaise. Voyant que je ne bougeai pas, il décida de me parler la lame sous le cou. Il dit alors :

-Si vous savez pourquoi il est corrompu, dites le moi. Si vous savez où on peut le savoir, dites-le moi.
-Demain, vous me suivrez. Rendez-vous devant l’épéiste affirmé.
-Et vous comprendrez sans doute pourquoi je fais ça.

Soudainement, il retira l’arme de sa gorge et me donna un coup de pied qui m’envoya voler à travers la fenêtre. Ensuite, il se mit à hurler que les gardes étaient incompétents et qu’ils devaient rattraper ce prisonnier. Lorsque le premier choc fut passé, je me mis à courir, suivis bientôt d’une vingtaine de garde. Lorsque j’arrivai dans le quartier marchand, je parvins avec du mal à me confondre avec la foule mais je réussi pourtant. Je parvins à me glisser dans la boutique où il y avait Katone. Lorsque je rentrai, il m’indiqua la cave où j’allai précipitamment. Quelques secondes après, les gardes arrivèrent mais repartirent quelques minutes plus tard sur un ordre du dux qui disait qu’il les avait trouvés plus loin. Lorsque le calme se refit, Katone me signala un détail qui avait changé chez moi. Je n’avais plus de bras en métal. Lorsque je regardai mon bras gauche, je remarquai aussi qu’il était redevenue de chair et de sang. En regardant bien, je vis qu’il était redevenu normal mais je remarquai un autre détail. Mon bras droit était lui devenue en métal. Bien qu’il n’en a ni la couleur ni la texture, lorsque je cognai malencontreusement le comptoir, un bruit sourd se fit entendre. Mais ce qui n’étonna le plus, c’était que personne n’avait remarqué mon changement de vêtements et de physique. Selon les marchands, j’avais toujours était comme ça. Bien que ce fût bizarre, je décidai de ne pas m’en étonner. Les gardians y étaient sûrement pour quelques choses.

Le lendemain, lorsque je sortis par la porte de derrière, le dux et une dizaine de garde était là, m’attendant. Et là, le dux dit :

-Ce soir, Eronce mange dans les geôles ou alors je l’étripe de mes mains. Allons-y, je te suis.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-guilde.forumactif.com/profile.forum?mhttp://the-guild
Areus
avatar

Messages : 977
Age : 22
Localisation : Dans les bras de Morgane, la sorcière de mon coeur
Emploi/loisirs : Regarder Morgane en toute occasion et se battre pour son honneur




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo) Lun 9 Aoû - 19:02

Le dux me suivit discrètement tandis que je suivais Eronce, caché sous une tunique de charlatan. Lorsqu’Eronce acheva sa tournée, comme d’habitude, il entra dans les égouts. Une dizaine de minutes après, je le suivis discrètement. La suite ne se passa pas comme prévu. Les nécromants, sûrement avertis à l’avance commencèrent comme d’habitude à se saluer. A côté de moi, Eronce fut choqué par la suite. Effectivement, le grand chef s’exclama d’une voix forte :

-Le prisonnier qui accusait un de nos plus grands membres s’est échappé et le menace. Il nous faut agir ou alors, nous ne pourrions plus donner notre coopération à l’orphelinat. Mais, ne vous inquiétez pas, nous avons suffisamment d’argent pour notre contribution journalière.

Là, un homme que le dux identifiait comme le maître de l’orphelinat s’avança, prit une cassette en argent que le chef lui tendait et remercia le public. Le « dux » se tourna vers moi et me murmura un plan. Quelques minutes plus tard, il descendait rejoindre Eronce, sa lame ensanglanté à la main. Lorsqu’il fut aux milieux d’eux, il alla parler lorsqu’Eronce s’exclama :

-Tu a du tuer Areus, non ? TU as bien fait, cela nous épargne du travail en plus. Mais voix-tu, tu es idiot. Ceci est une embuscade et tu va mourir.

Aussitôt, tous les nécromants s’animèrent, sortant de leurs poches des armes de toute sorte. Eronce, lui souriait de toutes ses dents, mais son sourire s’effaça lorsqu’il m’aperçut. Debout sur le pont et visible de tous, je m’exclamai :

-Tu es fini, Eronce. Tu es tombé dans un piège et le dux est témoin de ta perversité et de ta corruption. Maintenant, les gardes vont t’emmener là où je n’aurai jamais dû être.

Et aussitôt, les gardes cachés se jetèrent en avant, capturant Eronce et son groupe. Ils les emmenèrent ensuite en prison où Eronce finit ses jours. Les marchands qui avaient payés le garde avait reçu une forte amende et ceux qui nous avaient appelé avait reçu l’argent des amendes. Quelques jours plus tard, je fus innocenté et la vie reprit son cours normal. Mais avant de partir, je demandai au dux bellorum pourquoi il n’avait rien fait pour me libérer. Il murmura alors « et ta tunique, petit gardian. » avant de s’éloigner avec un sourire…


Quête terminé. Type : normale. Gain : tunique d’apprentis gardian.
Revenir en haut Aller en bas
http://the-guilde.forumactif.com/profile.forum?mhttp://the-guild
Master
avatar

Messages : 972
Age : 107
Localisation : Dans les tréfonds de la Guilde entrain de mater des photos d'Azrya *-*
Emploi/loisirs : Maître(esse) de la Guilde ... et ... fan d'Azrya




Permis de Guildien
Renseignements utiles:
Renseignements sur le Guildien:
MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo) Lun 9 Aoû - 19:32

Quête validée, tu obtiens donc 100 d'xp, 10 point, 150 pièces d'or ainsi qu'une tunique d’apprenti gardian.

Tu as 100 d'xp, ta prochaine quête sera donc celle de la quête boss.
Prends là et je t'enverrai les instructions via mp .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [fini]Corruption (solo)

Revenir en haut Aller en bas

[fini]Corruption (solo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Guilde :: Amstri-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit